Sélectionner une page

On vous décortique l’autre plus grand trail de France, part II

Festival des Templiers. La bonne chaussure en fonction de votre niveau.

par 16 avril 2019Conseils0 commentaires

Par la rédaction, avec Gaël Couturier. Photos © Cyrille Quintard.

Le Festival des Templiers ce n’est pas encore pour tout de suite. Mais justement ! On vous fait monter la sauce progressivement. Dans notre série consacrée à l’une des courses reines de trail running en France et qui existe depuis 1995, nous abordons aujourd’hui la question du matériel, et plus précisément des chaussures. Après la présentation de l’événement (ici : http://leblog.enduranceshop.com/festival-des-templiers-25-ans-que-ca-dure/) et l’interview exclusive du big boss Mr Gilles Bertrand (ici : http://leblog.enduranceshop.com/gilles-bertrand-le-roi-des-templiers/) voici notre papier chaussures : Quoi ? Et pourquoi ? Où ? comment ? Vous allez tout comprendre.

Festival des Templiers. La bonne chaussure en fonction de votre niveau.
Festival des Templiers. La bonne chaussure en fonction de votre niveau.

Pour vous offrir une grille de lecture plus efficace, nous avons divisé l’article en trois parties en fonction de votre niveau. Bien entendu tout ça se discute, s’essaye, s’affine. Car en fonction de votre longueur et durée d’épreuve, vous n’avez absolument pas besoin du même matos ni de la même chaussure. C’est logique. Je vous donne un exemple : une chaussure légère avec assez peu d’amorti (type S-Lab Sense 7 de chez Salomon) va davantage faire l’affaire du plus grand nombre sur une distance courte, alors que sur un trail long, genre « l’endurance trail » (107 km et 4850m de D+) ou « le grand trail des templiers », il faut pour plus grand nombre, voire même pour tous, plus d’amorti (type Speedgoat 3 de chez Hoka One One). Ce sont des exemples. 

Nous commençons aujourd’hui uniquement par les chaussures mais voici toutes les catégories de produits que nous avons sélectionnées :

  • Chaussures de trail running
  • Vestes coupe-vent / imperméables
  • Shorts
  • Sacs à dos
  • Manchons de compression
  • Lampes frontales
  • Montres GPS

Les trois parties que nous avons ensuite distinguées sont celles-ci, peu importe votre épreuve donc. Elles sont liées à votre classement escompté :

  • Catégorie 1 = top 50
  • Catégorie 2 = top 200
  • Catégorie 3 = finisher
Festival des Templiers. La bonne chaussure en fonction de votre niveau.
Festival des Templiers. La bonne chaussure en fonction de votre niveau.
Festival des Templiers. La bonne chaussure en fonction de votre niveau.
Festival des Templiers. La bonne chaussure en fonction de votre niveau.

Les chaussures de trail running

Catégorie 1 = top 50

Salomon S-Lab Sense 7

Pour nous, ce qui se fait de mieux en ce moment pour aller vite et s’envoler à la Kilian Jornet c’est la S-Lab Sense 7 de chez Salomon. Légèreté (moins de 200g !), précision (hauteur talon de 19,5 mm et hauteur métatarses de 15,5 mm, et donc drop de 4 mm), mais avec quand même un peu d’amorti (un peu) et de maintien (un peu). Ce qui nous plaît sur ce modèle, hormis le fait qu’il soit le préféré de Kiki ce sont les gros crampons qui, sans être aussi fous que sur une Speedcross 5 sont de sérieux atouts pour ne pas glisser et assurer des appuis forts dans tous les sens et à haute vitesse.

Festival des Templiers. La bonne chaussure en fonction de votre niveau.
Festival des Templiers. La bonne chaussure en fonction de votre niveau.
Festival des Templiers. La bonne chaussure en fonction de votre niveau.

