Sélectionner une page

Les Templiers : quand Gilles Bertrand nous recevait, part II

20 septembre 2020 | Festival des Templiers

Par la rédaction, avec Gaël Couturier. Photos & Vidéo © Lacerations, Mouss Films, Cyrille Quintard, Unsplash.

Gilles Bertrand s’ouvre ici à nous comme il ne l’a jamais fait avant pour un média français. Sa vie, sa famille, ses mises en scène de sport, son métier de journaliste reporter… Cet homme est une légende française de l’endurance, une de nos valeurs sûres, un conteur rare.

Les Templiers : quand Gilles Bertrand nous recevait, part II
Les Templiers : quand Gilles Bertrand nous recevait, part II
Les Templiers : quand Gilles Bertrand nous recevait, part II

Bien sûr Gilles Bertrand évoque aussi comment est né le trail running, aux États-Unis. Il raconte ces courses phares qu’il connaît bien, la Hardrock Hundred Mile Endurance Run, encore appelée la Hardrock 100, et puis la Western States® 100 Mile Endurance Run aussi. Il parle des règles strictes imposées par les diverses gouvernances qui se mélangent à l’idéal américain tellement épris de liberté. Et puis bien sûr il y a la France et l’histoire de ce sport. C’est passionnant. Et c’est intime.

Les Templiers : quand Gilles Bertrand nous recevait, part II

Dans cette seconde vidéo, Gilles Bertrand nous parle du début de son aventure comme organisateur des premières compétitions de trail running en France, ses premiers contacts avec un gros équipementier qui le suit d’entrée de jeu, Adidas, et de ce mot fondateur qui lui appartient un peu, beaucoup, passionnément : trail. Puis vient le temps de l’UTMB, et de la première vraie idole qui a tout chamboulé : Kilian Jornet. L’organisateur des Templiers nous parle aussi de ces coureurs internationaux qui viennent courir chez lui, de ces journalistes aussi, après Ultra Running Magazine, c’est irunfar.com qui est venu quatres années de suite faire des reportages sur ses épreuves. Une belle reconnaissance pour celui qui avait rêvé de l’Amérique et s’était inspiré de ses courses mythiques.

Les Templiers : quand Gilles Bertrand nous recevait, part II

Allez, une dernière, parce que ça ne fait jamais de mal…

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This