Sélectionner une page

La Hong Kong 100 à lieu samedi matin, 8h (1h du matin, samedi toujours, heure française).

Par la rédaction. Photos © Hong Kong 100, Conan Jin, Kyle Oberman.

Hong Kong 100

Ça y est, un de nos journalistes spécialisé sur l’Asie s’est envolé pour Hong Kong. On vous l’avait annoncé il y a un peu plus d’un mois, le 3 décembre dernier, dans un article de présentation de la course, la Hong Kong 100.C’est la première étape de l’Ultra Trail World Tour. C’était là : http://leblog.enduranceshop.com/hong-kong-star/

Aujourd’hui, on vous fait une petite présentation des forces en présence, pile au moment où nos confrères Américains d’irunfar.com, via leur légendaire rédac’ chef Bryon Powell sortent leur premier papier d’analyse pré-event, tout comme les communiquants de la course. On loue le travail de recherche de ces deux entités mais voici notre analyse. Deux choses importantes à noter : la première, c’est étonnant le nombre d’occidentaux qui vont en Asie faire des courses pour prendre des points ITRA, mais aussi faire du tourisme évidemment. Et puis, même si c’est encore parfois difficile de s’en rendre compte vu de France et d’Europe, les compétitions de trail running de qualité sont désormais courues partout, et plus seulement en Europe et aux États-Unis. Certains de ces noms de compétitions que vous trouverez ici restent méconnues. C’est l’occasion d’aller voir sur Google et de se donner ainsi des idées de voyages ! Il ne faut donc plus sous-estimer la force de l’Asie, autant du point de vue de l’organisation de courses haut de gamme, que du point de vue des talents qui y vivent. Quant aux paysages, ils laissent rêveur. La preuve ici.

Hong Kong 100
Hong Kong 100

Le parcours de la course a été rallongé cette année. Il fait désormais 103,6 km et compte 5300 mètres de dénivelé positif. Le cut-off est de 30h, cela ne change pas, et la course donne maintenant 5 points ITRA à tous les finishers. C’est donc une course de trail, mais qui possède, comme notre Grand Raid de la Réunion, de belles portions de marches d’escaliers, sans oublier un ou deux passages sur le sable de jolies plages. On note aussi que la seconde partie est beaucoup plus escarpée que la première, ce qui rajoute à la difficulté pour ceux qui n’ont pas engrangés suffisamment de km à l’entraînement et vont commencer à ressentir la fatigue justement dans cette seconde partie de course. Aie.

Hong Kong 100
Hong Kong 100

Parmi les favoris garçons, d’après nos deux sources pré-citées, il y a des locaux bien sûr mais pas seulement car quelques européens, et français, ont fait le déplacement. C’est, d’après les organisateurs, le rassemblement de niveau le plus élevé pour une course asiatique jusqu’à présent. Pour mémoire, le record de l’épreuve est tombé l’an dernier. C’est le Chinois Qi Min qui avait gagné en 9h28′ :

Long-Fei Yan : Chinois, vainqueur 2015 et second en 2016. Il était visiblement blessé en 2017. 2019 sera-t-elle l’année de son retour victorieux sur la HK100 ?

Liang Jing : Chinois, vainqueur l’an passé avant d’être disqualifié pour aide non-autorisée et « littering » c’est dire avoir jeté ses ordures en dehors des zones autorisées. Le gaillard est en forme car il aurait participé à une cinquantaine de course au cours de la saison 2018. Ne sera-t-il toutefois pas trop fatigué ?

Dylan Bowman : un Américain vainqueur du Tarawera Ultramarathon en Nouvelle-Zélande ainsi que l’Ultra-Trail Mount Fuji au Japon. Il a également terminé second de la CCC en août dernier. Autant dire que le dénivelé ne lui fait pas peur.

Tom Evans : l’anglais qui a gagné la CCC 2018. À voir s’il est toujours au top mais cette victoire sur un terrain certes moins roulant doit certainement le mettre dans de bonnes dispositions.

Gediminas Grinius : l’ancien officier de l’armée lituanienne (il a un temps souffert de PTSD) n’est plus aussi en forme qu’il l’était en 2014, 2015 et 2016, où il avait d’ailleurs terminé 3ème de cette HK 100. C’est un type très sympa, une figure du World Tour, et on lui souhaite bien entendu de réaliser une belle performance. Car c’est un type extra.

Paddy O’Leary : un irlandais habitué de la course qui fait office de championnat national Américain officieux sur 50 miles (80 km), la The North Face 50 Mile Championships de San Francisco qui était sur une belle lancée les années passées. En 2018, il a fini 6ème du Lavaredo en Italie et 26ème au classement final de l’Ultra Trail World Tour.

Scott Hawker : néo-zélandais qui ne fait pas des étincelles mais se place régulièrement dans le top 10 des ultras trail auxquels il participe.

Mathieu Blanchard : un français, 13ème de l’UTMB l’année dernière. Il est notre meilleur chance sur cette course de Hong Kong.

