Sélectionner une page

Endorphin Shift mon amour, by Saucony

9 mars 2021 | Tests Matos

Par la rédaction. Photos © Lacerations

À retenir

286g (H) et 269g (F)
Hauteur talon 38 mm, hauteur métatarses 34 mm (H et F)
Drop de 4 mm
150€

Le modèle le plus typé entraînement et sorties longue de la gamme Endorphin, un nouveau design et une nouvelle géométrie chez Saucony que nous accueillons avec un large sourire et un plaisir non dissimulé

Très gros amorti, tige bien souple, voici un modèle tranquille et sans histoire

« Rocker » prononcé qui vous envoie en l’air. Ou presque. Propulsion assurée !

À priori moins séduisante que ses consoeurs la Pro (plaque de carbone) et la Speed (plaque en nylon).

À priori seulement car à l’essai cette chaussure c’est de la bombe !

Équivalente d’une Hoka One One Clifton 7 (https://enduranceshop.com/chaussures-route-chemin-f2?motcle=clifton+7&marque%5B%5D=150&marque%5B%5D=313) mais également proche d’une Adidas Ultraboost (https://enduranceshop.com/adidas-adidas-ultraboost-21-homme-p3345)

Endorphin Shift mon amour, by Saucony
Endorphin Shift mon amour, by Saucony
Endorphin Shift mon amour, by Saucony

La tige

Comme à l’accoutumé chez Saucony, la tige est vraiment très souple, très comfortable. Elle est aussi très respirante, ce qui est une excellente nouvelle car le printemps arrive (si si il arrive on vous dit). L’intérieur, c’est le Formfit, est accueillant, avec beaucoup de douceur dans la languette et le collier de cheville. Quand à ce contrefort de talon en plastique, il est imposant, voire inquiétant mais se fait oublier très facilement. Son but : vous conserver centré, et stable. Vraiment du bel ouvrage. Mais c’est un classique de chez Saucony, la marque de Boston (Lexington en vrai, au Nord-Ouest de la ville). La tige est ici un tout petit moins souple que sur une Freedom 3 ou une Kinvara 12 mais ces deux modèles sont plus orientés compétitions et courtes distance. On ne peut pas tout avoir mais, croyez-nous, la différence est vraiment très faible.

Endorphin Shift mon amour, by Saucony
Endorphin Shift mon amour, by Saucony
Endorphin Shift mon amour, by Saucony

La semelle intermédiaire

La toute nouvelle mousse PWRRUN de Saucony fait des merveilles. C’est une base EVA, mais c’est plus élaboré. Nous ne sommes pas des petits chimistes. On en dira pas plus. Sauf que c’est du moelleux Mesdames Messieurs. Et. En. Plus. C’est. Bondissant. Sans plaque de carbone (ou de nylon) ! Vrai. On. Jure. On crache. Tout. Cette mousse se double de la technologie SpeedRoll, un design qui vous fait aller davantage vers l’avant, ou vous propulse, littéralement. C’est ce qu’on appelle le « rocker ». Et ça vous rajoute de l’élan. Au final, la semelle fait que la chaussure peut convenir aux foulées neutres comme à celles qui ont un léger besoin de renfort contre l’hyper-pronation. Il existe en effet une petite pièce de mousse plus rigide sur le bord interne (comme on le faisait souvent avant) qui empêche le pied de trop s’écraser vers l’intérieur – sans pour autant vous contraindre. C’est vraiment très comfortable.

Endorphin Shift mon amour, by Saucony
Endorphin Shift mon amour, by Saucony
Endorphin Shift mon amour, by Saucony

L’idée derrière cette chaussure c’est d’offrir une conduite à la fois sage et sûre, sur les entraînements souples bien sûr mais aussi les sorties et les compétitions longues distances. Un marathon pas trop rapide ? Une premier 100 km ? C’est la bonne chaussure. Vous allez ressentir l’amorti avec le rebond nécessaire pour vous donner envie de prolonger la nuit, comme disait Johnny, ou la sortie. Bref, avec elle, les jambes lourdes c’est terminé : elles restent fraiches. Vraiment.

Endorphin Shift mon amour, by Saucony
Endorphin Shift mon amour, by Saucony

La semelle externe

C’est souple, ça ne « claque » pas sur le pavé. Elle se mélange élégamment avec la semelle intermédiaire. Ce n’est du coup peut-être pas la semelle externe la plus résistante du marché et sa conduite sous la pluie n’a pas été testé par nos soins mais à lire les retours de tests ici et là, elle nous semble très bien construite.

Endorphin Shift mon amour, by Saucony
Endorphin Shift mon amour, by Saucony
Endorphin Shift mon amour, by Saucony
Endorphin Shift mon amour, by Saucony

Conclusion : Certainement pas une chaussure pour faire du fractionné ou des courses rapides mais c’est le modèle idéal pour s’entraîner tous les jours et faire des courses longues distances type marathon si vous n’êtes pas très rapide et n’avez pas non plus envie de dépenser 200€ dans un modèle à plaque de carbone. 

Les plus : L’amorti, le confort

Les moins : Rien.Tout est bon à croquer

Endorphin Shift mon amour, by Saucony
Endorphin Shift mon amour, by Saucony
Endorphin Shift mon amour, by Saucony

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This