Sélectionner une page

Mais que fait Gégé ???

Par la rédaction. Photos © photozoom, Franck Oddoux.
Résumé de l’étape 1 Roche Plane – Légette du Grand Mont. Distance : 30 km pour 850m de D+.
278 duos par équipes et déjà 14 abandons. Ça va vite !
« Très contents de cette victoire d’étape mais la Pierra Menta se gagnera dimanche ! »
ont déclaré ensemble Alberto Comazzi et Cristian Minoggio, l’équipe italienne victorieuse. Notre Germain Grangier national, arrivé en deuxième position, glisse dans son humour habituel : « On m’avait parlé de montée sèche hier, mais moi, j’ai trouvé que c’était plutôt humide ! » La météo aura eu raison, en effet, du parcours prévu au départ même si, à Arêches-Beaufort (Savoie), « on sait faire » paraît-il.
Pierra Menta 2018
Pierra Menta 2018
« Cette première étape est un ratio classique pour la Pierra Menta EDF été, mais beaucoup plus inédit pour l’univers du trail par contre » a commenté Benoît Nave, l’entraîneur de Xavier Thevenard, l’ancien vainqueur de l’UTMB®, et de Benoît Girondel, le vainqueur du Grand raid de la Réunion. « C’était un joli parcours, très typique de la Pierra Menta, où la qualité de pose de pied était déterminante, avec des descentes ultra techniques » a-t-il ajouté. Sylvain Camus, partenaire de Germain Grangier au sein du team Inov8-Garmin, ne dément pas : « Les descentes dans les pierriers sont très sélectives. Nous sommes restés un peu « en dedans » afin de bien gérer pour demain. Nous avons perdu un peu de temps avec un petit problème de matériel mais, au final, nous sommes satisfaits de cette deuxième place, en embuscade derrière nos amis Italiens ».
Pierra Menta 2018
L’équipe italienne Salomon composée d’Alberto Comazzi et Cristian Minoggio, déjà vainqueurs de la Pierra Menta EDF été en 2016, remportent donc la première victoire d’étape. « On est venus pour gagner, c’est sûr, mais il reste deux jours très difficiles encore ! » a ainsi commenté le premier.
Pierra Menta 2018
Pierra Menta 2018
12h30, la veille. Un terrain rendu très glissant et une visibilité amoindrie où il est difficile d’intervenir pour les secours en cas de besoin, obligent les organisateurs à revoir le parcours prévu initialement. « Pas de Légette du Mirantin, mais un repli sur Roche Plane et l’épaule de la Légette du Grand Mont, toujours sur les traces de la Pierra Menta hiver » explique Yannick Blanc du comité d’organisation.

Paroles de coureurs

Germain Grangier, 2e (team Inov8-Garmin) : « Une très belle étape, bien dans l’esprit Pierra Menta »

Sylvain Camus, 2e (team Inov8-Garmin) : « Nous avons su rester dans notre tempo et faire la différence dans les descentes, techniques à souhait. J’étais dans le dur, pour la dernière bosse, mais Germain (Grangier) m’a bien aidé : on était bien complémentaires. Il reste deux grosses journées, il ne fallait pas tout lâcher aujourd’hui ».

Martin Gaffuri, 3e (team Scott) : « Aujourd’hui, c’était quand même vraiment sympa ! Les crêtes, les arêtes, cette super ambiance avec les nuages. J’ai entendu quelqu’un dire là-haut : « Allez, les gars, deux équipes devant seulement, pas loin ! » On a mis les gaz. On s’est dit qu’on voulait jouer le podium. On finit troisième. Voilà, on a fait le boulot, on a un podium, c’est bon maintenant ! (Rires) »

Pierra Menta 2018
Andy Symonds, 3e (team Scott) : « Je pense qu’on va le sentir un peu demain mais on s’est vraiment bien éclaté ! C’est génial. Des montées super raides, avec les nuages qui jouaient avec nous, wow, j’ai adoré. »

Jean-Marc Martin et Rémi Piegelin, 4e (team Castor) : « C’était cool ! » s’exclame Rémi dans un immense sourire. « On n’est pas déçu du tout » renchérit Jean-Marc. « Super organisation ! »

Léo Rochaix, 5e avec Émilien Bochet (les locaux de la compétition) : « J’aime bien cette météo : même si cela reste dur, j’aime ces conditions pas trop chaudes. C’est parti très, très vite aujourd’hui. On était bien jusqu’à la bosse du Catex et ensuite, c’était plus difficile »

Jordi Gamito Baus, 6e (Compressport) : « C’était dur pour moi ! Je n’ai pas l’habitude des courses très courtes. Le rythme était intense, difficile, nerveux. Mais les paysages magnifiques valent le coup ! »

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This