Sélectionner une page

Test haut manches longues Rett de Kari Traa. Ou le retour de Laetitia et du lapin banban.

Par la rédaction. Photos © Kari Traa, Laurent Urban / L7 Street 

La dernière fois qu’on vous a parlé de Kari Traa, c’était l’été dernier, en juillet plus précisément (ici : http://leblog.enduranceshop.com/exquise-esquisse/) et c’est vrai qu’on avait bien flashé sur les deux produits que nous avions testés, à la fois sur les matières mais aussi sur les couleurs, et sur la qualité globale de l’ensemble de ces textiles haut de gamme. Aujourd’hui, notre modèle a changé, c’est Laetitia, la jolie mère de famille qui s’y est re-collée.

Test haut manches longues Rett de Kari Traa
Test haut manches longues Rett de Kari Traa

Car Laetitia avait déjà testé du Kari Traa. Le premier était ici : http://leblog.enduranceshop.com/harakiri-sur-kari-traa/. Le premier haut qu’elle a testé pour nous cette fois-ci est pour l’hiver, à manches longues. Il s’appelle « Rett ». Il neige encore donc c’est de saison. C’est un haut première couche pour les activités à haute intensité. Ça tombe bien. Il est à porter à même la peau et est réalisé dans un mixe de laine Merino (tissu chaud qui sèche très vite) et de matière « DriRelease » naturellement stretch et qui évacue lui aussi à merveille la transpiration. Mais c’est encore notre Laetitia nationale qui en parle le mieux. Ouvrez grand vos yeux :

Test haut manches longues Rett de Kari Traa
Test haut manches longues Rett de Kari Traa
Test haut manches longues Rett de Kari Traa

« Comment ne pas être convaincue par ce magnifique haut de Madame Kari Traa ? C’est mon second test de la marque et, une fois de plus, je trouve que c’est du haut niveau !

Une vraie féminité

J’ai eu la chance de découvrir cette première couche nommée Rett, de la nouvelle collection Automne/hiver. C’est un tee-shirt aux manches longues, aux couleurs chaudes et agréables. À peine enfilé, je pense à l’une des mes idoles, le grand Karl Lagerfeld. Pas moins. Non, mais franchement, cette coupe est extrêmement bien ajustée. Ça reste un des secrets de Kari Traa, ma norvégienne, et aussi une des raisons pour lesquelles il faut aller essayer ça en magasin. Ça serait trop bête de se tromper de taille tant ces matières et ces coupes sont bien pensées. Bon, moi je suis tellement devenue accro à cette petite nana, ma Kari Traa, ancienne triple médaillée olympique de ski acrobatique, que je suis son actualité sur tous ses réseaux sociaux. Et pour celles (et ceux) que ça intéresse, je fais du M chez Kari Traa. Vous savez tout.

Test haut manches longues Rett de Kari Traa
Test haut manches longues Rett de Kari Traa

Mais techniquement alors ?

Au toucher, les matières sont à la fois douces et épaisses, et je me voyais déjà dévaler les pistes de ski, ou bien chausser mes raquettes pour une randonnée romantique avec mon banban joli à mooooa (on ne l’a pas oublié ce voyou des rues, non. 7 fois TOP 10 à l’Embrunman quand même ce vandale. Quel homme mon homme !). Toutefois, malgré la neige, malgré mes rêves de beau chalet en Suisse, chocolat chaud, canapé et feu de bois (et peau de bête), je n’ai utilisé ce haut que pour défier quelques single track en course à pied, me galber les cuisses (et les fesses), gravir quelques collines dont mon cher mont Fenouillet, chez moi, dans le Var. Vous m’avez comprise les filles. Quand on enfile ce haut nommé « Rett », on comprend tout de suite qu’on sera bien au chaud, dans le confort, dans le luxe, peu importe la nature de son activité. Le talent de cette fille-là et de ses équipes, c’est la toujours très excellente association entre les matières, les formes et les couleurs. Ce mix est selon moi très efficace. D’autant que les matières utilisées sont respirantes, douces et traités anti-mauvaises odeurs. Ce point n’est pas un détail, même s’il en a l’air. Beaucoup de marques se targuent en effet aujourd’hui d’avoir réalisé un traitement anti-mauvaises odeurs sur leurs produits techniques que nous portons pour courir. C’est à la mode. Malheureusement, trop souvent, course après course, lavage après lavage, ce traitement ne résiste pas et nous laisse avec de très mauvaises odeurs. Mais pas Kari Traa. Sur aucun de mes vêtements norvégiens, je n’ai à déplorer ce problème. Comment fait-elle ? Je ne sais pas. Mais ça fonctionne.

