Sélectionner une page

Les secrets de la nouvelle Levitate de Brooks sont difficiles à percer

29 décembre 2020 | Tests Matos

Par la rédaction. Photos © Lacerations, Brooks

À retenir

286g (H) et 258g (F)
Drop de 8 mm
170€
Issue de la gamme Energize, au même titre que les Bedlam 3, Ricochet 2, Revel 4
Une très belle chaussure. Très élégante. Pour le plaisir des yeux.
Un mesh de tige en « knit » très respirant
Une semelle intermédiaire en DNA AMP plus légère que les versions précédentes mais plus rigide et plus étroite aussi

Si vous étiez auparavant un fan de la série Levitate, allez-y les yeux fermés. Sinon, lisez bien ce qui suit.

nouvelle Levitate de Brooks
nouvelle Levitate de Brooks
nouvelle Levitate de Brooks

La tige

La première version de la Levitate est sortie en 2017. La tige était alors on ne peut plus classique chez Brooks : du confort, du confort, du confort mais rien de très exceptionnel ni vraiment nouveau. Depuis, sur les versions 2 et 3 et 4 donc, la tige de cette Levitate est en « knit », ce maillage à la fois très léger, très souple et très respirant mais aussi suffisamment ferme pour maintenir le pied en place lors de la foulée. Le knit de cette version 4 (la chaussure est sortie fin de l’été 2020) est simple, sans chichi, efficace, brillant même. Rien à redire. C’est tout bon. C’est même assez incroyable qu’il vous maintienne autant le pied en place vu la légèreté et la respirabilité du truc. Bref : ce knit, c’est totalement génial.

Les photos suivantes sont celles des modèles Levitate 1, 2 et 3

nouvelle Levitate de Brooks
nouvelle Levitate de Brooks
nouvelle Levitate de Brooks

Mais attention : selon nous, à cause d’un design de semelle étroit (externe comme intermédiaire), sans doute dans le but de gagner du poids (le DNA AMP est par nature plus lourd que le DNA LOFT ou le BioMoGo) la chaussure est à réserver aux pieds fins. Pieds larges, passez votre chemin car vous allez souffrir en médio-pied. Ça sera trop serré pour vous. On n’est pas en face d’un cas de siège baquet comme chez Hoka One One mais on n’en est pas loin – question sensation. C’est étonnant au départ, au pire c’est étrange, et peu à peu votre pied s’y fait et vous vous sentez mieux. Si vous n’avez pas le pieds trop large, cela s’entend. Après plusieurs sorties avec la chaussure, nous ne trouvons pas de défauts à cette tige. Pieds larges, pieds fins, ce n’est bien sûr pas une question de morale : c’est bien, c’est pas bien. Non. C’est donc à chacun d’essayer la chaussure. Mais elle demandera quoi qu’il arrive un peu d’adaptation. Dommage ? Un peu oui.

nouvelle Levitate de Brooks
nouvelle Levitate de Brooks
nouvelle Levitate de Brooks
nouvelle Levitate de Brooks

La semelle intermédiaire

Le poids de la semelle intermédiaire était ce qui pêchait jusqu’à présent sur les différentes Levitate. Le concept était intéressant mais le résultat n’était pas à la hauteur de nos attentes : trop lourd, trop encombrant, pas assez aérien. Cette nouvelle semelle de Levitate 4 est différente. Le poids n’est plus un problème. Selon Brooks, cette nouvelle semelle est 20% plus légère que la version précédente. On n’a pas vérifié. La chaussure est amortissante, oui, mais ce n’est pas fou. Elle est dynamique, énergisante, bondissante ? Oui, mais ce n’est pas fou non plus (et c’est tout le problème de ces semelles avec plaque de carbone : quand il n’y en a pas c’est évidement impossible de ressentir autant de retour d’énergie et c’est du coup un peu décevant). Voilà, le truc c’est que cette semelle n’est pas à mettre entre tous les pieds car elle est exigeante et ne pardonne pas facilement. Ce qui explique aussi peut-être le prix. La Levitate 4 n’est pas une chaussure qui conviendra à tout le monde. Elle est réservée à une ou deux catégorie de coureurs : les très rapides, ou les très lourds. La semelle est trop dure pour mettre sur les longues distances, à moins que vous soyez plus rapide que la moyenne et que vous parcouriez donc ces distances en moins de temps que la moyenne – ou bien que vous soyez plus lourd que la moyenne et soyez donc capable de vous enfoncer davantage dans la semelle pour profiter d’un amorti plus moelleux. Tout est dit. Encore une fois, ce n’est ni bien ni mal, c’est juste une question de profil de coureur. Mais notre conseil est important : s’il y a bien une chaussure à essayer en magasin c’est celle-là !

nouvelle Levitate de Brooks
nouvelle Levitate de Brooks

La semelle externe

Son design a été repensée mais ce qui nous intéresse le plus c’est sa forme : fine, étroite. Ce n’est pas gênant du tout si vous avez une foulée propre, arche haute, sans hyper-pronation. Le design de cette semelle externe est (étroitement ah ah ah) lié à celui de la semelle intermédiaire

nouvelle Levitate de Brooks
nouvelle Levitate de Brooks

Conclusion : La chaussure la plus belle de l’année 2020 pour nous, sans conteste. Un modèle pour distances courtes, à moins que vous soyez un coureur très rapide. Un modèle à essayer car sa semelle intermédiaire nous a laissé perplexes. C’est comme un steak bien cuit. C’est un peu dur (comme une semelle dit-on) mais certains l’aiment ainsi. À vous de voir. De notre côté, le test se poursuit.

Les plus : le look, le confort de la tige (pieds fins à moyen uniquement), la dureté de la semelle (si jamais c’est votre truc).

Les moins : étroitesse du chaussant, dureté de la semelle intermédiaire (si jamais vous vouliez du moelleux).

Le conseil d’ami : allez plutôt acheter la Brooks Hyperion Tempo si vous la trouvez encore en magasin car c’est un peu la même chose mais en plus léger, en plus rapide mais avec un retour d’énergie beaucoup plus puissant. Elle est là : https://www.brooksrunning.com/fr_fr/hyperion-tempo-mens-running-shoes/110339.html

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This