Sélectionner une page

Varier les entraînements. Il n’y a que ça.

Par la rédaction, avec Frédéric Sultana et Anthony La Salandra. Photos © Ironman Malaysia

Ça y est, c’est l’hiver ! Il fait froid, il fait nuit, il pleut. Courir, pour certains, est un peu plus compliqué. La motivation se perd. Les fêtes approchent à grands pas. C’est la panique ! Pour résister à ce stress – aux autres stress de la vie en général aussi – et pour ne pas perdre tous les bénéfices de la course à pied engrangés cet été, il existe une solution aussi simple qu’efficace. Nager. Deux de nos triathlètes maison vous éclairent.

Pour progresser en course à pied ? Nagez !!!
Pour progresser en course à pied ? Nagez !!!
Pour progresser en course à pied ? Nagez !!!

La natation est un très bon sport en complément du running, pour plusieurs raisons.

D’abord, nager, comme courir, aide à combattre le stress. C’est une de ses vertus reconnues. Des champions aux entraîneurs, tout le monde s’accorde à le dire. L’eau, sa douceur, son calme, rien de tel pour se vider la tête… à part un bon run bien sûr ! Encore plus que la course à pied, nager vous coupe de tout, de votre portable, du monde qui vous entoure. Ça fait tellement de bien. Votre travail vous pèse ? Vous avez des soucis ? Vous ressentez le besoin d’aller vous dépenser pour libérer la pression ? Filez à la piscine. Il y fera plus chaud, ça vous rappellera la plage. C’est un premier bon point, et pour le corps, et pour la tête.

Pour progresser en course à pied ? Nagez !!!
Pour progresser en course à pied ? Nagez !!!

Ensuite, la natation, on le constate aisément en regardant les nageurs à la télévision lors des JO par exemple, permet de se muscler plus harmonieusement que le running. Difficile de dire le contraire. En nageant, vous allez en effet renforcer vos épaules, développer vos pectoraux, solidifier vos abdominaux, affiner vos jambes, muscler vos fesses…sans risque de traumatismes, étant donné que la natation est un sport porté (à partir du moment où votre technique est bonne). Mais la natation est aussi un sport à haute dépense énergétique. Autrement dit : à vous la fine silhouette, la taille de guêpe et les épaules de Florent Manaudou (ou Laure, c’est selon !). Vous en voulez encore ? Nager le crawl fait travailler le souffle. Cette nage va en effet vous aider à progresser dans ce domaine sans les traumatismes de la course à pied. Rien de tel que quelques accélérations répétées type fractionné dans un bassin en crawl pour vous faire progresser….en course à pied. Et puis c’est aussi une manière efficace d’envisager la récupération active après une grosse épreuve, type marathon, en soulageant vos jambes, c’est à dire vos tendons, vos muscles, vos articulations.

Pour progresser en course à pied ? Nagez !!!
Pour progresser en course à pied ? Nagez !!!
Pour progresser en course à pied ? Nagez !!!

Comme en running, n’hésitez pas à utilisez des accessoires.

L’utilisation d’accessoires va vous aider à acquérir une bonne technique de crawl. Ils sont indispensables pour progresser mais aussi très utile quand vous êtes fatigué. Ces accessoires vont donc d’abord vous aider à acquérir une meilleure technique. Votre glisse n’en sera que meilleure. Vous pourrez donc nager plus longtemps, en vous fatiguant moins. Prenez les plaquettes de natation par exemple, ces petites plaques de plastique dur qui se glissent dans les mains. Elles ont pour but d’augmenter la résistance au niveau des bras et des épaules –  il s’agit d’intensifier le travail des bras – ce qui va vous aider à optimiser votre déplacement dans l’eau. Elles permettent de travailler en résistance, de renforcer le haut du corps, tout en améliorant votre technique de nage. Elles sont généralement ergonomiques, souples à certains endroits, plus rigides à d’autres, pour une meilleure prise en main, et une meilleure glisse.

Pour progresser en course à pied ? Nagez !!!

Oubliez le slip brésilien

En guise de maillot de bain….essayez plutôt un shorty court de compression : il favorisera le maintien de la ceinture abdominale et optimisera votre position horizontale et hydrodynamique (et donc ce qu’on appelle « la glisse », encore elle). L’autre avantage d’un tel maillot de bain est de vous aider à vous concentrer sur votre technique de nage sans trop vous préoccuper de votre position dans l’eau. Pour améliorer cette fameuse position dans l’eau, vous pouvez aussi utiliser une planche ou un pull- buoy. La première aide à renforcer les jambes tandis que le second favorise une position horizontale dans l’eau, sans l’effort des battements de jambes. Il se glisse entre les chevilles et permet de faire flotter vos jambes sans aucun effort. Les battements de jambe en crawl, au départ, en effet, peuvent perturber votre aisance respiratoire et vous rendre le souffle court bien plus souvent que vous ne l’aimeriez. Un pull-buoy, pour les plus avancés, permet aussi de travailler ses rotations en bout de bassin. L’un comme l’autre de ces deux derniers outils est idéal aussi pour la récupération d’après marathon, ou autre grosse course, car ils permettent chacun de soulager une partie différente du corps, le haut du corps, ou le bas du corps.

Pour progresser en course à pied ? Nagez !!!
Pour progresser en course à pied ? Nagez !!!

Deux autres objets un peu plus typés « gadget » peuvent toutefois aussi vous servir.

D’abord : le tuba frontal. Il permet de se concentrer sur l’exécution des bons mouvements et de trouver la glisse, sans avoir à se soucier de sa respiration. Grâce à lui, le corps reste parfaitement aligné et votre respiration se fait sans contrainte, ni essoufflement. Ensuite : les palmes. Battre des jambes avec des palmes au pied c’est non seulement prendre du plaisir à se déplacer plus rapidement dans l’eau mais c’est surtout créer une résistance plus grande lors des battements de jambes. Comme les plaquettes pour les bras, les palmes créent en effet une résistance maximale dans l’eau ce qui va vous permettre de renforcer les muscles de vos jambes. Vous voulez soulager le haut du corps, adoptez donc planche et palme. Au contraire, vous avez du mal à nager le crawl efficacement et pensez avoir besoin de progresser par étape ? Alors adoptez un tuba frontal, un pull-buoy, et laissez-en un de côté quand vous vous sentirez plus à l’aise dans l’eau. Rien de plus simple finalement. Prochain article de conseils à suivre : devriez-vous vous mettre au triathlon ? Stay tuned sauvages. 

Pour progresser en course à pied ? Nagez !!!

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This