Sélectionner une page

Fēnix 6. La montre aventure la plus complète du monde, 1ère partie.

16 octobre 2019 | Tests Matos

Par la rédaction. Photos © Garmin, Franck Oddoux, Thomas Bekker, Christophe Pallot, Michel Cottin pour UTMB®, dcrainmaker.com.

La série des Fēnix 6 a été lancée en grandes pompes à Chamonix à l’occasion de l’UTMB en août dernier. On vous en parlait ici : https://leblog.enduranceshop.com/utmb-live-lancement-de-la-Fēnix-6-120-jours-de-batterie-120-jours/. Bien sûr, ce n’est pas un hasard. En effet, depuis toujours, la Fēnix est la montre outdoor la plus complète et la plus aboutie de la gamme sport & fitness ; tout comme l’UTMB est l’événement de trail running le plus incroyable et le plus populaire de la planète. Après une brève présentation le mois dernier, nous avons pu tester la montre. Notre verdict sera révélé en deux ou trois parties, nous n’en sommes pas encore sûrs. La Fēnix 6 est un monstre, un événement qui se doit d’être salué avec respect et intérêt. Nos équipes de testeurs se relaient sur ce produit pour vous donner un avis inédit, quelque chose de complémentaire de ce que vous pouvez d’ores et déjà trouver sur le web. C’est donc un produit important pour nous, pour vous, et nous prenons notre temps, le temps d’aller au fond des choses. On lui doit bien ça. Aie confiance chantait Kaa le serpent du livre de la jungle. Cette montre pourrait justement bien vous sauver la vie en pleine jungle d’ailleurs. Vraiment ? Vraiment. Alors, ayez confiance et lisez attentivement ce premier retour. Car voici la première partie de notre feedback suite à nos tests terrain.  

Garmin Fēnix 6
Garmin Fēnix 6
Garmin Fēnix 6

Avant tout chose, il faut bien se mettre d’accord.

On peut toujours débattre de l’utilité d’une montre à plus de 500€ pour pratiquer la course à pied, ce sport aux abords si naturels et si libres, ce sport qui a pris, et nous nous en réjouissons, une tournure de course à l’armement. Certains le dénoncent. Pas nous. On a en tête un post colérique (maladroit ?) d’Antoine Guillon sur son Facebook dernièrement. Cela n’engage que lui, et ses partenaires sans doute….Nous, nous aimons le beau « matos », nous aimons les produits dernier cri, nous aimons le design, nous aimons la technologie, nous aimons la brillance des bureaux de R&D de certaines de ces marques et nous aimons surtout tester de nouveaux produits qui font avancer notre pratique, nous facilitent la vie, nous aident à progresser, nous rassurent aussi parfois, nous protègent et peuvent même nous sauver la vie. C’est le cas de cette nouvelle Fēnix 6, nous le verrons. Cela n’empêche nullement de s’intéresser à la préservation de notre terrain de jeu, à la protection de notre environnement, et de demander des comptes à toutes ces marques. Bien sûr. Nous aurions tort de ne pas le faire. Mais ces bonnes intentions ne doivent toutefois pas nous transformer en personnages aigris, intolérants et nous faire oublier que l’homme, généralement, aime le progrès, cherche à repousser ses limites, veut se dépasser, voir plus loin, courir plus vite, courir plus longtemps. Ces outils sont avant tout là pour ça. Et nous les accueillons avec plaisir.

Garmin Fēnix 6

Le modèle que nous avons eu entre les mains c’est la version intermédiaire, la Fēnix 6 Pro, avec boîtier de taille de 47 mm.

D’abord commençons par dire que la montre se décline en trois modèles différents dont les prix vont de 599€ pour la Fēnix 6S au boitier de 42 mm à 949,99€ pour la Fēnix 6X avec bracelet cuir et écran de 51 mm – mais vous préférerez sans doute la Fēnix 6X, de même taille mais avec bracelet en silicone noir qui coûte 849,99€ (la Pro Solar qui fonctionne à l’énergie solaire n’est pas encore disponible à ce jour. Elle coûtera elle aussi 949,99€). Enfin, pour les triathlètes parmis nous, précisons qu’il n’existe pas de fonction présente sur la nouvelle montre multisport FR945 qui n’est pas sur cette nouvelle Fēnix. La réciproque n’est pas vraie en revanche. C’est à noter. Comme vous pouvez le voir sur la photo américaine suivante, il existe un bon nombre de version de cette Fēnix 6. Les prix sont bien entendu en $ mais ça ne change pas grand chose étant donné le taux de change actuel. 

