Sélectionner une page

Kipchoge : test grandeur nature dans la capitale Autrichienne

4 septembre 2019 | News

Par la rédaction. Photos © INEOS 1:59 Challenge / Bob Martin, Thomas Lovelock for London Marathon Events.

Le week-end du 31 août – 1er septembre, les équipes du INEOS 1:59 Challenge, dont on vous parle depuis plusieurs semaines, ont réalisé des tests grandeur nature à Vienne, dans le parc Prater.

Kipchoge : test grandeur nature dans la capitale Autrichienne
Kipchoge : test grandeur nature dans la capitale Autrichienne

Vous le savez, Eliud Kipchoge, l’actuel détenteur du record du monde sur marathon, 2 heures 1 minute et 39 secondes, va essayer de passer sous les deux heures le samedi 12 octobre prochain. Bon. Très bien. Mais à moins de 40 jours du but (la barre des 40 jours a été passée ce lundi 2 septembre), les équipes organisatrices de cet INEOS 1:59 Challenge sont en plein préparatifs opérationnels afin de ne rien laisser au hasard : où seront logés les athlètes, quelles sont les stratégies des lièvres, où en est le chronométrage, où sera diffusé l’opération, etc… C’est pourquoi certains de ces pacers officiels que nous vous avons déjà présentés, mais pas tous, étaient présents ce week-end dans la capitale autrichienne dont l’américain Bernard Lagat, les australiens Jack Rayner et Brett Robinson ainsi que le kenyan Augustine Choge. On vous renvoie à nos précédents articles pour les bios de ces charmants garçons.

Kipchoge : test grandeur nature dans la capitale Autrichienne
Kipchoge : test grandeur nature dans la capitale Autrichienne

Quant à la star des stars Eliud Kipchoge lui-même, il est encore en ce moment dans son pays en plein camp d’entraînement, à Kaptagat, au Kenya. Son programme d’entraînement est bien entendu soigneusement planifié. À Vienne, ce n’est pas moins de 150 personnes qui s’affairent déjà et étaient donc là ce week-end pour réaliser des premiers tests. Non seulement, ils ont travaillé ensemble les allures mais l’accent a surtout été mis sur les différentes configurations de formation qui peuvent être utilisées le jour J pour protéger au mieux Kipchoge des éléments naturels et l’aider à aller le plus vite possible. Bernard Lagat nous a ainsi déclaré : « Nous étions là pour tester le parcours, essayer différentes formations possibles, réaliser quelques transitions et d’autres choses encore. Il faut qu’ Eliud Kipchoge puisse lire dans nos yeux que nous sommes prêts, que nous sommes tous absolument au top, prêts à l’aider ». C’est aussi la raison pour laquelle les deux organisations des marathons de Vienne et de Londres se sont associées dans cette affaire.

Kipchoge : test grandeur nature dans la capitale Autrichienne

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This