Hong Kong 100
Hong Kong 100

Parmi d’autres favoris masculins, on peut noter, par ordre alphabétique :

– Justin Andrews (Américain vivant en Chine) – 10ème en 2018, 14ème en 2017 à la Vibram Hong Kong 100. 5ème en 2017 à l’Ultra-Trail Australia
– Jeff Campbell (Canadien vivant à Hong Kong) – 1er en 2018 à l’Oxfam Trailwalker. 1er en 2017 à la TNF Hong Kong 50k
– Ching Chou (Taiwanais) – 2ème en 2017 à la MSIG Hong Kong 50k.
– Guo-Ming Den (Chinois) – 10ème en 2018 à l’Ultra-Trail Mount Fuji. 16ème en 2018 à la Vibram Hong Kong 100
– Takashi Doi (Japonais) – 12ème en 2018 à la Vibram Hong Kong 100. 7ème en 2018 à l’Ultra-Trail Mount Fuji
– Ji Duo (Chinois) – 3ème en 2017 à la Yading Skyrun. 3ème également en 2018 à la Yading Ultra Kora
– Josh Eberly (Américain) – 1er en 2018 à la Silver Rush 50 mile. 8ème en 2017 au Moab Trail Marathon
– John Ellis (Australien vivant à Hong Kong) – 6ème en 2018 à la Vibram Hong Kong 100. 1er en 2018 à l’Oxfam Trailwalker. 2ème en 2015 & 2016, 4ème en 2017 à la TNF Hong Kong 100
– Waturo Iino (Japonais) – 7ème en 2015 & 9ème en 2016 à la Vibram Hong Kong 100
– Zhengquan Ji (Chinois) – 15ème en 2018 à la Vibram Hong Kong 100
– Jisub Kim (Sud-Coréen) – 1er en 2018 à la Translantau 50k. 1er en 2018 à la Korea 50k
– Bo Li (Chinois) – Pas mal de victoires en Chine en 2017 & 2018 dans des courses ITRA
– Kuo Li (Chinois) ­– 11ème en 2018 à la Vibram Hong Kong 100. 23ème en 2018 à l’UTMB
– Tao Luo (Chinois) – 1er en 2018 à la Pujiang 50k. 1er en 2017 à la Shengzhou 50k (course très compétitive).
– Jantaraboon “Jay” Kiangchaipaiphana (Thailandais) – 7ème en 2017 de la Vibram Hong 100. 5ème en 2018 de l’Ultra-Trail Mount Fuji
– Suman Kulung (Népalais) – 7ème en 2018 et 20ème en 2017 de la Vibram Hong Kong 100
– Brian McFlynn (Irelandais vivant à Hong Kong) – 9ème en 2018 de la Vibram Hong Kong 100k. 1er en 2018 à l’Oxfam Trailwalker
– Shunsuke Okunomiya (Japonais) – 10ème en 2018 de l’Eiger Ultra-Trail.12ème en 2016 de la Vibram Hong Kong 100k
– Timothy Olson (Américain) – 14ème en 2018 de l’Island Ultra-Trail de Madère. 28ème en 2018de l’UTMB. 1er en 2017 de la Penyagolosa CSP
– John Ray Onifa (Philippin) – 2ème en 2018 de la TNF Hong Kong 100. 5ème en 2018 de la STY (le 92 km de l’Ultra-Trail Mount Fuji)
– Jiasheng Shen (Chinois) – 6ème en 2018 de l’OCC
– Sangé Sherpa (Nepalais vivant en France) – 18ème en 2018, 12ème en 2017, 16ème en 2016 de la Vibram Hong Kong 100
– Michael Skobierski (Autrichien vivant à Hong Kong) – 3ème en 2018 de l’Oxfam Trailwalker. 3ème en 2018 et 5ème en 2017 de la The North Face Hong Kong 100k
– Ho Chung Wong (Hong Kong) – 8ème en 2018 de la Vibram Hong Kong 100. 10ème en 2017 du Marathon des Sables. 3ème en 2017 de la The North Face Hong Kong 100k

Hong Kong 100
Hong Kong 100

Chez les femmes maintenant, voici les favorites :

La Russe Ekaterina Mityaeva, athlète Red Bull qui vient de la course d’orientation (vice-championne du monde 2008) est sans conteste celle qui a la meilleure presse à ce jour. C’est vrai qu’elle a eu une belle saison 2018 : victoire à la Salomon Ultra Pirineu, 3ème à la Transgrancanaria et 5ème à la Transvulcania.

La Chinoise Fu-Zhao Xiang fait aussi figure de favorite. Elle revient à la HK100 après avoir pris les 3ème et 4ème place les deux années précédentes. Elle a aussi fini 20ème à l’UTMB 2018. Visiblement, d’après les commentateurs locaux, elle est en forme.

