Sélectionner une page

Pas de révolution mais une constance bienvenue.

Par la rédaction. Photos © Hoka One One.

Alors qu’elles sont déjà sorties aux USA depuis plusieurs mois, 6 mois ou plus pour l’une d’entre elles, les Bondi 6 et Clifton 5 de notre marque franco-californienne préférée sont désormais disponibles en France, et ce, depuis le 1er janvier, officiellement. Chacune de ces deux chaussures emporte avec elle ce qui fait, entre autre, toute la réputation et le confort des chaussures Hoka One One : un pied qui se trouve comme dans un siège baquet de voiture de course et une forme de semelle en banane, ou avec rocker, comme sur les planches de surf, pour améliorer la transition du pied au sol pendant la foulée. Nous n’avons pas testé ces deux chaussures mais voici ce qui devrait changer. Tests à venir sauvages.

Bondi 6 et Clifton 5
Bondi 6 et Clifton 5
Bondi 6 et Clifton 5

Commençons par la Bondi 6 si vous voulez bien.

Le modèle Bondi a toujours été la chaussure la plus amortissante de la gamme route de nos franco-californiens. La version précédente, la Bondi 5 était un poil plus large à l’avant-pied que la Bondi 4 (le moule était plus large de 3 mm) et la tige avait été aussi pas mal améliorée, notamment en respirabilité. Mais il y avait aussi eu des changements dans le design de la semelle intermédiaire : Hoka One One avait en effet coloré une partie de la mousse à l’extérieur pour donner l’impression qu’elle était moins épaisse. Malin ! C’est un coup classique chez eux. La Bondi 5 pesait 292g (modèle homme) et 255g (modèle femme). Ça restait donc une chaussure un peu lourde (mais c’était le prix de sa protection inégalée). Chez les hommes toujours, la hauteur talon de la Bondi 5 était de 43,5 mm. Sa hauteur métatarses était de 35,2 mm et son drop de 8,3 mm. Chez les femmes maintenant, sa hauteur talon était de 38,8 mm, sa hauteur métatarses de 31,5 mm et son drop de 7,3 mm. Dans les deux cas, la chaussure était plutôt du genre rigide mais son amorti était aussi très doux (beaucoup de matière et donc peu de souplesse de semelle au final – ce qui n’impactait pas la qualité de l’amorti).

Bondi 6 et Clifton 5
Bondi 6 et Clifton 5
Bondi 6 et Clifton 5
Bondi 6 et Clifton 5

Quant à cette nouvelle Bondi 6, elle coûte aujourd’hui 140€ et est bien entendu toujours aussi amortissante que les deux versions précédentes, mais ce n’est pas pour autant une chaussure molle, ou qui aurait une semelle qui s’affaisserait avec le temps et n’offrirait plus ses qualités d’amorti. On note, nous, un changement sur le caoutchouc de la semelle externe, plus résistant selon la marque. À voir. Ce nouveau modèle pèse 289g pour la chaussure homme et 215g pour la chaussure femme. Il y a donc eu un bel effort de fait sur le poids de la chaussure, surtout pour le modèle femme. Question géométrie, voici les chiffres de ce nouveau modèle : une hauteur talon de 42,4. mm et métatarses de 32 mm, avec un drop de 10,3 mm pour les messieurs, une hauteur talon de 38,4 mm et métatarses de 30,4 mm, et un drop de 8,1 mm pour les dames.

Bondi 6 et Clifton 5
Bondi 6 et Clifton 5

Pour conclure, disons que c’est une chaussure haut de gamme mais particulière, qu’il est important d’essayer avant car elle vous place vraiment haut sur le sol et va forcer vos muscles et vos tendons dans les jambes et dans les premières sorties à travailler différemment. Ensuite, son but est de vous soulager sur les longues sorties grâce à son amorti extrême. Vous n’en aurez – en théorie – que les jambes plus fraîches, moins fatiguées. Joli bénéfice.

Bondi 6 et Clifton 5
Bondi 6 et Clifton 5
Bondi 6 et Clifton 5

Passons à la Clifton 5 maintenant.

Nous avions testé la version précédente ici, le modèle femme :

http://leblog.enduranceshop.com/hoka-one-one-clifton-4/.

Elle était légère, rapide, avait un nouveau look, restait dans la catégorie des shoes très amortissantes, proposait même une belle résistance à l’usure et offrait une mousse de semelle intermédiaire plus dure que la Clifton….3, avec plus de dynamisme donc. Côté chiffre, le modèle homme pesait 274g. La hauteur talon était de 37,5 mm, celle de sous les métatarses était de 28,4 mm et le drop était donc de 9,1 mm. Chez les femmes, la chaussure pesait 223g, avait une hauteur talon de 33 mm, une hauteur sous les métatarses de 25,7 mm et un drop de 7,3 mm.

Bondi 6 et Clifton 5
Bondi 6 et Clifton 5
Bondi 6 et Clifton 5
Bondi 6 et Clifton 5

Le nouveau modèle 2019, la Clifton 5 maintenant, vendue 130€, est moins légère, du moins pour les garçons (286g pour le modèle homme et 229g pour le modèle femme). Elle serait aussi un peu moins   « marshmallow » en amorti talon pour offrir, semble-t-il, plus de dynamisme. C’est à vérifier. Sa tige a également, c’est souvent le cas lors des nouveaux modèles Hoka One One, été redessinée : elle est plus épurée. La semelle externe n’a pas été modifiée en revanche et propose toujours aussi peu de protection à l’usure : vous êtes plus ou moins tout de suite sur la mousse de la semelle intermédiaire. Mais comme il y a beaucoup de semelle, ça ne gêne en rien.

Bondi 6 et Clifton 5
Bondi 6 et Clifton 5
Bondi 6 et Clifton 5
Bondi 6 et Clifton 5

Les photos ci-dessus sont celles du modèle féminin et c’est vrai qu’il est extrêmement beau. Ce beige c’est carrément du jamais vu ! Les photos de chaussures beige du début de l’article était aussi un modèle femme, mais c’était la Bondi 6. Bon, donc, tests à suivre de ces deux petites machines. Stay tuned. Sauvages.

Bondi 6 et Clifton 5

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This