Sélectionner une page

Ce que valait la Wave Inspire 15 (et pourquoi on a hâte de tester la 16)

23 février 2020 | Tests Matos

Par la rédaction, avec Charles-Alexandre Boczmak. Photos © Lacerations, Mizuno.

289g (H) et 238g (F).
Drop de 12 mm
Hauteur métatarses 30 mm (H et F) 
Hauteur talon 18 mm (H et F) 
145€ mais le prix a peut-être baissé ici et là…

Alors que la nouvelle Wave Inspire 16 est sortie, et en attendant son passage entre nos mains et nos pieds, revenons sur ce qui avait fait le succès du modèle précédent que nous avions testé. C’était une chaussure agréable à porter sur les longues distances, une excellente chaussure d’entraînement avec un renfort contre l’hyper-pronation qui avait le bon goût de savoir se faire oublier. D’une manière général c’était son confort qui nous avait le plus séduit mais aussi le fait que son dynamisme lui ouvrait un champ de consommateurs plus large que nous laissait l’imaginer sa catégorie d’appartenance. Dernier détail qui ne gâchait rien, la Wave Inspire 15 était aussi plus légère que la Wave Inspire 14.

La tige

Par rapport au modèle de la Wave Inspire 14 (testée ici : https://leblog.enduranceshop.com/soupline-soupline/), un modèle déjà bien fun et léger, Mizuno est revenu à ses premieres amoures concernant cette  tige. Elle est en effet simplifiée avec un mesh en jacquard très respirant mais pas pour autant fragile, ce qui nous plaît évidemment beaucoup vu le prix quand même élevé du modèle. Rien de pire qu’une tige à 145€ qui ne résiste pas aux entraînements. Cela dit, nous n’avions pas relevé de problème de respirabilité avec le modèle précédent.

Wave Inspire 15
Wave Inspire 15
Wave Inspire 15

Quant au système du Dynamotion Fit que nous avions tous bien apprécié, Mizuno l’a visiblement trouvé plus gênant qu’autre chose car il a carrément disparu de cette tige et se trouve remplacé désormais par un système que l’on retrouvera sur la Wave Inspire 16 mais en encore plus renforcé. À notre connaissance, ce nouveau système n’a pas de nom particulier mais il se distingue par une bande de renfort externe au niveau arrière du médio-pied qui prend en charge chaque oeillet de lacets (il y en a 6 ou 7 au choix de chaque côté) et va s’attacher derrière le pied, au talon. Sur la toute dernière Wave Inspire 16, cette bande sera plus épaisse, plus rigide aussi. Sur la Wave Inspire 15 en revanche, elle reste très fine et nous nous sommes même demandé si vraiment elle servait à quelque chose… À l’essai le pied est fixe dans la chaussure, même si le chaussant est large et laisse une certaine liberté et un joli confort aux pieds. Pour Mizuno, le Dynamotion Fit d’antant c’était de fines bandes de plastique souple qui venaient renforcer le mesh. C’est toujours un peu le cas ici sauf que les bandes ont laissé place à une seule bande et qu’elle est remontée très haut près de la cheville. Les infos qui nous sont également parvenues de chez Mizuno n’ont pas précisé s’il s’agissait toujours de Dynamotion Fit ou pas. Plus de précisions sur ce point lors de notre test de la Wave Inspire 16.

Wave Inspire 15
Wave Inspire 15

Quoi qu’il en soit, de chaque côté du pied, le gros logo Mizuno apporte le maintien nécessaire aux mouvements lors de sa foulée. L’ensemble est solide, le maintien est bon sans oppresser le pied et ça reste doux, ce qui n’est pas toujours le cas pour un modèle qui va corriger le déroulement de votre foulée et vous éviter toute hyper-pronation. Bien joué. Que demander mieux à une chaussure d’entraînement ou de courses longues distances ? Rien.

La semelle intermédiaire

Par rapport au modèle 14 la semelle intermédiaire de la Wave Inspire 15 ne change pas. Elle est d’abord réalisée en mousse U4ic sous le pied et en U4icX au talon. L’U4ic est, petit rappel, un matériau amortissant et très léger, et qui doit donc jouer sur le confort de votre foulée. Au talon, l’U4icX est plus moderne, capable d’offrir un meilleur rebond. Au milieu, bien sûr, il y a une plaque Wave. Ce système de plaque, on le sait, c’est aujourd’hui la base du système Mizuno qui les insère dans tous ses modèles de running pour combiner amorti, dynamisme, souplesse, stabilité et maintien – selon la forme et la dureté de la plaque. Il y a 4 plaques différentes chez Mizuno : Parallel Wave, Infinity Wave, Fan-shaped Wave et Double Fan-shaped wave.

