Sélectionner une page

Défi de Monte-Cristo. Conseil pour terminer la course (sans paniquer).

20 janvier 2022 | Évènements

Par la rédaction. Photos : Unsplash

Vive le Défi de Monte-Cristo ! C’est un event qu’on aime et qu’on soutient. Depuis longtemps. Sa 24ème édition aura lieu du 23 au 26 juin 2022. Le programme ? : 1 event, 4 jours, 6 distances, 10 courses. Relax. C’est accessible à tous.

Défi de Monte-Cristo
Défi de Monte-Cristo
Défi de Monte-Cristo

Inscriptions ouvertes !

Inspiré de la célèbre évasion (fictive) d’Edmond Dantès, le Défi de Monte-Cristo c’est un challenge qui reste accessible avec un peu d’entraînement en natation (triathlètes triathlètes…!!!). La Méditerranée, la ville de Marseille, la couleur de l’eau, la température de l’eau, tous ces mecs et ces nanas en palmes qui nagent à vos côtés, et ces organisateurs qui font depuis 23 années un excellent boulot. Cette course c’est une des plus belles épreuves d’eau libre au monde. Qu’on se le dise. Et c’est chez nous en plus !

Défi de Monte-Cristo
Défi de Monte-Cristo
Défi de Monte-Cristo

C’est une épreuve populaire. Il n’y aura donc pas assez de dossard pour tous. Et puis c’est quand même quelque chose que de nager en mer. Ce n’est pas simple pour tous. Certains ont peur. C’est normal. L’épreuve demande donc un minimum d’entraînement. Pour les distances, reportez-vous à la photo plus bas et au site web de la course.

L’un de nous a déjà participé à la course. On ne vous dira pas lequel. Voici ses conseils.

« D’abord il y a l’entraînement. Je vous déconseille de vous jeter à l’eau du château d’If sans jamais avoir nagé en mer. Le grand bleu y est profond. C’est envoutant si vous maitrisez vos nerf. C’est total angoissant si vous ne l’avez jamais fait. Ne pas voir le fond, penser au film les dents de la mer, il n’y a pas pire pour vous bloquer. Vous bloquer la respiration, les nerfs, les muscles, tout. C’est l’abandon assuré après quelques centaines de mètres. Ensuite la combinaison de natation type triathlon est indispensable. D’abord l’eau n’est pas si chaude au départ, même pas beau temps. Et puis les combinaisons de néoprène sont aujourd’hui si souples que vous aller flotter plus facilement, presque sans faire d’effort. Ne commettez pas l’erreur de prendre une combinaison de surf. Elles sont certes faites pour ramer mais pas pendant des km. Le but du surfeur c’est de se mettre debout. Une fois dans l’eau, faites votre trace, comme disent les freeriders à la montagne, les skieurs ou snowboardeur. Éloignez-vous des grappes de nageurs, cela vous évitera les coups de pieds dans les lunettes accidentels. Si vous avez du mal a respirer au départ, que les angoisses vous gagnent, c’est normal, cela arrive même aux meilleurs. Ne prenez des palmes que si vous en avez l’habitude. Sinon c’est la fatigue musculaire au niveau des jambes assuré ! Et vous ne tiendrez pas la distance. La vraie course c’est le 5 ou le 6 km. La nage la plus efficace et la moins fatigante mais la plus technique c’est le crawl. Ce qui est dur quand même c’est de ne pas boire pendant toute la durée de la course. Emportez une bouteille d’eau sur le bateau qui vous emmène au départ, le château d’If, et buvez-là. Vous vous soulagez dans l’eau. Pour finir : oubliez les requins. Certes il y en a en Méditerranée mais non seulement ils ont d’autres chats à fouetter mais surtout, surtout, ils ne sont pas des chasseurs d’homme. Nagez serein. Ça va bien se passer. Parole de nageur ».

Défi de Monte-Cristo
Défi de Monte-Cristo
Défi de Monte-Cristo

Infos : https://www.defimonte-cristo.com/

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This