Sélectionner une page

Brooks Cascadia 15. Le mythe revisité.

15 décembre 2020 | Tests Matos

Par la rédaction. Photos © Lacerations, Brooks

À retenir

300g (H) et 261g (F)
Hauteur talon (26 mm)
Hauteur métatarses (18 mm)
Drop de 8 mm
140€
Nouvelle tige plus protectrice (moins respirante ?)
Même semelles intermédiaire (en BioMoGo DNA) et externe (avec gros crampons de 4mm d’épaisseur et résistance TrailTack)

La vidéo de la version 14 (la chaussure grise de la première vidéo) présentait déjà quelques éléments très importants dont le système de pivot inséré dans la semelle intermédiaire qui est là pour apporter plus de stabilité. La version 15 (la chaussure noire de la seconde vidéo) est très claire sur ce point. Un peu comme un 4X4 prévient la marque. Parlons peu, parlons bien.

Brooks Cascadia 15
Brooks Cascadia 15
Brooks Cascadia 15

La tige

Elle est un peu plus agressive que sur la version passée. Elle n’est en effet pas à proprement parler plus protectrice avec plus de renforts de chaque côté, non. La différence c’est dans le mesh. L’ancien (celui de la version 14) était plus aéré, plus respirant. Le nouveau, celui de la version 15 est plus dense et donc plus orienté automne-hiver. Ça tombe bien. Mais ce qui fait la force de ce modèle, comme celui de toutes les chaussures Brooks, c’est son….confort. Voilà. Bravo. Le confort. Ce n’est pas un vain mot pour les gens de Brooks et c’est aussi ce que nous avons ressenti. Attention toutefois si vous avez les pieds fins, la chaussure convient tellement bien aux pieds larges qu’on s’est demandé si les pieds fins ne devaient pas parier sur une paire de chaussettes plus épaisses, voire prendre une demi pointure en dessous. Pas sûr. À voir.

Brooks Cascadia 15
Brooks Cascadia 15
Brooks Cascadia 15
Brooks Cascadia 15

La semelle intermédiaire

Plus stable tu meurs. Car ça n’existe pas. Et pourtant cette chaussure s’adresse aux foulées neutres. En cause le système de pivots dont on parlait dans l’intro (imaginez une pièce de caoutchouc plus rigide en forme de gros X) mais aussi un design de semelle plus large en base. Quant au concept BioMoGo DNA on en parlait déjà là : 

https://leblog.enduranceshop.com/brooks-transcend-4/
https://leblog.enduranceshop.com/brooks-ghost-10/
https://leblog.enduranceshop.com/lancement-de-fusee/
https://leblog.enduranceshop.com/pour-grimper-au-rideau/
https://leblog.enduranceshop.com/brooks-adrenaline-gts-19-magie-noire-bowling-americain-et-petits-rails-de-rien-du-tout/

Brooks Cascadia 15
Brooks Cascadia 15

La semelle externe

Clairement, c’est la même que la version précédente. Accrocheuse, solide, sans défauts. On vous renvoie à notre analyse de la dernière fois : http://leblog.enduranceshop.com/brooks-cascadia-14-panda-tout-terrain/

Brooks Cascadia 15
Brooks Cascadia 15

Conclusion : moins flash que la Catamount, plus rapide que la Caldera, plus haut de gamme que la Divide. La Cascadia reste un modèle classique, à ne surtout pas sous-estimer. Une valeur sûre qui ne peut pas décevoir. C’est juste impossible. Cette chaussure est mythique.

Les plus : le confort de la tige, la protection de la semelle intermédiaire

Les moins : le poids (clairement quelque chose à travailler pour la version 16)

Brooks Cascadia 15
Brooks Cascadia 15

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This