Sélectionner une page

Garmin Fenix 5 Plus. Une philosophie, un mode de vie.

Par la rédaction. Photos © Garmin, Lacerations.

sLa Garmin Fenix 5 n’est pas totalement nouvelle. C’est vrai. Elle est même sortie l’été dernier. 2018 donc. Mais c’est aujourd’hui le bon moment, plus ou moins 6 mois après, de conclure qu’elle a clairement fait preuve d’une technologie – et d’une ergonomie (comme tout produit Garmin elle est très intuitive) – à toute épreuve, la plaçant clairement en tête des montres 2018. Et même si son prix reste haut – entre 699,99€ et 1149,99€ – sa suprématie va être très difficile à battre en 2019. Mais plutôt que d’essayer de vous convaincre que ses technologies embarquées fonctionnent du feu de dieu, ce genre de test pullule sur le web aujourd’hui, et la marque Garmin n’a vraiment plus grand chose à prouver question qualité de ses produits, je vais essayer de répondre à l’unique vraie question que pose enfin cette montre : doit-on dépenser autant d’argent dans une montre connectée ?

Garmin Fenix 5 Plus
Garmin Fenix 5 Plus
Garmin Fenix 5 Plus

La dernière fois qu’on avait pris le temps de s’arrêter sur un modèle de chez Garmin c’était il y a un an. L’occasion était trop belle : vous présenter la Forerunner 935, celle qui a depuis définitivement remplacé avec brillance pour certains, un peu de regrets pour d’autres étant donné le changement radical de design, la 920XT, une pépite qui nous avait tous fait tomber définitivement amoureux de la marque Garmin. Voici d’ailleurs pour les geeks notre article de présentation sur cette 935, publié fin 2017 :

http://leblog.enduranceshop.com/la-forerunner-935-tri-bundle-vaut-elle-ses-69999e/

Voici maintenant celui du test. Il a été publié fin octobre 2017 :

http://leblog.enduranceshop.com/la-920xt-est-morte-vive-la-935/

Il s’est donc écoulé plus d’un an depuis la publication de notre dernière analyse en profondeur d’un modèle de chez Garmin. 14 mois !!! On ne peut donc pas nous accuser de favoritisme. Pourtant, dès que la marque née dans le Kansas en 1989, mais dirigée désormais depuis la Suisse, à Schaffhausen (pas facile à dire hein…), sort un nouveau joujou, c’est un événement pour tous les passionnés de jolies montres et de mesures précises au poignet.

Dans le désordre, voici ce qui nous fait craquer sur la Fenix 5X Plus, verre de saphir, bracelet noir à 849,99€ que nous avons testée.

Par rapport à la série précédente, celle des Fenix 5, Fenix 5S et Fenix 5X, expliquons tout d’abord que la série « Plus » ne propose pas une seule nouvelle technologie superflue. Non. Cette série de trois montres (Fenix 5 Plus, Fenix 5S Plus, Fenix 5X Plus), et ses 15 différentes finitions entre lesquelles choisir (taille de cadran, type de verre, type de bracelet et prix) est proprement novatrice. À tel point que quelques critiques se sont demandées pourquoi Garmin ne l’avait pas tout simplement appelée Fenix 6.

Ce qui est nouveau, qui nous plaît, et pourquoi ça nous plaît :

