Sélectionner une page

Qui est Angélique Plaire ? Une bombe. Assurément.

Nouvelle Calédonie : le défi d’Angèle. C’est aujourd’hui !

par 29 mars 2019News0 commentaires

Par la rédaction, avec Gaël Couturier. Photos © Téva pour Endurance Shop Nouméa, Graeme Murray, Kurt Matthews, M. Trappe, Kurt Schilling / Tarawera Ultra-Marathon pour Ironman.

Un jour on reçoit un email de Téva, le gérant d’Endurance Shop Nouméa. Oui oui, Nouméa, au bout du monde par rapport à nous donc. Il me dit « Salut, j’aimerais vous parler du  »défi d’Angèle » ». Moi, le quoi ? Hein ? Mais c’est qui Angèle ? Il me répond : « Bouge-pas tu vas comprendre. L’idée part de moi : en voyant nos grandes stars du trail running faire des défis un peu fous, je pense à Xavier Thévenard et Benoît Girondel par exemple, je me suis dit pourquoi pas notre Angèle ! ». Ah bah oui, pourquoi pas ? Mais c’est quiiiiiii ? Le gars ne se dégonfle pas et poursuit : « Il faut qu’on lui trouve un défi à la hauteur de son niveau sportif et sa folie. Angélique court environ 170km/semaine. Le tout était d’avoir un parcours nature, avec plus de km que son maximum déjà réalisé en non-stop, c’est à dire 160 km, et qui soit accessible par endroit pour qu’on puisse la suivre bien sûr mais aussi l’assister ». Le tout en Nouvelle-Calédonie ? « Le tout, oui, ici, en Nouvelle-Calédonie ». Bon, mais alors, Angélique Plaire c’est qui ? Et surtout, elle fait quoi ?

Angélique Plaire
Angélique Plaire
Angélique Plaire
Angélique Plaire

Bon, après, on a fait quelques recherches et on s’est vite rendu compte que cette petite française du bout du monde méritait largement qu’on s’intéresse à elle. D’abord, pour commencer, elle était un peu passé à la trappe lors de notre dernier article sur le Tarawera Ultra-Marathon trail running festival en Nouvelle Zélande, seconde édition de l’Ultra Trail World Tour (ici : http://leblog.enduranceshop.com/les-petits-secrets-de-dauwalter-herron-browning-et-les-autres/). On avait parlé de sa 3ème place sur le 102 km et en 10h39’47 », mais c’est vrai qu’on s’était quand même plus arrêtés sur Courtney Dauwalter et cody Reed, sans oublier bien sûr les deux vainqueurs de l’épreuve du 100 miles, qui sont quand même les vraies stars de la discipline, qui plus est sur l’épreuve reine : Camille Herron et Jeff Browning.

Mais le palmarès de Angélique Plaire ne s’arrête pas là. La jeune femme n’est en effet pas une débutante, arrivée là par hasard. Sa cote ITRA : 724. Visez plutôt : 

– 1ère du Waterious Trail On Foot 2018 – 160 km en Australie où elle arrive 2ème au scratch.   Au scratch !

– 1ère du Championnat des raids de Nouvelle-Calédonie 2018. Il s’agit de 5 courses courtes de trail running : généralement 20km avec 1000D+ en moyenne.

– 1ère de l’UTNC, l’Ultra Trail Nouvelle-Calédonie  2018 : 110km. Aujourd’hui la course fait 130 km avec 6200 D+. Elle avait terminé 6ème au scratch en 15h48’22 ». Infos : https://festival.ultratrail.nc/

– 1ère de l’UTOP 2018 – 120km à Madagascar.

– 1ère de l’Ultra Tour Des 4 Massifs 2017 – le fameux Ut4M où elle s’est alignée sur la version Xtrem de 160 km et a gagné en 35h30’18 », en arrivant également 17ème au scratch et plus d’une heure devant sa première poursuivante.

