Sélectionner une page

Fuji Trabuco Pro : plus sûre et confortable qu’on le croyait

2 janvier 2020 | Tests Matos

Par la rédaction, avec Gaël Couturier. Photos © Lacerations, Asics.

245g (H)
Hauteur talon de 18 mm (H et F)
Hauteur métatarses de 12 mm (H et F)
Drop de 4 mm
140€.

Les vidéos suivantes sont assez explicites : cette chaussure nous a vraiment surpris. Elle a l’air austère mais c’est en réalité un condensé de technologie et de plaisir. Elle cache son jeu. C’est donc encore un modèle qui a réconcilié notre testeur avec Asics, une fois de plus. Voici pourquoi, et comment.

Fuji Trabuco Pro
Fuji Trabuco Pro
Fuji Trabuco Pro
Fuji Trabuco Pro

La tige

Elle est très agréable principalement pour deux raisons : son chausson Néoprène très confortable, très souple et sans couture interne, mais aussi son système de laçage qui est très ergonomique et permet d’être serré et desserré à loisir en un temps record. Ajoutons que le pare-pierre est un des plus solides que nous avons eu le loisir de voir ces derniers temps. Il est léger mais suffisant. Il fait le job, c’est un vrai plaisir que de lui faire confiance. Enfin, précisons que contrairement aux apparences, le design du chausson n’est pas si fin et qu’il est prêt à accueillir les pieds fins à relativement larges.

Fuji Trabuco Pro
Fuji Trabuco Pro
Fuji Trabuco Pro

C’est quelque chose d’important car malgré la finesse de son amorti, nous allons le voir dans le paragraphe suivant, la chaussure permet de s’aventurer sur distances plus longues que prévues initialement ou sous des climats plus chauds.

La semelle intermédiaire

On ne le dira jamais assez : la mousse Flytefoam™ est une merveille, une révélation à côté de laquelle vous ne devriez pas passer. Cette semelle est fine, très fine mais elle ne se laisse pas pour autant impressionner et offre un amorti bien suffisant pour des distances pouvant, à notre avis, aller jusqu’à 80-100 km de trail running. Pas besoin de semelle oversize, votre intégrité physique sera préservée. Bien sûr, si vous êtes un poids lourds (généralement plus de 80-85 kg) ou un coureur débutant et lent, cette semelle et cette chaussure ne sont pas faites pour vous. Dans d’autres cas, n’hésitez pas, la semelle de ce modèle répond parfaitement à tous les terrains cassés et cassants. C’est assez bluffant, on le sait, mais c’est vrai. On l’a vérifié : ne vous fiez pas à l’épaisseur de cette semelle. Elle saura vous protéger.

Fuji Trabuco Pro
Fuji Trabuco Pro
Fuji Trabuco Pro
Fuji Trabuco Pro

Qui plus est, elle est aussi vraiment dynamique. Bref, c’est une semelle parfaite pour aller vite sur les sentiers et vous apporter, du fait de sa faible épaisseur, de vraies sensations fortes. Vous ressentez le terrain, mais vous êtes protégé. Que demander de mieux franchement ?

La semelle externe

Accroche et solidité sont ses deux principales qualités. Ses crampons sont impressionnants (5 mm) mais ils restent assez souples pour ne pas gêner par temps sec ou sur les pierres. La plaque (en rouge sur les photos) permet de limiter les impacts douloureux des cailloux et autres bouts de bois pointus sur la plante du pied du coureur. C’est efficace et apporte encore en plus un peu de rebond. On ne s’en plaint pas.

Conclusion

Un modèle surprenant, qui a plus d’un tour dans son sac. Il se destine aux sentiers piégeux. Il protège, il dynamise, il accompagne. À réserver aux meilleurs coureurs toutefois.

Les plus : sa nervosité, sa précision, sa robustesse, son amorti surprenant.
Les moins : son aspect est austère et son design laisse dans son ensemble penser qu’elle n’est qu’une plaque rigide. Ce n’est pas le cas du tout.

Fuji Trabuco Pro
Fuji Trabuco Pro
Fuji Trabuco Pro

Voici le terrain où nous avons testé cette chaussure. Palm Springs, Californie, USA.

Fuji Trabuco Pro

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This