Sélectionner une page

La nouvelle vie de Benoît Laval

22 août 2020 | Portraits

Par la rédaction. Photos © Lacerations, Unsplash

sDans l’industrie du sport français, Benoît Laval est l’un des plus doués. Il a pour lui les idées, l’intelligence et le courage entrepreneurial de les concrétiser. Il sait aussi saisir les opportunités. C’est un talent. Après avoir créé Raidlight de toutes pièce en 1999, peu après ses années universitaires en ingénierie textile, après l’avoir bien fait grandir puis (bien) vendu au groupe Rossignol et pris quelques années de recul pour notamment faire un petit tour du monde, le revoici sur le devant de la scène, en nouveau repreneur et Président de Raidlight.

Dans cette interview où sa philosophie de vie éclate au grand jour, Benoît Laval répond directement à cinq questions :

– Quelle est la chronologie, l’Histoire de Raidlight ?
– Qu’est-ce qui a amené à vendre Raidlight ?
– Qu’est ce qui a amené à reprendre aujourd’hui Raidlight ?
– Quel est son rôle exactement ?
– Quel va être l’avenir de la marque ? Quels sont les projets ?!

Cette interview est réalisée par Gaël Couturier, notre rédacteur en chef. Elle est une fois de plus sans filet. Amicale, mais vraie. Merci Benoît.

Plus d’infos sur https://www.benoitlaval.com/

Nous suivons le parcours de Benoît Laval depuis de longues années. Nous l’avons souvent croisé, déjà interviewé et nous avons eu le plaisir de partagé sa tente au Marathon Des Sables, ou encore vivre à ses côté le lancement réussi de sa première Terminorum, le concept de la course folle qu’il a emprunté au Barkley Marathons, avec la bénédiction de « Laz », Gary Cantrell, son fondateur. La Terminorum, première année, justement, a donné lieu à un film indépendant, simple et où Gary Cantrell s’exprime comme rarement. Le voici.

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This