Sélectionner une page

L’UTMB en question, deuxième partie

10 juin 2019 | News

Par la rédaction. Photos © Columbia Montrail, Lacerations

On avait démarré là : https://leblog.enduranceshop.com/lutmb-en-question-premiere-partie/. On poursuit très rapidement aujourd’hui avec ce petit test matos du coupe-vent F.K.T. (79,99€) et du  T-shirt Titan Ultra (49,99€) dont on vous parlait la dernière fois, avec cette fameuse technologie « Omni-Freeze™ Zero » qui est développée par Columbia depuis plusieurs années maintenant. Au contact de la sueur, le tissu se refroidit.

On commence en douceur avec ce petit T-shirt Titan Ultra qui n’a l’air de rien alors qu’en fait il est, bah…très technique. Nous avons en effet testé la technologie « Omni-Freeze™ Zero » sur le Half-Marathon Des Sables de Fuerteventura l’an passé et l’opération s’est révélée être un succès. Il y faisait quand même très chaud. Nous connaissions le produit car ce n’est pas un truc nouveau chez Columbia. Ça fait en effet plus de 5 ans que ça existe. Mais ça fonctionne. Ça fonctionne très bien même.

Bilan : à porter sur un UTMB oui, peu importe la météo en fait car ce produit est aussi respirant et fonctionnera aussi très bien sous une veste ou une seconde couche chaude. Est-ce que ça vaut ses 49,99€ franchement ? Oui. Parce que c’est juste le meilleur produit du marché actuellement pour lutter contre la chaleur. Voir la vidéo plus haut. À bon entendeur…

L'UTMB en question, deuxième partie
L'UTMB en question, deuxième partie
L'UTMB en question, deuxième partie
L'UTMB en question, deuxième partie

Passons maintenant à ce coupe-vent F.K.T. qui se destine aux longues distances comme son nom l’indique : F.K.T. pour Fastest Known Time, à savoir les meilleurs chronos sur des off tous plus longs les uns que les autres. L’affaire est surtout américaine avec des coureurs tous plus mythiques les uns que les autres et dont les noms vont de Scott Jurek (Brooks) à Kilian Jornet (Salomon) en passant par Mike Wardian (Hoka One One) ou nos chouchou Karl Meltzer et Nikki Kimball qui se sont élancés sur des parcours aussi mythiques que l’Appalachian Trail, le John Muir Trail ou encore le Pacific Crest Trail. N’oublions pas non plus ce long papier dans le NYTimes en 2015 (ici : https://www.nytimes.com/2015/08/06/sports/a-real-adventure-sorting-out-all-the-fkts-fastest-known-times.html – si si c’est gratuit) et le désormais un très officiel site web nommé fastestknowntime.com que dirige de main de maître un certain Peter Bakwin, le premier à parcourir les 223 miles (358 km) du John Muir trail en moins de 4 jours (94h04′ en 2003), et l’un des rares à avoir doublé la Hardrock, 200 miles (321 km) avec plus de 20 000 mètres de D+ (en 90h50′ en 2006).

L'UTMB en question, deuxième partie
L'UTMB en question, deuxième partie
L'UTMB en question, deuxième partie
L'UTMB en question, deuxième partie

Bon, alors cette petite veste. D’abord, elle n’est pas imperméable, ce qui est étonnant vu les tempêtes de pluie et de neige qui peuvent souffler sur la région du Mont-Blanc et dont l’UTMB a si souvent été victime. Passons. Columbia prépare sans doute le lancement d’une veste homologuée UTMB, imperméable donc, car pour le moment, c’est pas ça. Si vous vous présentez aux contrôle avec elle, vous vous faites refouler direct. Bon, cela étant, cette veste de moins de 200g, on l’a pesée à 170g, est non seulement mini mini (pas de poches, nulle part), mais elle coupe le vent, clairement, et reste respirante, du moins sur le devant. Bon, quand on a un sac à dos, aucune veste n’est vraiment respirante derrière donc pas de panique. Si vous avez quand même le dos mouillé avec ce tout nouveau coupe-vent F.K.T. et bien c’est normal les amis.

L'UTMB en question, deuxième partie
L'UTMB en question, deuxième partie
L'UTMB en question, deuxième partie
L'UTMB en question, deuxième partie

Bilan : Ça ne coûte rien de la glisser dans son sac pour une utilisation light en cas de froid léger afin de couper le vent et gagner donc quelques degrés. Il existe évidemment des modèles similaires dans d’autres marques mais si nous avions eu cette petite veste sur le vrai Marathon Des Sables du mois d’avril dernier, nous aurions pu l’emporter car elle ne prend vraiment pas de place. Ça vaut donc pour n’importe quelle autre course où le poids du sac n’est pas aussi déterminant qu’il peut l’être sur cette course-là.

Note : Quant au short et aux chaussures Columbia de la photo du haut, on ne peut pas vous en parler car on n’a pas testé…

L'UTMB en question, deuxième partie
L'UTMB en question, deuxième partie
L'UTMB en question, deuxième partie
L'UTMB en question, deuxième partie

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This