Sélectionner une page

Courir – et souffrir de plaisir – en Patagonie.

Par la rédaction, avec Gaël Couturier et François-Xavier Gaudas. Photos © Rogelio Espinosa, Facundo Santana, Daniel Catania,  / UTMB®

L'UTMB®...en Argentine
L'UTMB®...en Argentine
L'UTMB®...en Argentine

Après la Chine et le Sultana d’Oman, les organisateurs de UTMB® sortent du chapeau une toute nouvelle destination : l’Argentine ! C’est le « Ushuaia by UTMB® », dans l’archipel de la Terre de Feu, et c’est le premier event de ce calendrier international UTMB® pour la saison 2019. La course aura lieu du 5 au 7 avril prochain. En attendant, il y aura Oman by UTMB® du 29 novembre au 1er décembre 2018. Puis, après l’Argentine, ça sera au tour de l’UTMB® originel, celui du Mont-Blanc que nous connaissons tous. Il aura lieu du 26 août au 1er septembre 2019. Après lui, à l’automne 2019 (date non encore définie), reviendra l’épreuve du Sultana d’Oman. Attention, après une édition 2018 qui s’est déroulée du 9 au 11 mars dernier, apparemment il n’y aura pas d’épreuve chinoise, le Gaoligong by UTMB® en 2019. Que s’est-il passé ? Pourquoi l’épreuve de 2018 n’est-elle pas reconduite. Pour le moment, pas de réponse, mais nous menons l’enquête. Stay tuned. Le prochain Gaoligong by UTMB® est prévu pour les 21 – 23 mars 2020. Bon, mais alors, restons concentrés : que dit ce futur Ushuaia by UTMB® exactement ? Notre enquête est là bad boys and girls.

L’Ushuaia by UTMB®

La vidéo donne envie, c’est certain. Des paysages nouveaux, vierges, lointains. Ça nous change de nos montagnes et, à priori, ça vaut le coup d’oeil. Et puis, franchement, c’est quand même une très très bonne idée tous ces UTMB® à l’autre bout du monde, histoire de désengorger celui du Mont-Blanc qui, malgré sa beauté ineffable et son histoire incontournable, commence sérieusement à nous énerver un peu : les inscriptions c’est une énorme galère, il faut le dire. Nous reviendrons d’ailleurs tous les deux ASAP avec un article rageur et provocateur – saignant même – intitulé « faut-il boycotter l’UTMB® ? ». Tout ne sera bien entendu pas à prendre au premier degré.

L'UTMB®...en Argentine
L'UTMB®...en Argentine
L'UTMB®...en Argentine

En ce qui concerne ce Ushuaia by UTMB®, les organisateurs proposent 4 épreuves :

–  FMU : 130 km et 8 200 mètres de dénivelé positif 
–  FBT : 70 km et 5 400 mètres de dénivelé positif
–  LCT : 50 km et 3 000 mètres de dénivelé positif
–  ELT : 35 km et 2 400 mètres de dénivelé positif 

Voici ce qu’en dit Daniel Catania, le directeur de la course – partie 1 : « Ushuaia by UTMB® emmènera les coureurs dans les zones isolées et sauvages. Il est basé sur le principe de semi-autonomie. Les montées sont rudes et parfois exposées, demandant engagement et confiance en altitude de la part des coureurs. Le climat dans les montagnes du sud des Andes (de 1 000 à 1 500 mètres d’altitude) est très similaire à celui des Alpes, entre 2 500 et 3 000 mètres d’altitude. En avril, les températures pendant la journée peuvent atteindre 10-15°C dans les vallées. Dans les montagnes, où se trouve la majeure partie du parcours, les températures sont plus basses et les coureurs peuvent se retrouver confrontés aux quatre saisons en une seule journée. La nuit, la température peut descendre en dessous de zéro. Les coureurs devront donc s’équiper en conséquence. Globalement, le parcours est très technique avec d’importantes montées et descentes, un terrain de jeu et des paysages variés, sans oublier une météo changeante ». Heu…là quand même ils font fort. Des « zones isolés » ? Des « montée exposées » ? Les « quatre saisons en une seule journée » ? Ah oui. Quand même. Ça s’annonce pour le moins rustique et certainement plus difficile que l’UTMB® du Mont-Blanc où les sentiers sont dégagés et sans grand risque de chute grave, comme c’est la cas par exemple sur le Grand Raid de la Réunion. Bon, ben voilà. Ceux qui veulent de l’aventure et les quatre saisons seront certainement servis ! Un dernier pour la route : « vue imprenable sur les océans, les rivières, les forêts, les montagnes, les lagunes et, enfin, la ville ». Celle d’Ushuaia bien sûr. Sauvage, beau, froid (sûrement) et dur donc (voir très dur). Voilà ce qu’il faut retenir. Avis aux amateurs. 

L'UTMB®...en Argentine
L'UTMB®...en Argentine
L'UTMB®...en Argentine
L'UTMB®...en Argentine

Des points pour l’UTMB® Mont-Blanc

Ça c’est intéressant. Vu l’ampleur des dégâts pour s’inscrire aujourd’hui à l’UTMB® Mont-Blanc, notons l’effort fait par les responsables de toutes ces autres courses pour faciliter les inscriptions. En effet, les finishers des trois autres courses (pas les trois accumulés on se rassure tout de suite), Oman by UTMB®, Ushuaia by UTMB® et Gaoligong by UTMB® se voient offrir un certain nombre d’avantages dans le but de participer à l’UTMB® Mont-Blanc. Ainsi, les points ITRA obtenus sur les 4 courses Ushuaia by UTMB sont désormais valables trois ans (au lieu de deux) pour la loterie UTMB® Mont-Blanc. « Sur cet Ushuaia by UTMB®, les finishers du parcours de 130 km (FMU) gagneront ainsi une année dans le processus d’inscription s’ils souhaitent participer à l’édition 2020 de l’UTMB® Mont-Blanc ». Pas mal. Pas mal…mais bon. Il faut donc aller au bout du monde pour avoir un peu plus de chance de participer à l’UTMB® Mont-Blanc. On en rediscute très vite.

L'UTMB®...en Argentine
L'UTMB®...en Argentine

Un dernier mot sur la ville d’Ushuaia

Un petit peu de tourisme pour finir. Ushuaia disposerait de nombreuses installations hôtelières, de l’auberge au palais cinq étoiles, en passant par le classique bed & breakfast. Avec son aéroport international, à seulement 3 heures de vol de Buenos Aires, la ville accueillera donc le départ et la fin de chaque course, ainsi que toutes les festivités. En Terre de Feu, à cette période de l’année où la mer est d’un bleu profond, les forêts orange feu, les sommets enneigés et où le ciel offre toute la palette de couleurs en 24 heures, la course sera sans aucun doute spectaculaire, d’autant qu’il s’agit de courir à l’extrême sud des Amériques. Depuis Ushuaia, il semble en effet assez facile d’aller visiter le parc national de la Terre de Feu, ainsi que d’autres espaces naturels de cet extrême sud de la Patagonie, comme aller à la découverte du cap Horn.

L'UTMB®...en Argentine
L'UTMB®...en Argentine

Pour finir voici les vidéos de présentation des courses à Oman et en Chine.

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This