Sélectionner une page

Gaël Couturier

Gaël Couturier

Rédacteur en chef

44 ans. Gaël est journaliste sportif depuis plus 15 ans. Revenu de 3 ans d’expatriation en Inde où il a dirigé la rédaction d’un magazine de sports extrêmes – The Outdoor Journal – et organisé un ultra trail qualificatif UTMB dans le désert du Kutch au bord de la frontière pakistanaise – Run The Rann – Gaël vit désormais à Venise avec sa fiancée Italienne et ses deux bulldog mais il parcourt sans cesse le monde à la recherche d’événements spectaculaires et de rencontres inédites.  « Gaga » a par ailleurs terminé 4 UTMB, 6 Marathons Des Sables, 9 Marathons de NY, 13 Ironman et 2 Embrunman ainsi qu’un marathon à Bagdad pendant la guerre au fond d’un poste avancé de l’US Army. Il est en outre titulaire de 3 masters universitaires français (Cinéma de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Marketing du sport de Paris XI Orsay et Management des médias de Sciences Po Paris). Gaël est enfin depuis longtemps licencié en triathlon et court aujourd’hui en compétition Ironman sous les couleurs de l’AS Monaco.

Nicolas Brun

Nicolas Brun

Nicolas Brun est un Isérois d’origine monté à Paris pour le boulot. Âgé de 29 ans, et après 15 ans de football, le petit Nicolas découvre la course à pied en 2013. Il se lance immédiatement le défi de courir un marathon : Paris. Il y a des gentils tarés parmi nous, on vous l’a déjà fait remarquer. « Depuis, j’ai attrapé ce virus qui ne me quitte plus » explique-t-il gaiement. Ce qui nous a intéressé dans le profil de Nicolas, outre ces très bonnes performances, c’est son esprit touche à tout du running – il fait du 1500 comme du 10 km, du semi et du marathon comme du trail running – mais aussi son métier de digital communication  executive. « J’ai la chance de bosser dans un domaine qui me passionne et d’être toujours en contact avec les acteurs de ce sport » témoigne-t-il. Il est aussi l’un des auteur de Jolie Foulée, un blog de running au ton…disruptif que l’on aime bien. Ses références : 7 marathons – 2h48 au marathon de Valencia 2018, 1h20 au semi, 35′ au 10k, @nibrun. Une futur star du digital ce garçon. Autant vous dire qu’on est ravi de l’accueillir pour nous épauler ce Nico’.

Photo © Romain Bourven

Laurie Canac

Laurie Canac

Journaliste rédactrice

Laurie a 27 ans mais déjà pas mal d’expérience dans les sports d’endurance puisqu’après quelques semi, un marathon et des épreuves courtes de trail running, elle a participé à « Kona », la grande finale des triathlons Ironman qui se déroule à Hawaii chaque année et réunit les tout meilleurs triathlètes de la planète. Autant dire que notre nouvelle recrue possède déjà un sacré niveau. Journaliste de profession, elle s’est depuis quelques années spécialisée dans l’édition pour la chaine de télévision Cnews – c’est elle qui parle aux présentateurs dans l’oreillette pendant les directs. C’est un de ces nombreux métiers qui se font dans l’ombre des vedettes mais qui sont absolument indispensables au bon déroulement de nos journaux télé. Last but not least, Laurie a récemment été recruté par le TeamArgon18 France, juste après son premier Ironman de Nice en juin 2016 où elle s’est justement qualifiée pour la grande messe Hawaiienne. « Dans mon sport, je m’entraîne tous les jours avec des tarés » raconte-t-elle. Ciao bella, bienvenu au club.

Hippolyte Desteract

Hippolyte Desteract

Pour Hippolyte, 29 ans, le bonheur est…dans la cuisine. Ce n’est pas de lui, et encore moins de nous, c’est de Paul Bocuse les enfants. Chef de cuisine justement, notre nouvel Hippo aime poursuivre ses journée – qu’il passe debout dans la chaleur des fourneaux – en s’entrainant pour des semi, des marathons et bientôt un Ironman, celui de Nice, son premier. Jamais en tête de peloton (ça nous rappelle quelqu’un…) mais jamais le dernier au bar, et aussi bon compagnon d’infortune de notre FX Gaudas national (ah celui-là…), il a commencé par rechercher un échappatoire a un passé, disons, compliqué. Cela s’est peu à peu transformée en passion pour le dépassement de soi en général associé au running en particulier. La belle histoire. Ah. Autre chose : Hippolyte a aussi perdu 50kg en 8 mois. Oui oui, 50 kg. La belle histoire on vous dit. Toujours partant pour « des défis a la c… », c’est sa littérature, ce jeune garçon a une (très) forte propension a parier des bières pour se motiver. Disons qu’il n’est pas le seul. « La bière de fin de course c’est ça qui me fait avancer » témoigne-t-il souvent, avant de rajouter, toujours aussi souvent : « mais qu’il faut être c… quand même pour s’engager sur 10 km à toute berzingue, semi-marathon toujours aussi rapide, et Ironman en mode sauve-qui-peut ». Rayer les mentions inutiles. Nous acceptons Hippolyte avec joie dans notre team tant ses connaissances culinaires vont sans nul doute nous épater. Quand à son courage et sa joie de vivre, ce n’est jamais de trop, nous en conviendrons tous. Attention, Hippolyte Desteract est aussi l’auteur d’un blog : cookandrun.fr.

