Sélectionner une page

Les chaussures sont en test (la preuve en vidéo) mais voici déjà ce qu’on peut en dire.

Par la rédaction, avec Andréa Scaramuzza. Vidéo © Lacerations.

Voici déjà, en condensé, les infos que nous avons sur la Bedlam

314g (H) et 260g (F).
Hauteur talon de 32,1 mm (H) et 29,8 mm (F)
Hauteur métatarses de 24,2 mm (H) et 22,6 mm (F)
Drop de 7,9 mm (H) et 7,2 mm (F)
180€.

Voici maintenant celles que nous avons sur la Transcend 6

323g (H) et 289g (F).
Drop de 10 mm (H) et 10 mm (F)
170€.

La Bedlam est une toute nouvelle chaussure de chez Brooks. Et c’est un vrai haut de gamme. À 180€ la paire, elle est construite avec ce que Brooks sait en ce moment faire de mieux : une tige en maille tissée comme sur la Levitate 2 et la Ricochet, une semelle intermédiaire en DNA Amp (on en parlait ici : http://leblog.enduranceshop.com/glycerin-16-week-end-brooks-part-ii/), une languette en « burrito » qui entoure le pied comme un sandwich mexicain, et des GuideRails qui lui permettent d’offrir une stabilité de la foulée, en vous aidant à aligner les genoux – et non plus en contraignant le pied à rester bien dans l’axe. Là encore, ce n’est pas totalement nouveau chez Brooks puisqu’on en avait déjà parlé ici lors de notre dernier test sur l’Adrenaline GTS 19 : https://leblog.enduranceshop.com/brooks-adrenaline-gts-19-magie-noire-bowling-americain-et-petits-rails-de-rien-du-tout/

Mais là où la Bedlam, en tant que chaussure qui permet clairement de lutter contre l’hyper-pronation innove, tout en restant accessible au plus grand nombre de coureurs, c’est qu’elle devrait avoir le retour d’énergie d’une Levitate. Si si. Nous sommes justement en train de tester ça comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-après.

Quant à la nouvelle Transcend 6, que nous avons donc également reçue en test, elle fait partie de la même famille que la Glycerin 17 : deux modèles très amortissants. Mais la Transcend 6, au contraire de la Glycerin (notre test était là : http://leblog.enduranceshop.com/glycerin-16-week-end-brooks-part-ii/), embarque elle aussi désormais ces mêmes fameux Guide Rails, qui ne sont ni plus ni moins qu’une mousse plus dense dans la semelle intermédiaire et qui, là encore, sont sensés aider vos genoux à bien rester dans l’axe. L’Adrenaline GTS 19 et la Ravenna 10 – et maintenant la Bedlam – font aussi partie de ces modèles dessinés pour apporter plus de stabilité au coureur mais c’est vraiment la Transcend qui est la mère fondatrice de ce système chez la marque de Seattle (la première version de ce modèle a été lancé en 2013 avec des Guide Rails de première génération). Les Guide Rails qui sont proposés aujourd’hui dans cette Transcend 6 sont de la seconde génération. Le test nous dira si le système qui se veut plus ouvert à un grand nombre de coureurs, fonctionne ou pas, et si cette chaussure n’usurpe pas ses qualités d’excellence en amorti.

Stay tuned sauvages.

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This