Sélectionner une page

Asics, sa lame de carbone et vous, part II.

26 avril 2021 | News

Par la rédaction. Photos © Asics, Unsplash

Bon, on le sait, Asics a organisé la course « Be(at) Your Personal Best » à Morton (86), en France. Et suite à notre article de la semaine dernière (ici : http://leblog.enduranceshop.com/asics-sa-lame-de-carbone-et-vous/), sur les 34 athlètes partants, il se trouvent que 24 ont battus leur record personnel. Pas mal. L’effet des chaussures à plaque de carbone de la marque japonaise n’y est certainement pas pour rien. C’est la Metaspeed™ Sky. Très bien.

Asics, sa lame de carbone et vous, part II.
Asics, sa lame de carbone et vous, part II.

Les performances de cet event à retenir sont :

– Meilleure performance mondiale de l’année sur 10 km pour Hillary Kipkoech (27’35)

– Mekdes Woldu bat le record d’Erythrée sur 10km (31 »47)

– Sarah Lahti bat le record de Suède sur 5 km (15 »22) 

– Etienne Daguinos bat le record de France Espoir du 5 km (13 »36) 

Et le double recordman d’Europe du 5 km et du 10 km, Julien Wanders ??? Non ?? Non. Rien. C’est le problème de ces opérations de com’ à la mode qui surfent sur ce qu’avait fait Nike dès 2016 avec son Breaking2 et dont le but, rappelons-le, était de passer la barrière des 2h sur marathon. Les belles promesses ne sont pas toujours tenues. Et la pression que doivent ressentir les athlètes pendant ces événements privés de leurs sponsors n’est pas là pour aider. La preuve : même le grand Eliud Kipchoge avait commencé par échouer. Souvenons-nous, Nike avait annoncé le projet Breaking2 en novembre 2016 et aussitôt rassemblé 3 athlètes élites africains (Lelisa Desisa, Eliud Kipchoge, Zersenay Tadese) : http://leblog.enduranceshop.com/breaking-2-na-rien-casse-du-tout/

Et le 6 mai 2017, sur le circuit de Monza en Italie, Eliud Kipchoge avait réalisé 2h00’25 ». Une énormen performance mais un bel échec d’un point de vue de la communication. Depuis, bien sûr, on le sait, Eliud Kipchoge est bel et bien passé sous les deux heures, à Vienne, en Autriche cette fois, lors de l’Ineos 1:59 Challenge et en 2019. Il avait couru la distance en 1h59’40 ».

Nous en parlions là : http://leblog.enduranceshop.com/lineos-159-challenge-comment-le-voir-en-spectacteur/

D’ailleurs, Julien Wanders (à l’époque chez Nike) faisait déjà parti des lièvres de Kipchoge. C’était ici : http://leblog.enduranceshop.com/julien-wanders-le-nouveau-lapin-de-garenne-de-kipchoge/

Mais là ? Non. Rien. Sur ce « Be(at) Your Personal Best », Julien Wanders n’a pas battu ses propres record d’Europe. Et c’est rageant. Il réussi à produire un 14’13 » sur le 5 km.

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This