Sélectionner une page

Marathon des Sables – Étape 1. Très beau mais un peu douloureux quand même.

27 mars 2022 | Évènements

Par notre envoyé spécial Gaël Couturier, 7 fois finisher de La course. 
Photos © Cimbaly / Marathon des Sables 2022

Le Marathon Des Sables ne déçoit jamais.  La vue est de classe mondiale, ce désert est si propre, comme si c’était une nouvelle lune, une autre planète que les hommes n’ont pas pollué, pas détruite à petit feux.  Aujourd’hui a été un soulagement pour tous : on a enfin pu courir !

Marathon des Sables 2022, étape 1
Marathon des Sables 2022, étape 1

Commençons positivement. Oui c’est chaud. Oui c’est magnifique. Oui c’est captivant. Et oui : nous sommes tous très heureux d’être ici. Les tests COVID négatifs sont toujours obligatoires pour franchir les frontières marocaines mais cela ne nous a pas arrêtés. Même si 50 coureurs du monde entier ont été testés positifs la veille de l’événement et se sont vu interdire de venir dans le pays, environ 900 autres se sont rassemblés au départ de l’étape aujourd’hui. Après son désormais classique « highway to hell » d’AC/DC, Patrick Bauer a lancé le départ et la caravane s’est élancée. Le parcours aujourd’hui : 13 km jusqu’au CP 1, 10 km jusqu’au CP 2 et 7 petits km jusqu’à l’arrivée. Total : 30 km. Demain, la deuxième étape sera presque d’une longueur marathon : 38 km. C’est beaucoup pour une deuxième journée !

Le MDS se déroule rarement comme prévu et il n’était pas rare lors de cette première étape de voir des participants se fâcher avec eux-mêmes, d’afficher des mines troublées par la difficulté de courir dans ce sable, de se montrer déjà étouffés par la chaleur qu’il fait à 11 heures et les interminables lignes du parcours conçu par les organisateurs.

Marathon des Sables 2022, étape 1
Marathon des Sables 2022, étape 1
Marathon des Sables 2022, étape 1

Que signifie exactement courir dans un désert ? Cela signifie qu’il n’y a pas de vie autour de vous. Enfin.Un ami a vu un serpent aujourd’hui. Une vipère de sable locale apparement. J’ai vu moi une gigantesque fourmi noire et blanche, aussi grosse que mon petit doigt, deux chameaux, pas un de plus et un tas de mouches volante vraiment enquiquinantes. C’est la dualité du lieu : le désert en Afrique c’est très attractif visuellement mais c’est surtout très inhospitalier.

Patrick Bauer se ballade de postes de ravitaillement en poste de ravitaillement. Il serre les coureurs dans ses bras, il encourage tout le monde, sourit comme un gamin. C’est bon de le voir. Bauer c’est la figure paternelle de tous les concurrent.

Marathon des Sables 2022, étape 1

Jusqu’à présent, dans ma tente, nous sommes toujours 8 personnes. 3 ont des ampoules importante; un en en a de très vilaine. Il s’appelle Paul. Sa vie est folle et c’est un grand maître de la survie et de la résilience. Paul est Zimbabwéen. Quand il avait la trentaine, Paul a perdu un bras à la suite d’une attaque d’hippopotame dans la brousse. La bête l’a fait plongé sous l’eau 3 fois pour essayer de le noter avant qu’il ne puisse regagner un bateau et être exfiltré en lieu sûr. De toute évidence, Paul a bien failli mourir ce jour-là. Mais il est là aujourd’hui. Avec nous. Beaucoup de gens viennent au Marathon Des Sables pour expier leurs péchés, chercher des réponses ou faire une pause dans ce qui fait leur vie. C’est une course qui fait mal physiquement – personne n’y échappe – et aujourd’hui, toute première étape, le message était clair. Ce qui nous pousse à avancer, c’est la beauté de ce désert bien sûr, la camaraderie, le fait d’être tous ensemble à lutter contre les éléments.

Sahara. Si j’avais un nouveau chien je l’appellerai comme ça. Ou alors Patrick tiens. Au choix.

Marathon des Sables 2022, étape 1
Marathon des Sables 2022, étape 1

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This