Le plus : le ressenti terrain, la précision, la légèreté.
Notre avis : Une Ferrari à ne pas mettre entre tous les pieds. La S-Lab Sense porte bien son nom : elle donne des sensations ! Il faut toutefois savoir la conduire. À réserver aux sérieux compétiteurs sur toutes distances mais pourquoi ne pas les essayer sur les distances courtes du Festival des Templiers type « marathon du Larzac » (37,5 km), le marathon des Causses (38 km) ou encore « la Monna Lisa trail » (26 km seulement…)
Le prix : 185€.

Festival des Templiers. La bonne chaussure en fonction de votre niveau.
Festival des Templiers. La bonne chaussure en fonction de votre niveau.

Les chaussures de trail running

Catégorie 2 = top 200 

Hoka One One Speedgoat 3

C’est un peu l’autre bombe de cette sélection. C’est un mythe aussi. On avait déjà testé le modèle 2. C’était l’année dernière, ici : http://leblog.enduranceshop.com/hoka-one-one-speedgoat-2/. La Speedgoat 3 (annoncée à 292 g pour les hommes et 258 g pour les femmes, avec toujours un drop de 4 mm) est donc un modèle rodé, une référence qui équipe déjà de nombreuses élites et stars du monde entier, à commencer par les magiques Jim Walmsley et Karl Meltzer. C’est d’ailleurs ce dernier, ce vieux briscard, qui a, d’une certaine manière, donné son nom à ce modèle. Karl, réputé pour être aussi à l’aise qu’un bouquetin, une chèvre de montagne quoi, a en effet lancé sa propre course il y a quelques années, la bien nommée Speedgoat dans la station de ski de Snowbird, dans la chaîne de montagnes Wasatch, dans les montagnes rocheuses, en Utah (https://karlmeltzer.com/speedgoat-50k/). Pour ceux que ça intéresse, cette course est un monument du trail running à l’Américaine, il existe deux distances : un 50 km et un tout nouveau 28 km. C’est certainement à faire. Mais c’est dur, enfin il paraît.

Festival des Templiers. La bonne chaussure en fonction de votre niveau.
Festival des Templiers. La bonne chaussure en fonction de votre niveau.
Festival des Templiers. La bonne chaussure en fonction de votre niveau.

Bon, bref, alors cette chaussure Speedgoat 3 donc, c’est le fer de lance de la gamme trail running de la marque désormais Californienne Hoka One One. Elle est justement en test chez nous (rendu dans la semaine promis juré craché). Parlons bien, parlons peu. Cette chaussure est réputée pour son amorti bien sûr, c’est la marque de fabrique d’Hoka One One. Mais elle est aussi « réactive ». Dynamique quoi, et on n’aime rien de mieux que les longues distances un peu corsées, ou bien les courtes distances bien cabossées. On note que ce qu’apporte en plus cette 3ème version par rapport au modèle précédent, c’est encore plus de stabilité. Et oui, je sais c’est difficile à imaginer mais c’est ce que vante la marque. Cela devrait donc se ressentir sur les terrains les plus cassants. 

 

Le plus : un vrai 4X4 qui passe partout. Partout. Sans exception. Son amorti permet les plus grandes folies.

 

Notre avis : C’est la chaussure idéale si vous vous lancez sur une distance dont vous n’avez pas l’habitude ou si vous voulez assurer vos arrières question amorti (le crédo d’Hoka One One étant de dire que plus d’amorti va vous protéger et vous permettre de conserver une foulée propre plus longtemps – ce qui est vrai, on l’a souvent vérifié). On la conseille à tous : ceux qui veulent quand même aller vite (ce n’est pas un hasard si ce Flash Gordon de Jim Walmsley ne jure que par elle) et ceux qui veulent des sensations tout en étant protégés.
Le prix : 140€

 

