Sélectionner une page

Adidas, l’Ultraboost 21 et la Semaine de la Terre

26 avril 2021 | News

Par la rédaction. Photos © Adidas, Unsplash

Sujet délicat et particulièrement casse binette. Adidas, la marque Allemande d’Herzogenaurach souhaiterait participer à la réduction des déchets plastiques en misant, nous dit-elle, sur l’innovation et les partenariats. Pourquoi pas. C’est vrai que le simple fait de produire des chaussures en plastique, Adidas et les autres, est un problème sans nom, autrement dit un puit sans fond. La pollution plastique est en effet un problème qui a atteint un seuil critique sur notre belle planète. Chaque minute, rendez-vous compte, l’équivalent d’un camion de déchets plastiques est déversé dans nos océans, mettant des siècles à disparaître. Les scientifiques ont calculés que d’ici 2050, nos océans contiendront plus de plastique que de poissons. Aie. Il est temps d’arrêter le massacre. Engagée depuis plus de 20 ans dans l’écoresponsabilité au sein cette industrie textile si polluante, Adidas continuerait donc sa marche en avant et chercherait à insuffler un changement durable à son secteur d’activité. Voyons cela.

Adidas, l'Ultraboost 21 et la Semaine de la Terre
Adidas, l'Ultraboost 21 et la Semaine de la Terre
Adidas, l'Ultraboost 21 et la Semaine de la Terre

D’ici 2024, la marque se serait donc engagée à n’utiliser que du polyester recyclé dans ses productions. C’est encourageant. En 2021, ce sont déjà plus de 60% de ses gammes qui sont réalisées grâce à des matériaux et deux nouvelles technologies durables lancée en 2020 et utilisant 100% de polyester recyclé. Adidas s’est également récemment associé à différents partenaires tels que Parley for the Oceans, Stella McCartney ou Bolt Threads afin, dit-elle, de « co-concevoir des solutions contribuant à mettre fin aux déchets plastiques ». Nous en parlions déjà l’année dernière ici : https://leblog.enduranceshop.com/adidas-souhaite-mettre-fin-a-la-crise-du-plastique-enorme/

Autre point important, la marque se dit enfin engagée à réduire son empreinte carbone de 30% par rapport à 2017 et d’ici 2030. Elle déclare qu’elle atteindra la neutralité climatique d’ici à 2050. 2050 ? On y est pas….

Adidas, l'Ultraboost 21 et la Semaine de la Terre
Adidas, l'Ultraboost 21 et la Semaine de la Terre
Adidas, l'Ultraboost 21 et la Semaine de la Terre

Adidas profite de la Semaine de la Terre pour annoncer le lancement d’une nouvelle série de modèles Ultraboost.

Adidas franchit toutefois et une fois de plus une étape supplémentaire vers l’élimination des déchets plastiques. Depuis ce jeudi 22 avril, début de la Semaine de la Terre, Adidas a opéré le lancement commercial et inédit d’une Ultraboost nommée « Made to be Remade ». C’est une idée assez géniale, à priori toute simple mais encore fallait-il y penser. Adidas l’a fait. L’Ultraboost 21 x Parley et l’Ultraboost 6.0 DNA x Parley sont en partie fabriquées à partir de filets de pêche recyclés dans le cadre de la collaboration entre Adidas et Parley for the Oceans.

Adidas, l'Ultraboost 21 et la Semaine de la Terre
Adidas, l'Ultraboost 21 et la Semaine de la Terre
Adidas, l'Ultraboost 21 et la Semaine de la Terre

Le premier modèle de la série est l’Ultraboost Made to be Remade.

Il s’inscrirait dans le cadre du cycle circulaire LOOP d’Adidas, en faisant appel à des matériaux et des technologies qui permettent aux chaussures usagées d’être renvoyées à la marque, afin qu’elles soient réutilisées dans de nouveaux produits. C’est le coup classique du recyclage. Ça paraît simple mais pourtant personne n’y pense, ou presque. Alors bravo Adidas. Ces chaussures sont donc conçues pour revenir chez Adidas fin de vie. Comment ? Elles arborent un code QR bien visible qui peut être scanné avec un smartphone pour accéder à une plateforme numérique permettant de gérer facilement leur retour. Malin. Voilà pourquoi l’Ultraboost Made to be Remade est un produit à suivre.

Adidas, l'Ultraboost 21 et la Semaine de la Terre
Adidas, l'Ultraboost 21 et la Semaine de la Terre
Adidas, l'Ultraboost 21 et la Semaine de la Terre

Les modèles Ultraboost 21 x Parley et Ultraboost 6.0 DNA x Parley, conçus en collaboration avec Parley for the Oceans, seront lancés dès le 24 avril.

L’Ultraboost 21 x Parley est quant à elle une chaussure de course de performance misant sur la durabilité. « Conçue pour insuffler de l’énergie aux coureurs et favoriser le changement et le dépassement de soi, l’Ultraboost 21 x Parley est une chaussure qui promet un grand confort tout en étant respectueuse des océans ». Bon, nous, vous le savez nous n’avons pas encore testé cette Ultraboost 21. Nous n’avons eu que la numéro 20 entre les mains.

L’Ultraboost 21 x Parley bénéficierait à la base des innovations technologiques classiques de l’Ultraboost 21.

Il y a bien sûr quelques autres bénéfices :

– un Boost optimisé qui confère un parfait équilibre entre soutien et confort

– un nouveau système « Linear Energy Push » qui augmenterait la rigidité à la flexion de l’avant-pied

– une tige Forged Primeknit partiellement faite de Primeblue, un fil recyclé de haute-performance composé de 50 % de plastique Parley Ocean Plastic, qui est lui-même constitué de plastique recyclé à partir de déchets interceptés sur les plages et les communautés littorales afin de les empêcher de polluer les océans.

Adidas, l'Ultraboost 21 et la Semaine de la Terre
Adidas, l'Ultraboost 21 et la Semaine de la Terre
Adidas, l'Ultraboost 21 et la Semaine de la Terre

L’Ultraboost 6.0 DNA x Parley reprend quant à elle la silhouette emblématique de l’Ultraboost. 

C’est tout ? Non. Elle est aussi composée des élements suivants :

– une tige en Primeknit partiellement composée de Primeblue

– une structure et un contrefort du talon fabriqués dans un matériau stratifié composé de plastiques recyclés dont 25 % proviennent de filets de pêche usagés. 

– ces zones dépourvues de coutures et assemblées avec précision allient résistance et performance avec un confort optimal pour garantir des mouvements exempts de distractions.

Enfin, la dernière sortie de la Semaine de la Terre sera l’Ultraboost 6.0 DNA. Quand ? Le 27 avril. Elle se déclinera en deux modèles classiques, un masculin et l’autre féminin.

« Bien sûr, ces Ultraboosts seules ne suffiront pas à sauver nos océans, mais elles nous permettent de nous rapprocher un peu plus de cet objectif » précise encore la marque. Chacun de ces nouvelles Ultraboost seront disponibles à partir de 160 euros. Alors, c’est bien ou c’est pas bien ? Quitte à acheter une Ultraboost autant acheter celles-là non ? Vous en pensez quoi vous ?

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This