  • Cartographie Europe couleur 16GB dans les trois modèles (bien sûr vous pouvez acheter les cartes d’autres territoires sur le site de Garmin). L’écran est large et l’équilibre parfait entre trop petit pour lire et trop gros pour passer sous les manches des vêtements le reste du temps.
  • Capacités satellites très précises qui permettent de se connecter à deux systèmes existant à travers le monde en même temps (GPS pour le signal Américain, Galileo pour l’Européen et Glonass pour le Russe). C’est donc encore plus précis.
  • Nouvelle fonction ClimbPro pour anticiper la façon de gérer votre effort. Elle permet d’analyser le relief d’un parcours à l’avance en détectant ses montées. Cela vous affiche l’inclinaison moyenne, la distance et la pente restante encore à gravir. L’intérêt ? Pendant la sortie, vous savez à tout moment à quelle distance se trouve la prochaine côte et son niveau de difficulté.
  • Accès à Deezer (service de streeming) et possibilité de stocker jusqu’à 500 morceaux et les écouter avec vos écouteurs Bluetooth®. Plus besoin de courir avec son téléphone dans la main ou accroché sur le bras.
  • Paiement sans contact. Imaginez : vous avez couru autour de chez vous et souhaitez passer à la boulangerie pour acheter le pain de maman (ou papa), ou chez Starbucks pour vous réchauffer. Génial ! Si, si, génial. Mais ça marchera, si et si seulement si, un deal commercial a été réalisé entre votre banque et Garmin – c’est donc à vérifier au cas par cas. C’est un petit point noir qui frustre  quand même !
  • Compatibilité Spotify. C’était très attendu et donc bienvenu.
  • Plus d’option pour vos « smart notifications » : vous pouvez désormais choisir à la carte si les alertes et autres messages en provenance de vos emails et autres comptes de réseaux sociaux s’affichent automatiquement ou pas.
  • Analyse du taux d’oxygénation de votre sang sur le modèle 5X Plus uniquement. Encore appelé oxymètre de pouls, c’est utile à ceux qui font de la montagne et voudraient vérifier qu’ils sont acclimatés avant de poursuivre leur progression. Petit rappel : le MAM, le Mal Aigu des Montagnes peut survenir dès 2000 m. C’est quelque chose de grave qui doit être pris au sérieux car il peut, sans être traité, conduire à la mort.
  • Durée de batterie augmentée de 32h en mode réception du signal satellite toutes les secondes et jusqu’à 85h en UltraTrack, le mode de réception satellite le moins gourmand. 85h, ça laisse le temps d’aller chercher les secours en cas de soucis non ?

La vidéo suivante est une belle pub par Garmin pour Garmin, mais elle a le mérite d’expliquer en 1 min toutes les grandes lignes de ce produit.

Pourquoi rouler en Lada quand tu peux rouler en Humvee ?

Commençons par ces grandes lignes dont on parlait plus haut justement. Sur un produit très performant et très complet comme cette Fenix 5 Plus, les grandes lignes, voyez-vous, c’est très important. Très important. Car c’est grâce à elles que vous ferez, ou pas, l’acquisition d’une telle folie. Dans la catégorie des montres de sport avec acquisitions satellitaires (on met un s car la Fenix 5 Plus permet de se connecter à plusieurs réseaux satellites), cette Fenix 5 Plus est dans le haut – très haut même – du panier. Pour le Humvee, ou autre 4X4 de luxe qu’on croise souvent plus à Paris, Los Angeles ou Monaco qu’à Chamonix en plein sentier ou à Boulder, Colorado, c’est la même chose. Évidemment : rares sont ses propriétaires qui optimisent le potentiel dingue de ce type de véhicules, qui les poussent dans leurs retranchements et, par conséquent, qui les utilisent pour ce qu’ils sont : des produits construits pour la performance et l’aventure, voire le danger. Humvee, c’est un exemple les gars. On pourrait tout aussi bien parler d’une Porsches Cayenne, d’une Lexus RX 350 voire même d’une Maserati Levante. Pourquoi pas ? Tous les goûts sont la nature et quand on a les moyens, ou qu’on aime le luxe, il est parfois difficile de se priver. Car cette Fenix 5 Plus, et plus encore notre Fenix 5X Plus, soyons réalistes, ne donne le meilleur d’elle-même qu’en ultra trail running de montagne, en randonnée sauvage au Nepal, en alpinisme extrême où l’oxygène est rare, voire même en nage en eau libre quand il faut faire copains-copains avec les piranhas. Si c’est votre kif, si ça vous fait clairement fantasmer de jouer l’Indiana Jones, si vous avez toujours voulu devenir un commando marine, ou que vous êtes un geek de l’entraînement au millimètre alors, oui, vous devriez sans doute acheter cette montre. Parce que personne, personne, ne fait mieux qu’elle aujourd’hui. Au moins c’est clair.