Wave Inspire 15
Wave Inspire 15
Wave Inspire 15
Wave Inspire 15

C’est ici avant tout ce système qui protège de l’hyper-pronation. Nous l’avions bien expliqué dans le test de la Wave Inspire 14 mais retenez quand même qu’il s’agit également pour cette Wave Inspire 15 d’une Double Fan-shaped Wave. On la retrouvera également sur la version Wave Inspire 16. Sa forme et sa hauteur ne sont pas les mêmes sur le côté interne et le côté externe du pied comme vous pouvez le voir nettement sur les photos du dessus. Cette Double Fan-shaped Wave diffuse aide à lutter très fortement contre l’hyper-pronation, mieux que n’importe quelle autre plaque Wave. Mais elle possède aussi l’avantage de jouer sur l’amorti. Cette chaussure offre donc plus de sécurité et aussi plus d’amorti. En somme, elle est une chaussure qui se destine non seulement à ceux qui ont besoin de contrer leur hyper-pronation mais également ceux qui s’attaquent aux longues distances et qui auraient peur de voir leur foulée s’affaisser et plus généralement se détériorer avec la durée de la course. Enfin, étant donné que la plaque ne bloque pas le pied mais accompagne sa foulée en la guidant et replaçant le pied dans une meilleure position après chaque pas, elle offre aussi un peu de dynamisme. C’est un point qui compte pour ce modèle car il reste ainsi compétitif sur une distance marathon autour des 4h voire un peu moins.

Wave Inspire 15

L’ensemble, la plaque, la mousse (caoutchouc soufflé sous l’avant-pied pour plus de douceur s’il vous plaît) mais aussi la découpe de la semelle externe, c’est ce qui fait la technologie SmoothRide : un ensemble sensé aider à réaliser une transition de pied plus rapide et plus sûre, plus douce aussi. Cette technologie date un peu (sortie en 2010) mais fonctionne encore très bien. À quand la nouvelle idée de génie de la part de la R&D de Mizuno…? #onestsurlecoup. Ajoutons que la mousse U4icX joue surtout pour les attaques talon et donc se rendra particulièrement utile sur les distances à rallonge quand votre foulée fatigue.

Wave Inspire 15
Wave Inspire 15
Wave Inspire 15
Wave Inspire 15

La semelle externe

Pas de changement par rapport au modèle 14. Le caoutchouc X10 résiste à tout et propose une accroche de qualité, même sur les sentiers.

Conclusion : Nous ne sommes pas étonnés (du tout !) que Mizuno reste l’équipementier qui sponsorise une de nos courses fétiches et donc on est très fier d’être associé : les 100 km de Millau. C’est en effet avec ce type de modèles qu’un coureur de niveau moyen peut s’attaquer à ce monument de la course à pied d’ultrafond en France. C’est la chaussure idéale. Et même si vous ne souffrez pas particulièrement d’hyper-pronation, ce modèle vous apportera la sécurité en semelle et le maintien en tige dont vous aurez besoin. Bien sûr, elle reste à essayer en magasin. Millau? C’est là : https://www.100kmdemillau.com/.

Et que nous promet la nouvelle Wave Inspire 16 : une conduite sûre, peut-être plus rapide que la version 15 et toujours ce rapport poids-amorti de la plaque SmoothRide qui reste mythique. La chaussure a d’ailleurs également perdu un peu de poids puisque la marque nous annonce 285g ainsi qu’un drop similaire pour une hauteur talon de 31 mm et une hauteur métatarses de 19 mm.

Les plus : la stabilité qui n’impacte pas le dynamisme, ce qui est quand même une très bonne chose. 

Les moins : peut-être le manque de largeur du chaussant mais c’est bien sûr à essayer (s’il en reste encore).

En référence, c’est ici que nous avions testé la Wave Inspire 13.

C’était ici : https://leblog.enduranceshop.com/la-wave-inspire-13-confirme-son-statut-de-star/

Et puis parce que ce papier a été rédigé au Japon, pays de Mizuno, voici une petite vidéo qui rappelle que ce nous allons rater le weekend prochain puisque, comme nous l’avons annoncé, le marathon a été annulé.

Pour les geek et autres nerd.

Pourquoi faire Millau ? On n’a pas trouvé de belles vraies vidéos sur la course (nos copains d’Endurance Shop Millau reprennent la com’ à leur compte cette année et ça devrait donc bien bouger) mais cette vidéo du talentueux Billy Yang sur les raisons qui poussent à courir un 100 miles est une bonne introduction pour ceux dont la curiosité serait excitée. Check it out.

Wave Inspire 15

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This