Garmin Fēnix 6
Garmin Fēnix 6

Voici les nouveautés qui nous ont séduits par rapport à la Fēnix 5

– Même si la montre n’est pas encore sortie officiellement, on sait déjà que la Fēnix 6 Pro Solar proposera un chargement solaire capable non pas de remplacer totalement le chargement électrique mais d’allonger la durée de votre batterie (entre 1h et 3 jours supplémentaires selon son utilisation en plein soleil). On imagine déjà bien entendu le futur que nous dessine Garmin avec des montres totalement solaires. En attendant, vous pouvez basculer en mode économie d’énergie et vous contenter alors de fonctions basiques mais qui dureront vraiment plus longtemps. Ainsi, pour le moment, sans le bénéfice du solaire, la batterie de la montre est capable de durer jusqu’à 120 jours pour la version 6X (et 80 jours en mode économie d’énergie). Mais la montre est également capable de vous donner des informations sur l’impact que peut avoir tel ou tel choix de fonctionnement de la batterie. Cela permet d’afficher le temps de fonctionnement restant par activité et de mieux adapter la durée de la batterie par rapport à vos besoins propres car vous pouvez la personnaliser. Exemple : en course à pied sur route vous n’avez sans doute pas autant besoin de cartographie qu’en trail running ou randonnée où vous pouvez d’ailleurs par exemple faire cesser la plupart des fonctions de la montre pour ne conserver uniquement qu’un enregistrement satellite.

Garmin Fēnix 6
Garmin Fēnix 6
Garmin Fēnix 6

– La fonction PacePro permet de vous créer des objectifs personnalisables et des temps de passage sur des courses en fonction du terrain. Nous rentrerons davantage dans le détail de cette fonction ultérieurement mais sachez que c’est désormais la possibilité de vous proposer une stratégie de course adaptée à vos capacités et à vos objectifs chronométriques.

– La montre est désormais capable d’afficher beaucoup plus de champs de données par page en course ou à l’entraînement : jusqu’à 8 champs de données sur la Fēnix 6X et 6 champs de données sur les versions 6S et 6. Conseil d’ami : choisissez le gros modèle. C’est plus cher mais selon nous ça vaut vraiment le coup : un gros écran est ce que vous voulez pour pouvoir profiter pleinement de ce que la montre peut vous apporter.

– L’épaisseur de ce dernier modèle est réduite par rapport à la Fēnix 5. La taille de l’écran non. L’épaisseur oui. Ainsi, la version 6S a été réduite de 10%. La version 6 de 7% et la 6X de 15%, ce qui n’est pas négligeable. Voir point du dessus. And think hard sauvages.

– La puce pour la fonction satellite est nouvelle, comme sur tous les modèles Garmin 2019. Garmin abandonne la puce MediaTek GPS et la remplace par la Sony GPS. C’est (à priori) pour plus de performances : plus de précision et une acquisition plus rapide. La montre est donc plus sûre. Ça compte.

– La fonction PulseOx (Oxymètre de pouls pour l’acclimatation) est désormais disponible sur l’ensemble de la gamme Fēnix 6. Là encore, nous rentrerons davantage dans le détail de cette fonction.

– Nouveau capteur de fréquence cardiaque au poignet Elevate™. C’est le même que sur les modèles de montres MARQ, FR245, FR945.

– Nouvelles fonctions capables de déterminer les bénéfices d’un entraînement, l’état de votre forme et la qualité de votre acclimatation à la chaleur (pour des entraînements supérieurs à 21,5°C) mais aussi à l’altitude (pour des entraînements supérieurs à 850 mètres d’altitude)

– Détection d’un accident quand vous faites du vélo (la fonction existe aussi depuis peu sur la Fēnix 5) : dans sa nouvelle fonction de sécurité et d’assistance la montre est capable d’envoyer un message d’alerte à vos amis ou votre famille (la fonction existe aussi depuis peu sur la Fēnix 5).

– À ce titre, l’analyse de votre VO2max mais aussi du bénéfice de votre entraînement prend désormais en compte la chaleur.

Garmin Fēnix 6
Garmin Fēnix 6
Garmin Fēnix 6
Garmin Fēnix 6

Conclusion

Difficile de trouver des choses négatives à dire sur les vraies nouveautés de cette montre dans notre première partie. Son prix, sans doute, pourrait être un obstacle. Peut-être. Pas sûr… Ah si, il y a bien un truc : on aimerait qu’à ce prix-là, quand même, la montre soit anti-choc, un peu comme une Casio G-Shock….

Infos à suivre dans notre prochain article sur des points précis où nous argumenterons les plus, les moins et l’intérêt d’avoir ces options sur sa montre. Notez que ces modèles (voir photos plus haut) sont d’ores et déjà disponibles dans tous les magasins Endurance Shop et c’est ici : https://enduranceshop.com/nos-magasins/

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This