– 3ème du Surf Coast Century 2017 – un 100 Km en Australie.

– 1ère du Trail SFAC de 40 km 2017 et 2018, toujours en Nouvelle Calédonie.

Angélique Plaire

« Le but est de lui faire faire le GR1 en Aller-Retour avec un départ ce vendredi 29 mars à 18h, heure locale » ajoute encore mon nouvel ami Téva. Au total, si tout va bien, Angélique parcourra 215 km et avalera 8000 D+. Elle passera donc, logique, 2 nuits entières à courir dehors. « Avec au total 35h à 40h de course ! » me souffle encore Monsieur Téva. Tout au long du parcours, Angélique aura un binôme, pour lui tenir compagnie, comme les américains qui prennent des « pacers » à tout bout de champs, mais aussi 6 autres personnes pour assurer toute l’assistance dont elle aura besoin. « Moi je vais la suivre sur les différents points qui sont accessibles en voiture pour qu’elle puisse manger, boire et se reposer si besoin poursuit encore Téva. Il y aura 5 points de ravitaillements au total ». Autour de ça, ce garnement organise un barbecue géant avec les personnes qui voudraient bien rester après son départ pour échanger et profiter d’un moment convivial. Ben voyons ! Et on peut venir nous aussi Téva ?

Angélique Plaire
Angélique Plaire

Nous avons eu la chance de parler à Angélique ces jours-ci, avant qu’elle ne prenne le départ aujourd’hui. Une précision pour les locaux du Pacifique : La TV locale et la radio locale la suivront dès le départ grâce aux informations données Live par Téva au téléphone. Quelle organisation mes enfants, quelle organisation !

Le Blog Endurance Shop : Angélique, ravi de faire votre connaissance et merci de prendre le temps de répondre à nos questions. Pouvez-vous nous expliquer comment vous est venue l’idée de tenter ce record ?
Angélique Plaire : J’avais déjà pensé, il y a quelques temps à faire une traversée du nord au sud mais ce n’est pas possible en Nouvelle-Calédonie car une grande partie de ces sentiers est privée. Du coup, j’avais laissé tomber mais Teva est venu un jour et m’a dit : « Je vais te trouver un défi ma fille ! ». Alors voilà, le lendemain, il me l’a proposé et j’ai dit oui.

Le Blog Endurance Shop : À quelques heures du départ vous êtes bien reposée ? Quelle est votre stratégie pour gérer cet effort très long ? 
Angélique Plaire : La stratégie va être de gérer la première partie mais en gardant un bon rythme pour avoir plus de temps sur la partie retour, et pouvoir continuer de courir malgré la fatigue accumulée.

Le Blog Endurance Shop : Sur le 102 km du dernier Tarawera Ultra-Marathon trail running festival qui s’est déroulé les 9-10 février dernier et dont on a déjà beaucoup parlé, qu’est-ce qui explique selon vous ces grandes différences entre vous et les deux premières femmes : l’australienne Stephanie Auston et l’intouchable américaine Courtney Dauwalter ? C’est pas du tout une critique Angélique mais on veut juste que les gens qui nous lisent comprennent mieux pourquoi il y a en gros 2h entre notre petite française et Courtney et 1h avec Stephanie. Et du coup qu’est-ce qui pourrait faire qu’à l’avenir ces écarts entre vous et ,disons, les meilleures du monde, se resserrent ?
Angélique Plaire : Je m’aligne rarement sur des ultras si plats en fait. Et puis moi je suis une petite débutante vous savez ! Ça ne fait que 3 ans et demi que je pratique ce sport. Je cours beaucoup de distances entre 120 km et 160 km avec 10000 de dénivelé positif maximum. Et puis j’ai, depuis un an, rajouté des épreuves courtes et rapides. Mais je dois encore travailler ma vitesse qui explique ces écarts je pense.