La Suissesse Jasmin Nunige a particulièrement bien performé en 2015 et 2016. Elle avait en effet gagné la Vasaloppet 90 km, le Swiss Alpine Marathon de 78 km, avec une victoire aux Templiers en 2016, et une seconde place en 2015. Sur les saisons 2017 et 2018, elle a été un peu moins performante, abandonnant notamment à la CCC 2018.

Il y a aussi l’Américaine Abby Mitchell, dont la spécialité est le 50 miles, autrement dit le 80 km. Elle a fini 7ème en 2017 du TNF 50-Mile et 6ème en 2018 du Lake Sonoma 50 Mile. Elle a aussi couru quelques 100 miles dont Leadville dans le Colorado, terminant la course en 2017 en 29h43′ et en 2018 en 28h11. Elle a aussi fait 32ème à la Transgrancanaria en février 2018.

Autre Américaine intéressante, Corrine Malcom. 7ème à la Way Too Cool 50k l’an passé, 9ème à la Western States 100 miles et 4ème à la TDS. Et puis il y a aussi Meghan Laws, 10ème en 2018 & 8ème en 2017 de la Lake Sonoma 50 Mile. 15ème en 2018 de la Transgrancanaria. C’est une référence qui a notamment terminé la Western States 100 10 fois, avec 9 fois un top 10. Elle a aussi représenté les USA dans les championnats du monde de 100 km huit fois consécutives.

La Bulgare Mariya Nikolova peut aussi faire des dégâts. Elle a bien progressé ces dernières années, réussissant notamment deux top 10 à l’UTMB ces deux dernières années. Elle a aussi gagné les 110 km de la Cappadocia Ultra-Trail ces deux dernières années également.

Du côté, chinois, il y a d’abord Yangchun Lu. C’est sa première course en dehors de Chine à proprement parlé mais elle a déjà battu la championne de la dernière CCC : Yiao Miao. Autre nom à regarder peut-être : Guangmei Yang, plus expérimenté sur la distance des 100 km. Il y a aussi peut-être Mei-Ling Xu’s, vainqueur de plus d’une douzaine de trail dont les distances varient entre 33 et 104 km depuis la fin de 2017. C’est dire une nouvelle fois l’importance qu’a pris le trail running dans ce pays.

La Hong-Kongaise Ying-Suet Leung a remporté 5 courses d’ultra à Hong Kong ces deux dernières années. Elle a d’ailleurs terminé 6ème en 2017 à la Vibram Hong Kong 100k.

Lou Clifton, d’Australie a connu de bons résultats ces dernières années, notamment en 3ème position à l’Ultra-Trail Australie en 2017, 5ème à la Tarawera 100k en 2018 et 11ème au Lavaredo également en 2018.

Enfin, on termine avec une européenne, Lisa Borzani, une italienne. Elle a terminé deux fois la HK100 à de belles places : 3ème en 2015 et 2ème en 2016. Elle a aussi terminée 24ème l’année dernière. Ses résultats 2018 n’ont généralement pas été à la hauteur de ces saisons précédentes. À voir si elle est revenue à son niveau d’avant.

Hong Kong 100
Hong Kong 100
Hong Kong 100

Parmi d’autres favorites féminine, on peut noter, par ordre alphabétique :

– Han An (Chinoise) – 1ère en 2018 de la TNF Hong Kong 100k
– Man-Ha “Samantha” Chan (de Hong Kong) – 13ème en 2017 de la Vibram Hong Kong 100k. 13Ème en 2017 de la TDS. 6ème en 2018 de l’Oman by UTMB
– Wai-Yin Chiu (de Hong Kong) – 2ème en 2018 & 5ème en 2017 de la TNF Hong Kong 100k
– Laia Diez (Espagnole) – 7ème en 2016 de l’Ultra Pirineu. 8ème en 2017 du Marathon des Sables. 7ème en 2018 de la Transgrancanaria
– Wai-Han “Nicole” Lau (de Hong Kong) – 17ème en 2018 & 9ème en 2017 de la Vibram Hong Kong 100k
– Yan-Xing Ma (Chinoise) – 7ème en 2018 & 8ème en 2017 de la Vibram Hong Kong 100k. 12ème en 2017 à l’UTMB. 9ème en 2018 de la TDS
– Sayaka Matsumoto (Japonaise qui vit à Hong Kong) – 1ère en 2018 à l’Oxfam Trailwalker. 3ème en 2018 à la TNF Hong Kong 100k
– Sandi Menchi Abahan (Philippines) – 1ère en 2018 des 9 Dragons 50k; 2ème en 2016 TNF Hong Kong 100k
– Emilie Saint-Pe (Française vivant à Hong Kong, ancienne ballerine) – 3ème en 2017 à la MSIG Hong Kong 50k; 4ème en 2018 à la HK 50k
– Yin-Hung “Ada” Tsang (de Hong Kong) – 3ème en 2016 & 2ème en 2017 de la TNF Hong Kong 100k

Voici la start list complète :  http://www.racetecresults.com/Results.aspx?CId=16387&RId=6232

Hong Kong 100

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This