Garmin Fenix 5 Plus
Garmin Fenix 5 Plus
Garmin Fenix 5 Plus

Cette montre, en un mot elle est taillée pour une seule chose : l’aventure, la vraie, le danger, la sueur, la difficulté et l’entraînement mega-contrôlé. Si vous ne sortez jamais vraiment de votre tour du quartier, de votre piste d’athlé cendrée, de votre bois de Boulogne, si vous ne prenez jamais de risques dans la vie, si vous êtes plutôt du genre artiste à vivre avec l’heure du soleil, si vous ne prévoyez pas de passer votre lundi de Pâques en haut d’une cime neigeuse à papoter avec Riri, Fifi et Loulou, vos potes ultra trailers aussi givrés que vous, vous n’avez sans doute pas besoin d’un tel objet et pourriez vous satisfaire plutôt d’un modèle de Garmin plus milieu de gamme, sans que le terme « milieu de gamme » soit péjoratif. Voilà. On est juste franc. Il est toutefois fort possible que vous décidiez que la Fenix 5 Plus vous va très bien au bras, que son gros bracelet en titane et carbone bien masculin vous donne un air de James Bond romantique, et que c’est dans son écran noir au verre de Saphir que se reflète encore le mieux vos yeux de pirate et votre cœur de Robinson Crusoe. Dans ce cas, n’hésitez pas, plongez. Qu’on le veuille ou non, la Fenix 5 déjà, et qui plus est aujourd’hui la Fenix 5 Plus, a bel et bien remplacé la mythique Suunto Vector aux poignets de tous les guides de haute montagne de France et de Navarre. Il suffit de se déplacer un peu sur des courses à l’étranger pour se rendre compte que son succès est planétaire. Aujourd’hui, si tu es sérieux dans tes aventures, dans tes courses au long cours, et si tu as les moyens de te l’offrir bien sûr, c’est une Fenix 5 Plus que tu portes au poignet. C’est comme ça. C’est comme rouler en Humvee. Non seulement c’est la classe à Dallas mais si jamais tu veux te perdre dans le désert Atacama, ça te sera quand même plus utile qu’une vieille Lada.

Garmin Fenix 5 Plus
Garmin Fenix 5 Plus
Garmin Fenix 5 Plus

Reprenons. Voici plus d’infos sur la cartographie.

Il s’agit de cartes préchargées, par continent. Ça veut dire que si vous achetez la montre en Europe, vous ne pourrez pas vous servir de la cartographie lors d’un voyages aux USA, même pour revenir à votre hôtel à New-York lors d’un petit run matinal. Garmin vend les cartographies des autres pays et continents sur son site web. Les prix diffèrent selon les pays et les régions (voir pour se donner une idée : https://buy.garmin.com/fr-FR/FR/p/603229/pn/010-01989-05#maps) car les qualités proposées entre les différents territoires n’ont rien à voir. Si vous partez faire un trekking en Inde, vous aurez moins de détails qu’à Chamonix ou dans les calanques de Marseille. Autrement dit : on est loin du détail de GoogleMap, sauf que vous n’avez pas, là, besoin de WiFi.

Garmin Fenix 5 Plus
Garmin Fenix 5 Plus
Garmin Fenix 5 Plus

Un mot sur le générateur d’itinéraires populaires Trendline

Autre point important de la technologie carto’ sur cette série de montres : le générateur d’itinéraires populaires Trendline. Il permet de se connecter aux parcours déjà réalisés dans le monde entier par les utilisateurs de montres Garmin et du logiciel Garmin Connect™ qui télécharge automatiquement vos données sur vos runs une fois votre sortie terminée. L’intérêt de ce système est simple : il permet d’aller où d’autres sont déjà allés. Et comme généralement les gens ont quand même tendance à courir sur les meilleurs spots, disons que ça vous économisera de l’énergie et du temps pour trouver le meilleur trail du coin de la région où vous vous trouvez. Ça permet aussi par exemple de fixer un point à l’horizon et de voir s’afficher les chemins les plus pratiqués pour vous y rendre. C’est donc extrêmement pratique pour, une fois de plus, celui ou celle qui aime l’aventure et est capable de partir courir à la découverte de nouveaux sentiers. Et comme nous l’avons dit plus haut, la montre vous donne l’option de vous connecter à plusieurs réseaux satellites en même temps (comme sur le capteur de vélo Edge 130). La photo ci-après vous montre la différence entre une Tactix Bravo sans carto préinstallée et une Fenix 5X Plus avec carto européenne. Le résultat ‘est édifiant.

