Sélectionner une page

Une étape dure mais sans vraies grosses surprises, ni mauvaises, ni bonnes.

Marathon Des Sables. Troisième étape.

9 avril 2019 | Évènements

Par la rédaction, avec Gaël Couturier. Photos © Marathon des Sables / Cimbaly

Marathon Des Sables. Troisième étape.
Marathon Des Sables. Troisième étape.

Le problème des étapes comme aujourd’hui c’est qu’elles n’ont l’air de rien. 37 km à parcourir dans le désert, après tout, on le fait tous les jours. Mais justement.

Les corps sont usés. Les pieds surtout.

Les pieds. Avec la déshydratation, plutôt facile à éviter si vous réussissez à conserver vos facultés mentales, le problème des pieds qui se remplissent d’ampoules est bien le plus dur à gérer. Car peu importe le traitement d’avant course, tannage ou pas tannage, peu importe que vous preniez des chaussures d’une à deux tailles plus grandes, peu importe que vous ayez ou pas essayé vos chaussures avant la course, vous aurez des ampoules. Ou pas. Ça ne dépend pas de tout cela. Ça dépend juste de votre morphologie, de votre ADN.

Aujourd’hui sur cette 3eme étape, j’ai croisé pour la première fois depuis le début des hostilités des coureurs qui refusaient d’ouvrir leurs chaussures sur les Check Point pour montrer leurs pieds au doc et se faire éventuellement soigner, tant l’état de leurs pieds justement les inquiétait à l’avance. Signe des temps. Signe d’un Marathon Des Sables qui commence à produire l’effet escompté: fatiguer les organismes, éprouver la résistance.

Marathon Des Sables. Troisième étape.
Marathon Des Sables. Troisième étape.
Marathon Des Sables. Troisième étape.
Marathon Des Sables. Troisième étape.

Il y a donc eu beaucoup de pierres sur cette 3eme étape, un peu de sable encore, toujours, quelques villages traversés, de jolies ruines, et un soleil de feu. C’est aussi lui qui est coupable des quelques abandons du jour. Certains ne parviennent plus à gérer l’hydratation, l’alimentation, se prennent un coup derrière la tête comme on dit. Retour à Ourrzazate. Dur.

Marathon Des Sables. Troisième étape.
Marathon Des Sables. Troisième étape.
Marathon Des Sables. Troisième étape.

Demain, c’est la partie la plus redoutée.

“L’étape longue” est une grande classique du MDS. Elle a lieu chaque année, avec une distance qui ne varie que très peu. Elle tourne généralement autour des 85 km. Mais demain, il faudra “simplement” parcourir 76 km. C’est dire si Patrick Bauer ne nous a pas ménagés jusqu’ici. C’est dire aussi à quel point elle sera difficile. Heureusement, elle est toujours à faire en 30h et des poussières, presque deux jours et une nuit complète. 31h et 76,3 km exactement pour cette année. Un djebel, autrement dit une petite montagne, des dunes, encore des dunes, et puis des dunes. Ça va saigner ! Au sens propre comme au figuré. À jeudi sauvages !

Marathon Des Sables. Troisième étape.

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This