Sélectionner une page

Trois nouveaux modèles de trail made in Gert Boyle, la boss de Columbia.

Par la rédaction. Photos © Columbia

Elles portent toutes les trois le nom de F.K.T, une pratique en plein essor, libre mais compétitive par essence. Le Fastest-Known Time, ou F.K.T  donc, invite en effet tous ceux qui le souhaitent à décrocher le meilleur temps sur un segment défini. Une pratique que ne renierait pas Madame Gert Boyle, l’actuelle chairwoman de Columbia Sportswear. Celle-ci, vous la connaissez sans doute s’est d’abord fait connaître par le public grâce à la série de publicité dont elle est la star et dont le titre est « One Tough Mother », autrement dit et littéralement : une mère costaud ! Mais ce que les gens ignorent souvent c’est qu’à la mort de son mari, c’est sous sa direction que les ventes de Columbia se sont peu à peu envolées. De $300,000 par an environs, ces ventes ont en effet peu à peu explosé pour dépasser encore il y a peu le milliard de $ par an.

Columbia FKT

Revenons au F.K.T. Ce mode de jeu qui ne connaît pas de limite, ni dans les distances, ni dans les idées de défis, s’est officialisé aux USA, champions du marketing toute catégorie, mais il existe bien entendu depuis toujours et n’est pas plus une pratique américaine qu’européenne, asiatique ou encore africaine. Qu’il s’agisse d’une boucle d’ultra trail ou d’un petit aller-retour de smoins de 10 km jusqu’en-haut d’une colline près de chez soi, faire un F.K.T est en effet ouvert à tous, tout le temps, partout. Pas besoin de dossard ni de cadre officiel donc : c’est un retour aux sources où chacun est libre de venir s’attaquer aux chronos d’inconnus. C’est d’ailleurs une des tendances que Strava a parfaitement su exploiter : chacun de vos « runs » est échangé à votre communauté qui peut, si elle le souhaite, vous challenger et revenir sur vos pas même pour courir plus vite que vous. Ah !

Columbia FKT

« Parce que la performance est au cœur de la réflexion des équipes R&D de Columbia Montrail, les modèles FW18 de la gamme F.K.T. sont taillés pour l’exploit » prévient la marque de Gert Boyle. Alliant visiblement accroche, réactivité, amorti et légèreté, les trois dernières chaussures Trans Alps F.K.T II, Rogue F.K.T. II et Fluidflex F.K.T. II de Columbia Montrail constitueraient donc des alliées de choix pour taquiner les sentiers. Nous n’avons pas encore eu tout le loisir de les tester.

Pour mémoire, voici notre dernier article sur un test Columbia Montrail, cette marque dont nous apprécions particulièrement l’histoire et la qualité des chaussures. Il s’agissait déjà de la première version de la Trans Alps F.K.T : http://leblog.enduranceshop.com/f-k-t-trans-alps-columbia-montrail/

Auparavant, nous avions aussi réalisé un autre article sur un modèle typé longues distances : http://leblog.enduranceshop.com/caldorado-ii-version-speciale-utmb-columbia-montrail/

Dans ce dernier article, nous y présentions justement déjà la petite histoire derrière Montrail, marque de trail running californienne et mythique passée sous pavillon Columbia en 2006. On vous renvoie donc à l’article pour comprendre ce rachat. Les doutes que nous mettions en avant sur sa pertinence semblent avoir été effacés. La marque se porte bien et ses athlètes élites aussi. Tant mieux ! Les performances sont donc au rendez-vous de tous les côtés. Merci Gert Boyle ! Voici donc en avant-première une présentation des trois dernières chaussures de trail running qui vous accompagneront dès cette rentrée.

Columbia FKT
Columbia FKT

Commençons par cette Trans Alps F.K.T II (319g, hauteur talon de 18 mm, hauteur avant-pied / métatarses de 10 mm, drop de 8 mm, 139,99€). Elle est la plus lourde du trio mais c’est sans doute parce qu’elle se destine aux distances les plus longues et aux coureurs les plus lourds. En plus de toutes ces protections, et de son absence de coutures qui se répète sur les autres modèles, celle-ci offrirait un excellent amorti dans une bonne grosse semelle intermédiaire à la technologie nommée FluidFoamTM  ainsi qu’une accroche très agressive avec notamment la technologie TrailShieldTM  (on vous la détaillera sans doute dans un prochain test). Et le tout sans oublier une tige imperméable à l’avant-pied et, quand même, une bonne souplesse d’ensemble.

Columbia FKT
Columbia FKT
Passons à la Rogue F.K.T II maintenant. Elle est plus légère que sa grande sœur et devrait donc être réservée à des coureurs plus légers ou à des distances plus courtes (253g, hauteur talon de 18 mm, hauteur avant-pied / métatarses de 8 mm, drop de 10 mm, 119,99€). Sa semelle intermédiaire est elle aussi dotée de la technologie FluidFoamTM pour un bon amorti ainsi que d’une plaque protectrice située sous la voute plantaire et nommée TrailShieldTM . Ce genre de plaque, on le sait, se destine à protéger le pied des impacts de pierres pointues et autres débris puissants et potentiellement destructeurs. C’est donc bien bien utile en trail running même si, forcément, cela alourdit toujours un peu la chaussure.
Columbia FKT
Columbia FKT

Enfin, voici la Fluidflex F.K.T II, la plus légère du groupe et sans doute la plus orientée compétition même si elle possède une hauteur au sol bien supérieure à ses deux précédentes consoeurs (246g, hauteur talon de 15 mm, hauteur avant-pied / métatarses de 11 mm, drop de 3 mm, 119,99€). On se dit qu’on va aimer là encore sa tige sans couture, sa languette très light, mais aussi sa semelle intermédiaire épaisse et bien amortissante, également toujours protectrice, et ses crampons de 4 mm sous l’avant-pied et sous le talon. Ce sont les technologies TrailShieldTM  et GryptoniteTM. Une belle compétitrice assurément, que nous avons hâte d’avoir entre les mains. Euh, les pieds plutôt pardon !

Affaires à suivre certainement sous forme de test(s) dans ce blog. Stay tuned sauvages.

Columbia FKT
Columbia FKT

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This