Sélectionner une page

Devenir un acteur des Jeux Olympiques ? Cela ferait date dans l’histoire de Paris 2024 !

Par la rédaction. Photos © Paris 2024 – Elie Stephane Azoulay DPPI-Luxigon, Jean-Marie Hervio / KMSP

Le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024 souhaite offrir à chacun la possibilité, pour la toute première fois, de devenir un acteur des Jeux Olympiques et plus seulement d’en être spectateur ou téléspectateur. « Paris 2024 a ainsi souhaité aller beaucoup plus loin dans son ambition en termes d’innovation et d’engagement, en offrant la possibilité à chacun de vivre personnellement l’expérience des Jeux » ont déclaré ses responsables, Tony Estanguet, Président de Paris 2024, en tête. Pour la toute première fois dans l’histoire des Jeux, Paris 2024 pourrait ainsi ouvrir l’expérience olympique au grand public, et donner la possibilité à chacun de participer à une épreuve grand public – en l’occurence le marathon – sur le même parcours et dans les mêmes conditions que les athlètes olympiques. Incroyable non ?

Courir le marathon des Jeux Olympiques : vrai ou faux ?
Courir le marathon des Jeux Olympiques : vrai ou faux ?

Cela ferait pour le moins date dans l’histoire de Paris 2024, oui.

Mais plus largement, cela ferait date dans l’histoire de l’Olympisme tout court. Car en dévoilant il y a quelques jours le futur site des Jeux de 2024 pour la gymnastique, le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024 a concrétisé son ambition de proposer des JO uniques : « des Jeux accessibles, populaires, qui sortent des stades et vont à la rencontre d’un nouveau public » a ainsi encore expliqué Tony Estanguet. Des JO qui offriraient donc une dimension participative et inclusive encore jamais vue ! Et vive la France.

Courir le marathon des Jeux Olympiques : vrai ou faux ?
Courir le marathon des Jeux Olympiques : vrai ou faux ?

« Depuis le début, nous avons la volonté de proposer des Jeux qui marquent les esprits, qui surprennent ».

Tony Estanguet, encore : « En offrant la possibilité à chacun de faire les Jeux, de vivre le plus grand événement planétaire en son cœur, Paris 2024 ouvre également une voie totalement inédite. L’idée même de participer à une épreuve grand public sur le même parcours et dans les mêmes conditions que le marathon des Jeux, de pouvoir se mesurer aux plus grands champions, grâce aux sports virtuels ou connectés, dessine un nouveau tournant dans l’histoire de l’Olympisme ». D’après nos informations, plusieurs formats de courses seraient ainsi proposés pour permettre à chacun, quel que soit son niveau sportif, de vivre l’expérience unique des Jeux Olympiques. Paris 2024 étudierait actuellement avec le CIO et les Fédérations internationales la possibilité d’ouvrir à d’autres sports que la course à pied les épreuves grand public dans le cadre des Jeux. Mais pour le moment rien de plus ne filtre.

Courir le marathon des Jeux Olympiques : vrai ou faux ?
Courir le marathon des Jeux Olympiques : vrai ou faux ?
Courir le marathon des Jeux Olympiques : vrai ou faux ?

Quatre nouveaux sports spectaculaires.

Tony Estanguet toujours : « Nous avons aussi fait le choix de proposer au CIO quatre sports spectaculaires, résolument tournés vers la jeunesse, avec une forte dimension créative et qui s’inscrivent pleinement dans notre vision. Nous avons la conviction que l’escalade, le skateboard, le surf et le breakdance, vont contribuer à renforcer notre projet. Ils sont le reflet de l’identité de Paris 2024 ». Paris 2024 aurait donc ainsi saisi le bras tendu du CIO d’ajouter éventuellement des sports additionnels afin d’enrichir son programme et de renforcer son concept.

Celui-ci est guidé par trois grands principes :

– « Des JO durables et responsables, en ligne avec l’agenda olympique 2020 et la nouvelle norme du CIO, avec des sports proposant un nombre d’athlètes limité et ne nécessitant aucune construction pérenne ».

– « Des JO connectés avec leur époque, qui inspirent de nouveaux publics et attirent la jeune génération, avec des sports qui se partagent sur les réseaux sociaux, qui sont à la fois moyen d’expression et style de vie, et se pratiquent partout au quotidien, en ville comme dans la nature ».