Les chaussures de trail running

Catégorie 3 = finisher

Saucony Xodus ISO 3 & Brooks Cascadia 13

Et bien oui, voilà, entre Xodus et Cascadia, ou Cascadia et Xodus, notre cœur balance. Vraiment. On ne fait pas de favoritisme. Les deux modèles sont de sérieux clients, solides, mais racés. Voici des produits sur lesquels vous pouvez vous appuyer sans craintes et qui devraient convenir au plus grand nombre, alors que nos deux choix précédents, la Salomon et la Hoka One One, sont plus pour les aventuriers qui en veulent toujours plus, ceux qui sont plus exigeants, plus précis et plus rapides aussi. Ils sont pour les fines lames quoi. Mais, bien sûr, ces conseils restent à relativiser car rien ne remplace votre expérience perso, vos ambitions perso, votre plaisir aussi et vos essais en magasin. Pour ce qui est de la Xodus ISO 3 (hauteur talon de 26,5, hauteur métatarses de 22,5 mm et donc un drop de 4 mm), son poids annoncé est de 366g pour le modèle homme et 326g pour le modèle femme. Il s’agit d’un modèle amortissant (merci l’Everun dont on a récemment parlé ici : https://leblog.enduranceshop.com/nouvelle-peregrine-iso-pour-trail-junkie/ et à l’étonnante semelle externe). C’est bien simple, cette semelle est aussi belle qu’accrocheuse. Unique en son genre question design, elle est ce qui fait – entre autre – la différence sur ce modèle. Sa largeur offre une stabilité souvent sans égal. Cela manque un peu de précision, parfois, oui, mais c’est le prix à payer pour chausser une telle protection. C’est donc une chaussure solide, qui reste étonnamment souple et qui ne vous laissera jamais tomber. Jamais.

Festival des Templiers. La bonne chaussure en fonction de votre niveau.
Festival des Templiers. La bonne chaussure en fonction de votre niveau.

Quant à la Cascadia 13, il faut d’abord préciser qu’on est en attente imminente d’une nouvelle version, la 14 donc. Nous avions en effet déjà testé la 13 ici même : http://leblog.enduranceshop.com/admirable/. Tout y est les enfants. On ne vous la refait pas. Cliquez cliquez. Pour aller vite, rappelons que c’est un de nos modèles préférés, capable de vous emmener loin, vite, de bondir et surtout, surtout, de vous apporter un confort tout à fait exceptionnel. Limite on n’y croyait pas avant de l’avoir chaussé. C’est aujourd’hui clairement une des meilleures chaussures de trail de 2018 et c’est aussi une des meilleures chaussures que la marque de Seattle n’ait jamais produite. Carrément.

Les plus : des valeurs sûres qui ne peuvent pas vous décevoir. C’est comme ça.
Nos avis : Cela ne veut pas dire quelles sont moins « bien » que les deux autres, non, ça veut juste dire qu’elles sont plus « passe-partout ». Elles restent très accrocheuses, bien dynamiques, relativement souples et  dynamique mais c’est vrai aussi qu’elles sont, peut-être, un peu moins rapides (même si la Cascadia 13 n’a pas grand chose à envier à la Speedgoat 3, soyons honnêtes).
Le prix Cascadia 13 : 140€ et 150€ pour la version GTX imperméable.
Le prix Xodus : 160€

Festival des Templiers. La bonne chaussure en fonction de votre niveau.
Festival des Templiers. La bonne chaussure en fonction de votre niveau.
Festival des Templiers. La bonne chaussure en fonction de votre niveau.

Conclusion

Soyez honnête avec vous-même, votre niveau, vos attentes, vos espérances. Essayez ces modèles, tous ces modèles, parlez-en, sentez-les, portez-les. Et puis ayez confiance. En vous.

La suite du meilleur matos pour faire les Templiers, c’est demain les sauvages.

Festival des Templiers. La bonne chaussure en fonction de votre niveau.
Festival des Templiers. La bonne chaussure en fonction de votre niveau.
Festival des Templiers. La bonne chaussure en fonction de votre niveau.

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This