Sélectionner une page

Les courses virtuelles. Quelle leçons à retenir ?

22 février 2021 | Évènements

Par la rédaction. Photos © Tarawera Ultramarathon, Ultra-Trail® World Tour, Lao Yao, Unsplash

Comme nous vous l’avons déjà raconté récemment, le deuxième événement du circuit Ultra-Trail® World Tour, le Tarawera Ultramarathon en Nouvelle-Zélande a vu les coureurs locaux seuls monter sur les podium. La course, comme le pays dans son entier, étant fermée aux étrangers. C’est bien entendu compréhensible. Ce début de semaine a également marqué la fin du premier événement de la saison, le HK100 Flex, lancé le 16 janvier en réponse aux restrictions sanitaires. Cette édition virtuelle a attiré des coureurs du monde entier – ils rejoignent ainsi l’UTWT Virtual Club, une bien belle initiative dont le but est aussi de continuer à nous motiver les uns les autres et à envisager l’avenir positivement, même si c’est bien sûr parfois compliqué. Nous sommes bien d’accord.

Les courses virtuelles. Quelle leçons à retenir ?
Les courses virtuelles. Quelle leçons à retenir ?

Oui, cela fait plus d’un an maintenant que nous subissons tous de plein fouet les foudres de ce virus impossible. Oui les conséquences économiques et psychologiques sont importantes, parfois désastreuses, souvent difficiles. Mais, oui, plus que jamais, une solution qui s’offre à nous, à vous, aux organisateurs qui en ont le courage, les ressources mentales, organisationnelles aussi, c’est le virtuel. Le mot n’est pas nouveau. Il date des années 80. Mais c’est réellement depuis le début de l’année 2020 qu’il prend pour nous un sens nouveau et ce, pour les coureurs à pied du monde entier. Car avec un peu d’ingéniosité, et quelques nerd / tête chercheuses en informatique, ce n’est pas très compliqué de mettre en place une épreuve de ce type.

Les courses virtuelles. Quelle leçons à retenir ?
Les courses virtuelles. Quelle leçons à retenir ?
Les courses virtuelles. Quelle leçons à retenir ?

Ce virtuel va avoir le mérite de prolonger l’existence d’un événement participatif de masse, de rassembler ses amoureux, ses fans, ses coureurs ambitieux, de promouvoir le running et de participer à cette effort indispensable à notre bien être, voire carrément à notre survie. À ce jour, le meilleur exemple d’une intégration virtuelle réussie, selon nous, c’est aux organisateurs de la Vibram Hong Kong 100 qu’on le doit, Janet Ng et Steve Brammar. Elle est chinoise, il est anglais. Tous les deux sont d’ancien avocats. Non seulement leurs cerveaux est en bonne santé mais il carbure à 100 km/h.

Quelle créativité ! Quelle réactivité ! De Hong Kong, un des sites où le virus venu de Chine s’est pourtant le plus rapidement propagé début 2020, avec une course qui ne rassemble que 1800 personnes chaque année depuis 2011, ce couple mixte décidément très ingénieux a réussi à faire la nique aux plus grandes épreuves de running des temps modernes. Car aucun autre de ces mastodontes, le marathon de New-York ou l’Ultra Trail du Mont-Blanc en tête, les deux épreuves étant les plus populaire dans le monde de la course sur route et du trail running, n’ont eu le culot de mettre en place quelque chose de ce genre. À Hong Kong, la résilienc est reine et les idées ne manquent pas. Janet Ng et Steve Brammar ont vu juste : le virtuel est aujourd’hui la meilleure possibilitée pour organiser des courses à pied et engager la communauté différemment. Le succès de leur HK100 Flex en est la preuve. Nous en parlions ici : http://leblog.enduranceshop.com/le-lancement-de-la-saison-2021-de-lultra-trail-world-tour-est-virtuel/. La distance de 103 km a vu plus de 99% des participants terminer leur challenge dont plus de 25% de femmes. L’épreuve n’était pas à proprement parlé une compétition et les  records ne sont donc pas tombés mais peu importe. L’idée de cette organisation était ailleurs. Elle illustrait à merveille la plus fameuse maxime du sport moderne : « l’important, c’est moins de gagner que de prendre part ». Elle avait été prononcée par un évêque s’adressant aux athlètes des jeux Olympiques de Londres en 1908, puis paraphrasée par peu après notre baron Pierre de Coubertin. Et c’est bien ce qui nous a emballé. Alors à quand plus d’événements virtuels en France et ailleurs ? C’est l’avenir bon Dieu !

Notez que le prochain événement virtuel dont on va vous parler c’est le marathon de Tokyo. La course est prévue pour le 17 octobre 2021 mais les organisateurs ont eu la bonne idée de lancer un premier marathon en avance. Quand ? Dès ce lundi. Et vous avez une semaine pour le faire. On en reparle ici très vite #sauvages.

Les courses virtuelles. Quelle leçons à retenir ?
Les courses virtuelles. Quelle leçons à retenir ?

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This