Sélectionner une page

Un an après, me re-voici au siège de Deckers, à Santa Barbara, CA.

Par Gaël Couturier. Photos © Hoka One One
Retour vers le futur : Hoka One One
Retour vers le futur : Hoka One One
Retour vers le futur : Hoka One One
Début 2017, j’avais donc déjà eu le privilège de pénétrer au siège de Deckers, le groupe propriétaire d’Hoka One One (et de Teva et de UGG) À Santa Barbara au Nord de Los Angeles, pour des rencontres et interviews avec ses dirigeants et plus particulièrement Jean-Luc Diard, un français, ancien de Salomon et l’un des trois fondateurs d’Hoka, expatrié depuis au pays du surf, du skateboard, du soleil et des bateaux de plaisance. Petit veinard. Profitant de mon récent voyage dans la région de Los Angeles, j’ai donc revu deux des quelques personnages clés du système marketing et des produits de l’entreprise franco-californienne que nous aimons tant ici à Running Café : il s’agit de la grande Gretchen Weimver, la VP of product, et de Lee Cox, le VP of Sales and Marketing, un ancien soldat de l’armée américaine qui garde la forme et s’est reconverti depuis longtemps dans la chaussure de running.
Retour vers le futur : Hoka One One
Retour vers le futur : Hoka One One
Retour vers le futur : Hoka One One
Bon bon, là je suis encore en train de peaufiner l’article qui va résumer ma visite et vous apporter un éclairage sur ce que nous prépare Hoka One One dans les mois qui arrivent.

On en a déjà un peu parlé avec les sorties de trois modèles route, l’Evelon, la Cavu et la Mach. C’était ici pour ceux qui suivent : http://leblog.enduranceshop.com/nouvelle-collection-route-de-chez-hoka-one-one/

Retour vers le futur : Hoka One One
Retour vers le futur : Hoka One One
Retour vers le futur : Hoka One One
Retour vers le futur : Hoka One One

Mais, mais il y a une news ÉNORME qu’on ne vous a pas encore révélée !!! Un truc É N O R M E – ah si, énorme, et qui se fond parfaitement dans la culture californienne emprunte de soleil et de dépassement de soi. Un indice ? « Hawaii n’est pas loin ». C’est mon indice. Je vous en reparle vite. Promis, juré, craché.

Et pour ceux qui ne seraient pas encore des habitués de la marque, ceux qui douteraient encore des bienfaits des semelles intermédiaires « oversize », du savoir-faire de Hoka et de sa capacité à se réinventer, voici une petite récap’ filmée sur le parking de l’entreprise, juste avant mes rendez-vous. #bloglife quoi.

Article à suivre très vite ici même donc. Stay tuned.
Retour vers le futur : Hoka One One
Retour vers le futur : Hoka One One
Retour vers le futur : Hoka One One
Retour vers le futur : Hoka One One

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This