Sélectionner une page

Mizuno Wave Mujin 6. La résistante.

8 juin 2020 | Tests Matos

Par la rédaction, avec Gaël Couturier. Photos © Mélanie Batel pour Lacerations.

379g (H) et 328g (F). Heu…oui, c’est lourd…
Drop de 12 mm
Hauteur métatarses 30 mm (H et F) 
Hauteur talon 18 mm (H et F)
140€.

Mizuno est une de nos marques préférées. Les japonais sont non seulement techniquement très au point mais ils sont surtout très fiables. La marque n’est pas souvent en haut de l’affiche, c’est vrai, sa communication et son marketing sont sobres, surtout pas tapageurs. À l’inverse, la très grande qualité des chaussures Mizuno est incontournable. Investir dans une chaussure Mizuno c’est prendre la garantie de ne pas être déçu mais également d’avoir une chaussure qui va durer dans le temps. C’est un point très important qui explique pourquoi les amoureux de la marque lui sont souvent fidèles des années durant. Nous avions déjà testé la Wave Mujin. C’était en 2018 et il s’agissait du modèle 4.

Regardez : https://leblog.enduranceshop.com/mizuno-wave-mujin-4/

La Wave Mujin 6, c’est LA chaussure passe-partout de la marque. Voyons ça.

Mizuno Wave Mujin 6
Mizuno Wave Mujin 6
Mizuno Wave Mujin 6

La tige

La tige n’est pas ici le plus spectaculaire de l’ensemble. Mais c’est quand même un beau morceau. Celle-ci est non seulement très respirante – nous avons testé la chaussure ces jours-ci post-confinement et en région parisienne – mais elle est aussi parfaitement enveloppante sans toutefois serrer le pied. Ce qui est une belle gageure que seule une marque comme Altra avait pour le moment réussi à nous faire accepter. C’est sans doute grâce au Dynamotion Fit, un système qui offre plus de souplesse autour du pied pendant toute la phase de foulée. Pour le côté « aération » ou encore « respirabilité », c’est ce que Mizuno nomme l’Airmesh. L’Airmesh c’est LE mode « ventilation » des chaussures Mizuno. Et ça fonctionne. À mort. Dernier point sur cette tige : les lacets.

Mizuno Wave Mujin 6
Mizuno Wave Mujin 6
Mizuno Wave Mujin 6

Ce n’est pas forcément révolutionnaire mais c’est quand même bien vu. De quoi parle-t-on ? Des oeillets verticaux. À quoi ça sert ? Ça sert à faire et à défaire ses lacets plus rapidement et aussi à un meilleur ajustement. Bien sûr ce point sera à confirmer pour chacun en magasin.

La semelle intermédiaire

Chaussure pour longues distances, cette Mujin 6, malgré un look très tanké, sait se faire toute douce. Le mix U4icX et système de Wave fonctionne ici à merveille. Nous ne sommes pas étonnés. Les chocs sont absorbés, la chaussure reste stable et la semelle est suffisamment dynamique. L’U4icX, rappelons-le (on en parlait ici : https://leblog.enduranceshop.com/ce-que-valait-la-wave-inspire-15-et-pourquoi-on-a-hate-de-tester-la-16/) est un mousse relativement nouvelle (l’ancienne s’appelait l’U4ic), plus légère et plus dynamique (dixit la marque).

Mizuno Wave Mujin 6
Mizuno Wave Mujin 6

L’autre caractéristique vraiment intéressante de la semelle c’est ce que la marque appelle l’XtaRide : un mix entre qui entoure la plaque Wave et qui permet plus de contrôle du terrain sans toutefois faire office de blocage de la foulée ou de renfort anti hyper-pronation. Car la chaussure est aujourd’hui davantage pour les coureurs à foulée neutre que les modèles précédents. Quant au système de découpe de la mousse c’est lui qui va faire que la chaussure compense les difformités du terrain et offre une très grande souplesse (malgré son poids, malgré son épaisse semelle externe). Enfin, terminons par rappeler que le modèle emporte aussi une ESS Rock Plate, à savoir une fine mais solide pellicule dure qui va protéger le pied des cailloux les plus pointus.

La semelle externe

Après la semelle intermédiaire, voici l’autre morceau de bravoure du modèle. Ce qui fait sa force c’est la qualité du caoutchouc développé par Michelin.

On en parlait déjà ici : https://leblog.enduranceshop.com/mizuno-wave-daichi-4-rapide-et-polyvalente/

Mais la différence entre la Wave Daichi 4 et cette Wave Mujin 6 est on ne peut plus claire : l’accroche est supérieure, la sécurité aussi. Sur terrain mouillé, la Mujin 6 fait des merveilles.

Mizuno Wave Mujin 6
Mizuno Wave Mujin 6
Mizuno Wave Mujin 6
Mizuno Wave Mujin 6

Ses crampons de 4-5 mm sont certes un régal pour les yeux mais c’est surtout sur le terrain qu’ils font leurs preuves, d’autant que la largeur de la semelle externe permet une stabilité à toute épreuve. À l’inverse, il ne faudra pas lui demander d’être très agile ou réactive si vous voulez aller plus vite. On ne peut pas tout avoir. 

Mizuno Wave Mujin 6
Mizuno Wave Mujin 6

Conclusion : Une des meilleurs chaussures de trail running actuelles pour attaquer les longues distances avec un amorti merveilleux.

Les plus : amorti, solidité, confort.
Les moins : Le poids ! Wow…

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This