Le Blog Endurance Shop : Vous avez quand même de très beaux résultats sur longues distances, notamment sur des 100 km et des 100 miles. On ne vous connaît pas bien et c’est dommage car vous réalisez de vraies belles performances. Rappelez-nous quel a été votre parcours en course à pied depuis que vous êtes petite pour arriver à faire des podiums sur ces distances-là d’une part, et sur des courses internationales d’autre part ?
Angélique Plaire : Je ne me suis mise à courir qu’à 23 ans. J’ai fait quelques trails mais c’est seulement depuis presque 4 ans que je fais que de l’ultra. Je suis une jeunette qui compte bien sûr s’entraîner encore et encore et encore….

Le Blog Endurance Shop : Le phénomène des FKT (Fastest Known Time) a bien pris de l’ampleur, aux USA et ailleurs, avec des athlètes de renom qui tentent des choses incroyables. Il y a même sur Netflix des documentaires sur des tentatives de FKT d’athlètes comme Nikki Kimball et Karl Meltzer. Quels sont les athlètes qui vous inspirent justement et pourquoi ? 
Angélique Plaire : Je n’ai pas d’athlètes préférés vraiment, que ce soit en trail, ou marathon et même en tennis, un autre sport que j’aime beaucoup. Je sais que l’effort est intense pour chacun de nous et donc je m’inspire de la persévérance de chacun. Bon je suis quand même admirative évidement de Killian Jornet mais aussi Xavier Thévenard et François D’Haene. Et je suis surtout admirative de toutes ces belles championnes dont on ne parle pas assez et qui pratiquent ce sport tout en étant des mamans.

Angélique Plaire

Le Blog Endurance Shop : Quels seraient les autres FKT qui potentiellement pourraient vous intéresser ? 
Angélique Plaire : Je pense évidement à un trail dans le froid. Ce qui, pour moi, serait le pire de tout.

Le Blog Endurance Shop : Ah oui ? Elle est dingue. Bon, et question matos, qu’est-ce que vous allez porter et emporter avec vous sur ce FKT ? Décrivez-nous votre tenue de la tête aux pieds en expliquant pourquoi ces choix si vous pouvez. 
Angélique Plaire : Je suis habillée de la tête aux pieds par Salomon en fait. Tout est en Slab car c’est très léger niveau textile et, avec la chaleur, je transpire énormément. Pour ce qui est du sac à dos je prends aussi un Slab de 5 litres. C’est léger et suffisant pour ce que je mets dedans : 1 litres d’eau que je recharge durant le parcours, de la crème pour d’éventuelles ampoules ou échauffements, et deux ou 3 compotes pour m’alimenter sans faire souffrir mon estomac. Pour les chaussures, je reste dans la même marque : Salomon. Les ultras pour ce type d’efforts sont juste parfaites pour moi.

Le Blog Endurance Shop : On peut vous poser une question un peu plus intime ? Ces tatouages que vous avez (on en a repéré trois sur les photos : épaule, cuisse, pied), ils représentent et symbolisent quoi ? 
Angélique Plaire : C’est beaucoup axé sur la famille, et sur l’instant présent. Vivre le moment sans y penser ou regretter.

Le Blog Endurance Shop : Est-ce qu’on aura un jour la chance de vous voir et vous encourager sur une course en hexagone ? L’UTMB ça vous fait envie ? 
Angélique Plaire : C’est prévu ! En 2020 j’y serai. Grâce à ma 3ème place au Tarawera dont vous parliez plus haut, je peux déjà m’y inscrire, donc ça me laisse plus d’une année de plus à m’entraîner pour essayer de faire une belle course.

Le Blog Endurance Shop : Et le Grand Raid de la Réunion, ça vous dirait ?
Angélique Plaire : J’y suis déjà allé ! C’était mon premier ultra et j’y retourne en 2020 aussi pour retenter ma chance et profitez du parcours un peu plus entraîné. 

Le Blog Endurance Shop : UTMB et Grand Raid la même année. Ah oui…quelle ambition ! Bravo.

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This