Sélectionner une page

« Kari Traa est dingue. Je n’y croyais pas moi-même »

Par la rédaction, avec Alessandra Rampazzo. Photos © Kari Traa, Lacerations.

En début de mois, on vous a parlé du haut à manches longues Rett (c’était ici : http://leblog.enduranceshop.com/kari-traa-karl-lagerfeld-paul-emile-victor-jon-krakauer-france-gall-et-moi/). Depuis, une autre de nos jeunes femmes du team, Alessandra, a testé les hauts et bas Tikse. La belle qui s’entraîne en ce moment pour le full Marathon Des Sables (#ale.runmds), a testé ces deux vêtements sur quelques trails ainsi que lors de ses cours de Pilates dans une salle correctement chauffée. Froid ? Chaud ? Aucun problème. C’est là toute la magie de la laine mérinos.

Kari Traa, série Tikse
Kari Traa, série Tikse

Il existe de nombreux articles en libre accès sur le web qui expliquent les propriétés assez incroyables de ce produit : la laine mérinos. Mais disons que pour les coureuses, Kari Traa est une marque pour les filles n’est-ce pas, le principe de ces deux produits 100% laine merinos c’est d’abord qu’ils sont très légers ; et qu’il ne grattent pas. Il peuvent donc sans souci se porter à même la peau, d’autant que la fibre évacue aussi très bien l’humidité. Un des autres atouts que notre testeuse de charme a apprécié, c’est la capacité du vêtement à neutraliser les mauvaises odeurs. C’est lié à la structure même de la laine et cet effet anti-bactérien est assez bluffant, d’après Alessandra, comparé au coton et aux fibres synthétiques qu’elle porte régulièrement dans sa vie de tous les jours, comme lors de ses séances d’entraînement en course à pied. Enfin, et là encore c’est assez magique et incroyable, cette laine ne tient pas chaud quand les températures remontent et conserve la chaleur quand elles diminuent. Ce côté « isolant » est assez difficile à croire mais c’est un fait avéré. Et puis, bien sûr, c’est indispensable dans notre sport : la laine mérinos évacue bien la transpiration. Et dans le cas où vous mettriez un sac à dos et seriez ainsi automatiquement mouillée dans le dos, pas de panique, ce type de laine (contrairement au coton par exemple) tient encore chaud même quand elle est humide. Alors, oui, un produit en laine mérinos est souvent plus cher qu’un produit en matières synthétiques plus classique, mais la qualité est également, en fonction de votre utilisation, souvent plus intéressante.

Kari Traa, série Tikse

Tout d’abord, le collant. Il s’appelle « Bas Tikse Pant » et coûte 59€.

« Je confirme qu’il peut se porter pour la course à pied bien sûr, mais aussi pour une autre activité, type ski ou Pilates – c’est ce que j’ai fait – voire même comme collant de tous les jours quand il fait très froid. Mais, bien sûr, l’avantage de les porter en running, c’est de pouvoir bénéficier de sa douceur extrême, et aussi de sa chaleur. Ça donne l’impression d’être en pyjama tellement c’est doux et, franchement, quel bonheur ! On est pas du tout dans l’image de la laine rêche qui gratte à tout va mais bel et bien dans la douceur. Un peu comme une double peau ».

Kari Traa, série Tikse
Kari Traa, série Tikse
Kari Traa, série Tikse

« C’est d’autant plus vrai que l’élastique à la taille est aussi très bien fait : il serre ni trop, ni trop peu. Et vous ne vous retrouvez donc pas avec une marque à 360° après votre run. Il ne gratte pas non plus. Évidemment. Je veux parler maintenant des coutures. Car elles sont là autant pour la souplesse des articulations que pour la décoration, ce qui est intelligent. Enfin, un mot sur le design réalisé car la laine est à la fois plus épaisse à certains endroits, où vous avez besoin de chaleur, et plus aérée à d’autres, où vous avez besoin de respirer. Un exemple : derrière les genoux, où vous transpirez habituellement beaucoup, c’est donc…plus aéré ». Voilà, vous suivez. Bravo Kari Traa !

Kari Traa, série Tikse
Kari Traa, série Tikse
Kari Traa, série Tikse

« Bon, question taille, rien à déclarer là non plus. Ce n’est ni trop grand, ni trop petit. Mais, bien sûr, c’est toujours mieux d’assurer ses arrières en essayant en magasin. Conseil d’amie. Côté lavage enfin, ça marche presque tout seul, mais à l’eau froide par contre. Aucune odeur : je l’ai porté jusqu’à sur 4 run sans le laver (je sais je sais mais c’était pour la bonne cause) et il ne sentait rien. Seul petit point négatif : c’est un poil fragile, délicat disons. Ne faites donc pas la même erreur que moi en épinglant votre dossard dessus. Voyez plus haut sur la photo : ça ne pardonne pas ».

Kari Traa, série Tikse
Kari Traa, série Tikse

Allez, le haut maintenant. C’est le « Haut Tikse Long Sleeve  ». Il coûte 69€.

« Bon, c’est le même principe que pour le bas : c’est confortable, chaud, ni trop, ni trop peu, c’est aéré, ça respire, ça sent bon (toujours), et c’est une seconde peau idéale dans l’action, ou pas. Attention, outre la délicatesse du produit, j’ajoute qu’une fois mouillé, c’est un peu (un peu) transparent. Idéalement vous mettez donc un short par dessus le collant et une brassière de sport sous le haut ».

Kari Traa, série Tikse
Kari Traa, série Tikse
Kari Traa, série Tikse

Conclusion

J’annonce tout de go que je vais m’emmener ces deux merveilles dans le Sahara, au MDS, en avril prochain. 12-15°C la nuit, 30-50°C la journée, je vais les utiliser pour dormir la nuit et me changer après avoir couru toute la la journée sous la chaleur écrasante. Dans le sac à dos, ça ne va pas peser grand chose. Je le répète, la laine mérinos est un produit isolant : il vous protège du froid comme du chaud. Et oui. Ça devrait donc faire l’affaire. Ah, une dernière chose : cette laine mérinos, et bien c’est un produit naturel. Bottom Line : c’est l’amour. Kari Traa vraiment, quel talent ! Je ne le croyais pas quand je lisais les retours de tests de ma collègue Laetitia Schuler, mais c’est vrai. Kari Traa c’est extraordinairement confortable, beau, utile. Pas forcément dans cet ordre d’ailleurs. Je suis conquise. Et je suis difficile.

PS : les petits poils visibles sur les photos ne sont pas des bouts de laine qui s’envolent ou se détachent de ces vêtements Kari Traa. Non. Ce sont des poils de chiens, de mes deux chiens. Ils ont le poils court, ils sentent très bons après la douche, ils respirent bruyamment (à ce niveau là on appelle-ça ronfler), ils me tiennent chauds la nuit sur le lit, mais je ne cours pas avec et leurs foutus poils ont la fâcheuse tendance à s’inviter partout. Même sur les photos. Vous savez tout.

Kari Traa, série Tikse
Kari Traa, série Tikse
Kari Traa, série Tikse

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This