Test haut manches longues Rett de Kari Traa
Test haut manches longues Rett de Kari Traa
Test haut manches longues Rett de Kari Traa

Comment j’ai testé ce petit « Rett » ?

Je suis varoise depuis 10 ans. À l’origine, je viens d’Alsace. Alors dans ce sud dont je raffole et où il fait bon vivre toute l’année, il faut souvent attendre décembre, janvier et février, et se lever à 5h30 du matin pour se mettre dans des conditions hivernales les plus proches possibles de celles que j’ai connues dans ma plus tendre jeunesse. Un jour, où je testais ce nouveau Kari Traa, il faisait 2°C. Oui oui 2°C. Pourtant, je me sentais prête, sereine même, protégée, avec Kari à mes côtés pour affronter ce froid…polaire. Pour nous, les sudistes, 2°C, il faut bien le dire, c’est le pôle Nord de Paul-Émile Victor et l’Alaska de Jon Krakauer réunis. Ce sous-vêtement, je le répète, se porte en première couche. Vous ne mettez rien en dessous donc, à part un soutien gorge évidemment. Il est typiquement conçu pour le froid. Je n’ai relevé aucune sensation d’humidité dans le dos, ou sous les bras : pas de sensation de froid lors des montées où le rythme se ralentit, ni en descente quand on reprend de la vitesse. Près du corps et bien cintré, il permet aussi de garder une allure de déesse. Regardez-moi, je n’exagère pas. À tel point que je pourrai même le recommander à celles qui n’ont pas un radiateur dans leur bureau et qui travaillent dehors, ou sont souvent dans le froid. Il peut d’ailleurs aussi se porter après l’effort, comme un petit sous-pull de réconfort. La matière est épaisse, douce sur la peau.

Test haut manches longues Rett de Kari Traa
Test haut manches longues Rett de Kari Traa

Col montant et manche passe-pouce

En plus de son col montant et semi-zip qui protège le cou, les manches sont rallongées. Équipées de passe-pouces, elles sont couvrantes au niveau des poignets et jusqu’à la paume des mains. C’est bien pratique et même bien confortable quand on n’a oublié ses gants ou qu’il fait juste trop chaud pour ça. J’ajoute que les coutures sont évidemment plates et qu’elles garantissent un confort absolu : aucune irritation, pas de rougeur, point de frottement. Après plusieurs séances à pied, j’ai poussé le vice jusqu’à tester mon Kari Traa à vélo. Mon homme étant là aussi dans son élément, 25 Ironman au compteur dont 3 Hawaii et 10 ans passés en tant que sportif de haut niveau pour la Gendarmerie, je peux avouer qu’il m’a bien bien fait suer ce méchant (mais non Lapinou, suer, c’est pas au sens figuré chouchou !). Comme en course à pied, je n’ai jamais senti de gêne, de coup de chaud, ou de coup de froid. Le zip au cou est pour cela bien pratique car il permet de s’aérer un peu en montée, et de conserver ma belle chaleur en descente. J’arrive à rester chaude même sans gros coup de pédale et je ne ressens ni l’humidité de ma sueur, ni le froid du vent qui siffle sous mon casque. Chaude ? Oui. Chaude. Une pause déjeuner plus tard (moelleux au chocolat compris. Chaud le chocolat d’ailleurs), je n’ai pas pris froid, mon haut « Rett » s’est asséché. Radieuse. Je suis radieuse.

Test haut manches longues Rett de Kari Traa
Test haut manches longues Rett de Kari Traa

Conclusion

99€ c’est une somme. Mais ce haut m’a servi tout l’hiver sans jamais me décevoir, lavage après lavage, course après course. J’ai bien sûr d’autres hauts d’autres marques dans ma garde-robe mais depuis que je connais Kari Traa, ces vêtements sont, de loin, mes préférés. C’est ma chouchoute. De loin. Je le répète. Exprès. Pour moi, la différence ne se fait pas que dans le look, qui est toujours un peu plus excentrique que le reste mais qui apporte justement cette fraicheur qui manque souvent aux autres marques, aux autres modèles. La différence se fait dans la qualité des tissus et des matières employés. Pour finir sur une note musicale, et pour plagier ma regrettée France Gall, je dirais que Kari Traa, « elle a ce tout petit supplément d’âme, cet indéfinissable charme, cette petite flamme » qui fait la différence et qui lui confère cette originalité avec laquelle très très peu de marques actuelles parviennent à rivaliser .

Pour les plus geek d’entre nous, où ceux qui ne connaitraient pas encore Kari Traa, notre premier article sur Kari Traa était une bonne récap’ de ce qu’est la marque et qui est sa créatrice. C’était ici : http://leblog.enduranceshop.com/kari-traa-club-de-filles/

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This