Sélectionner une page

Après l’étude Strava voici l’étude RunMotion Coach, part 3

30 octobre 2020 | News

Par la rédaction. Photos & vidéo ©  RunMotion Coach, Unsplash

12 millions de pratiquants. 5 millions de pratiquants réguliers. Suite et fin. Cette troisième partie se  focalise sur la folie de l’année 2020, COVID et confinement en tête. Malheureusement, ce n’est pas encore terminé….Vivement le 31 décembre au soir !

Pour mémoire encore (toujours), la non moins excellente étude Strava sur l’année 2019 #sauvages : http://leblog.enduranceshop.com/strava-lannee-running-2019/.

Pour les plus pressés (toujours), la conclusion globale de l’étude est (encore) à la fin de cet article.

Etude RunMotion Coach
Etude RunMotion Coach
Etude RunMotion Coach
Etude RunMotion Coach
Etude RunMotion Coach
Etude RunMotion Coach
Etude RunMotion Coach

CONCLUSION

– Pourquoi nous courons : Les principales raisons de la pratique des coureurs : bien-être mental (79%), santé physique (76%), envie de se surpasser / faire des compétitions (60%) Déclic pour débuter : être en meilleure forme (43%), se lancer un challenge personnel (29%) et trouver une activité facile d’accès (26%).

Si les coureurs aiment parfois courir en groupe, ou avec des amis, la pratique reste le plus souvent solitaire (59%) avec un bon dynamisme des groupes running (22%).

– Courir connecté :  87% des coureurs réguliers mesurent leurs runs avec une montre GPS Les applis mobiles sont plébiscitées par 79% des coureurs, principalement pour “visualiser les stats des sorties”.

– Le matos : Les coureurs réguliers consacrent un budget annuel de 784€ à leur pratique (courses, équipement et entrainements compris).

– Face aux blessures : 57% d’entre eux sont blessés une fois tous les 3 ans ou plus régulièrement, 43% ne se blessent quasiment jamais. En général, 41% des coureurs réguliers participent à plus de 5 courses par an, 51% de 1 à 5 courses par an et 8% à aucune course. 2020 a tout chamboulé : le nombre de coureurs ayant participé à plus de 5 courses chute de 30 points, seulement 11% des pratiquants. Et 29% n’auront participé à aucune course.

– Cette satanée année 2020 : L’annulation des courses a eu un impact négatif sur nos motivations : 4 coureurs sur 10 se sont moins entraînés. En revanche, un tiers des coureurs se sont eux plus entraînés, grâce à un emploi du temps plus flexible.

– Le virtuel : Face aux annulations des courses traditionnelles, les courses virtuelles se sont développées : 57% des coureurs ont été motivés pour défendre une cause et 49% pour donner du sens à leurs entrainements.

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This