Garmin Fenix 5 Plus

Plus d’infos sur l’analyse du taux d’oxygénation du sang (dans la Fenix 5X Plus).

Voici le point qui va intéresser maintenant les adeptes de la montagne, même si cet outil peut aussi servir à révéler vos cycles de sommeil (consultables ensuite dans l’application Garmin Connect). D’abord, cette analyse se réalise non pas grâce aux trois capteurs à diodes vertes qui prennent votre fréquence cardiaque au poignet mais grâce une 4ème capteur, un LED (Light-Emitting Diode. Une lampe plus résistante et moins couteuse en énergie). Ensuite, et bien une fois de plus soyons francs : à moins que vous ne fassiez de la haute montagne, ou prévoyiez de faire une course en altitude alors que vous vivez en plaine cette option ne vous sera pas d’une grande utilité. À garder en tête : la différence entre deux modèles particuliers, l’un avec, l’autre sans, est nulle. La Fenix 5X Plus avec bracelet plastique noir et analyse du taux d’oxygénation et la Fenix 5 Plus avec le bracelet de cuir noir mais sans analyse du taux d’oxygénation coûtent le même prix : 849,99€. Bottom line : vous avez donc cet oxymètre de pouls pour le prix d’un bracelet de cuir. Ça serait bête de s’en passer non ?

Garmin Fenix 5 Plus
Garmin Fenix 5 Plus
Garmin Fenix 5 Plus

Dernier élément important : le prix.

Le parallèle avec les voitures de sports de luxe ne vous a pas convaincu ? Vous n’aimez pas les voitures de toute façon ? Bof, sincèrement, nous non plus. On nous donnerait une Porsche Cayenne dernier cri qu’on la revendrait sûrement. Enfin… Pas sûr. Quoi qu’il en soit, en ce qui concerne cette montre, elle est clairement ce qui se fait de plus performant actuellement sur le marché, non pas du pur running, c’est important, mais de l’outdoor. On a hâte de tester la nouvelle Polar Vantage avec toutes les mises à jour qui nous ont été promises pour comparer. Mais, pour le moment, il n’y a aucune autre raison que financière de bouder ce bel objet Garmin qui a largement fait ses preuves depuis 6 mois. Et puis nous savons tous qu’il existe des montres de luxe qui ne font rien d’autre que donner l’heure et dont nos footballeurs, par exemple, raffolent alors qu’elles coûtent plusieurs dizaines, voire centaines de milliers d’euros. Et visiblement ça ne choque pas grand monde.

Garmin Fenix 5 Plus
Garmin Fenix 5 Plus

Allez, redevenons sérieux. Voici le quizz qui va faire de vous un héros avec une Fenix au poignet. Ou pas.

Comment faire ? Facile : vous répondez à ces 5 questions par « oui » ou « non ». Comptez un point par « oui ». Plus vous vous rapprochez de 5 points avec vos « oui », plus on vous conseille d’aller en magasin pour la mettre au poignet et vous faire une idée. À l’inverse, si votre score est plus proche de zéro, il y a sans doute d’autres produits Garmin plus destinés à vos besoins et votre mode de vie.

– Selon vous, s’il pouvait, Indiana Jones se ferait-il offrir par son copain Brody une Fenix 5 Plus pour rechercher l’arche d’alliance ?

– Si vous êtes perdu dans le Sahara, loin des hommes, loin de tout, pouvez-vous théoriquement utiliser un signal GPS pour augmenter vos chances de survie ?

– Vous allez faire l’UTMB en août 2019. La course comprend dix cols à plus de 2 000 m d’altitude. Est-ce qu’une Fenix 5X Plus peut vous servir ou pas ?

– Vous venez d’arriver à New-York. En théorie, votre Fenix 5 Plus est-elle utile pour (1) prendre les sentiers les moins utilisés de Central Park et (2) retrouver votre hôtel après coup ?

– Vous venez d’arriver en vacances sur une île en Thaïlande. Êtes-vous capable de partir courir 10km sans regarder une carte avant, simplement en ayant pris soin de recueillir le signal GPS sur votre montre et cliquer go ?

– Le générateur d’itinéraires populaires Trendline vous trouvez pas ça génial franchement ?

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This