– « Des Jeux reflets de l’identité de Paris 2024, autrement dit spectaculaires, créant des ponts avec la culture et qui invitent à l’engagement, accessibles, inclusifs, praticables hors des stades et faisant appel à la créativité ».

Courir le marathon des Jeux Olympiques : vrai ou faux ?
Courir le marathon des Jeux Olympiques : vrai ou faux ?

Ces quatre nouveaux sports auraient des dénominateurs communs.

Il s’agit de la jeunesse, la créativité au service de la performance, la dimension spectaculaire et l’inclusion. Ces quatre sports feraient donc l’objet de 12 nouvelles épreuves, pour un total de 248 athlètes (124 femmes et 124 hommes) qui s’intègreront aux 10 500 athlètes déjà prévus dans la charte olympique.

– L’escalade (4 épreuves, 72 athlètes : 36 femmes et 36 hommes)

– Le skateboard (4 épreuves, 96 athlètes : 48 femmes et 48 hommes)

– Le surf (2 épreuves, 48 athlètes : 24 femmes et 24 hommes)

– Le breakdance (2 épreuves, 32 athlètes : 16 femmes et 16 hommes)

Courir le marathon des Jeux Olympiques : vrai ou faux ?
Courir le marathon des Jeux Olympiques : vrai ou faux ?
Courir le marathon des Jeux Olympiques : vrai ou faux ?
Courir le marathon des Jeux Olympiques : vrai ou faux ?

Paris 2024 offrirait aussi l’opportunité de se mesurer aux meilleurs athlètes.

Ces Jeux feraient ainsi de l’innovation et de la créativité les moteurs de son ambition. En 2024, chacun pourrait donc vivre l’expérience olympique en se mesurant aux tout meilleurs athlètes en compétition grâce aux sports connectés et virtuels. Paris 2024 explorerait ainsi de nouveaux territoires en termes d’engagement, en offrant la possibilité aux fans du monde entier de partager l’expérience olympique. Par exemple, Paris 2024 souhaiterait enrichir et prolonger la proposition de la Fédération Internationale de voile, World Sailing. Il s’agirait d’intégrer la course au large au programme des Jeux de Paris 2024. La course au large, si elle reçoit la validation du CIO, bénéficierait d’une exposition unique auprès des spectateurs sur site, auprès des téléspectateurs dans le monde entier, mais également bien entendu auprès des amateurs de voile. Ces derniers pourraient d’ailleurs être invités, pour la première fois dans l’histoire des JO, grâce au e-sailing, à se mesurer, virtuellement donc, aux meilleurs navigateurs, en temps réel et sur le même parcours que ces athlètes olympiques. Le cyclisme ou l’aviron proposeraient déjà des épreuves connectées qui permettent à chacun de produire les mêmes efforts, en temps réel, que les athlètes en compétition. Ces nouvelles pratiques, par leur dimension compétitive et leur caractère innovant, traduiraient la volonté de Paris 2024 d’engager la plus grande communauté d’acteurs autour des Jeux.

Paris 2024 pour les nuls c’est ici.

Le Comité d’Organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques Paris 2024 a pour mission, dans le respect du contrat de ville hôte signé entre le Comité International Olympique (CIO), le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) et la Ville de Paris, de planifier, d’organiser, de financer et de livrer les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris en 2024. Les Jeux Olympiques et Paralympiques sont le premier événement sportif au monde avec un impact médiatique incomparable. Ils rassemblent 10 500 athlètes olympiques et 4 350 paralympiques, provenant respectivement de 206 et 177 délégations réparties sur les cinq continents. Ils sont suivis par plus de 13 millions de spectateurs et 4 milliards de téléspectateurs du monde entier à travers plus de 100 000 heures de diffusion TV. Ils constituent, parmi tous les événements mondiaux sportifs, économiques ou culturels, un événement inégalé, dont la puissance démultiplie les impacts. Créé en janvier 2018, Paris 2024 est présidé par Tony Estanguet, triple champion olympique et membre du CIO. Il est administré par un Conseil d’Administration (CA), qui réunit l’ensemble des membres fondateurs du projet : le CNOSF, la Ville de Paris, l’Etat, la Région Île-de-France, le CPSF, la Métropole du Grand Paris, le Conseil départemental de Seine Saint-Denis et des représentants des collectivités locales concernées par les Jeux.

Courir le marathon des Jeux Olympiques : vrai ou faux ?
Courir le marathon des Jeux Olympiques : vrai ou faux ?

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This