François-Xavier Gaudas

François-Xavier Gaudas

Journaliste rédacteur

29 ans. Ceinture noire de judo, FX est journaliste spécialisé running depuis 5 ans mais également professeur d’anglais. Habitué des 100 km de Millau, c’est aussi un des membres actifs de l’Adidas runners league de Paris, République. Toujours partant pour une course de fou, un défi de malade ou un test en profondeur, c’est un peu notre petit poucet et notre bonne étoile, filante, rapide (heu, non, ça pas toujours) et scintillante. Son dynamisme et sa joie de vivre font sa force. FX n’abandonne jamais ! Sur son bras :  un tatouage. « courir ou mourir », le titre du livre de Kilian Jornet. C’est vrai qu’il a l’aptonyme ultime pour ce sport.

Laetitia Schuler

Laetitia Schuler

Rédactrice

Laetitia Schuler, 35 ans, maman de Romane (6 ans) et Rafaël (bientôt 4 ans !) est une ancienne gendarme du Sud de la France. Suite à un événement tragique survenue dans sa brigade en 2012 où deux de ses collègues sont assassinées, Laetitia quitte la gendarmerie. Elle travaille aujourd’hui dans l’événementiel sportif avec son amoureux, ancien gendarme lui aussi, et triathlète élite. Toujours motivée pour faire des courses, sur route ou en trail, soutenue par son homme qui la coache et joue parfois les lièvres, elle enchaîne les compétitions locales de 10 à 26 km, de jour comme de nuit, toujours en amateur mais avec parfois – non, souvent en fait – des podiums chez les femmes et même en scratch ! A Running Café, elle s’est révélée particulièrement douée pour décortiquer les tenues les plus jolies et les plus folles mais aussi poser pour des photos très réussies qui les mettent en valeur (et elle avec!). Bref, craquante cette fille.

Frédéric Sultana

Frédéric Sultana

Rédacteur

55 ans. Chevalier de la Légion d’honneur. Après une carrière d’officier supérieur de la marine nationale, et un court passage en triathlon pro, la deuxième partie de sa vie d’athlète est guidée par sa passion des sports d’endurance. Non seulement notre ancien ingénieur de l’Ecole Navale pratique encore la compétition à bon niveau – il rentre de l’Ironman World Championship d’Hawaii où il a terminé second international de sa classe d’âge – mais il entraîne (licence STAPS et BEESAN) et poursuit son activité de recherche à l’issue de son doctorat au sein du Laboratoire Motricité Humaine, Education, Sport, Santé basé à Toulon dans le Var (83). D’où son amical surnom de professeur Tournesol. Sa longévité dans le sport n’a d’égal que sa passion pour une pratique sportive raisonnable et équilibrée. Il est le sage de notre équipe, le maître zen, et ne manque jamais de nous rappeler que la longévité dans nos sports préférés mérite d’être reconnue au même titre que la performance pure, car elle est porteuse de belles valeurs et d’espoirs. Aujourd’hui, notre professeur a rejoint le réseau WTS – The Coaching Company®. Infos sur www.wts.fr et le Facebook wtsthecoachingcompany.

Marie-Amélie Juin

Marie-Amélie Juin

Rédactrice

MAJ, 32 ans, a grandit à Singapour et a passé plus de la moitié de sa vie à l’étranger. Elle se lance dans son premier marathon à 24 ans, pour son anniversaire, fascinée par l’épreuve alors qu’elle n’était pas préparée. L’une de ses citations fétiches est celle d’Emil Zátopek, « Si tu veux courir, cours un kilomètre, mais si tu veux changer ta vie, cours un marathon ». Sa personnalité, ses chronos (34’32 au 10 km, 1h18’ au semi et 2h53’ sur marathon) mais aussi sa petite gueule d’amour lui ont récemment permis d’intégrer la jolie team Kari Traa. Elle rejoint aujourd’hui celle de Running Café pour des billets d’humeur, des récit de courses et tests chaussures. Sa personnalité nous plaît. Très dynamique, un peu chipie, amoureuse de ses chats, Rio et Hip Hop, des canailles eux aussi, Marie-Amélie n’a pas sa langue dans sa poche. C’est une hyper-active, un « role model » et une rebelle. Si le sport lui a toujours permis de se relever et faire face aux épreuves de la vie, c’est en course sur route, en trail running et bientôt, peut-être, en triathlons, qu’elle s’exprime le mieux. « J’accorde toujours une certaine importance à ma tenue, j’avoue » nous dit la belle. « C’est long 42km, alors c’est toujours mieux d’avoir un certain look, surtout avec tous ces photographes qui traînent un peu partout….non ?  ». Un voyou on vous dit.

Pin It on Pinterest