Sélectionner une page

Le plus grand festival de trail running au monde est « ON » !

Par la rédaction. Photos © Michel Cottin, Pascal Tournaire, Franck Oddoux.

Ce qu’on appelle « vulgairement », et à tort, l’UTMB®, c’est en réalité 7 courses qui se sont créées au fil des années, depuis le lancement de l’épreuve éponyme en 2003 et qui, à l’époque, était loin de remporter l’unanimité comme aujourd’hui (on en reparlera car cela soulève un tas de questions intéressantes…). Voici donc aujourd’hui, en août 2018, à quoi ressemble cet événement qui n’est autre que le plus grand festival de trail running au monde. Si, si : au monde !

UTMB® : 171 km & 10 000 m D+ –  2 300 coureurs – Départ vendredi à 18:00 de Chamonix – 46 :30 heures maxi
CCC® : 101 km & 6 100 m D+ – 1 900 coureurs – Départ vendredi à 09:00 de Courmayeur –  26 :30 heures maxi
TDS® : 121 km & 7 300 m D+ – 1 600 coureurs – Départ mercredi à 06:00 de Courmayeur – 33 heures maxi
OCC : 56 km & 3 500 m D+ – 1 200 coureurs – Départ jeudi à 08:15 d’Orsières – 14 :30 heures maxi
MCC : 40 km & 2300 m D+ – 1000 coureurs – Départ lundi à 08:00 de Martigny-Combe – 10 heures maxi
YCC : 15km & 1200 m D+ – 300 coureurs – Départ mercredi à 10:00 de Courmayeur – 4 heures maxi
PTL® : environ 300 km & 25 000 m D+ – Un raid non-stop 300 coureurs – Départ le lundi 10:00 de Chamonix – 151 :30 heures maxi

On le voit, le nombre de participants à toutes ces courses a de quoi faire baver n’importe quel organisateur de trail running. Près de 2000 coureurs sur la CCC® ? Presque 2500 coureurs sur     l’UTMB® ? Des chiffres incroyables dont on reparlera dans un prochain texte donc. Promis. En attendant, voici le programme qui est à suivre en direct sur Twitter sur le feed Américain d’iRunFar (https://i-rn.fr/18UTMB-Live), de loin les meilleurs dans ce domaine. Car malheureusement, cette année, nous ne serons pas sur place.

UTMB 2018
UTMB 2018
UTMB 2018

Demandez le programme !

Pour ceux qui ne sont tout simplement pas au fait précis de cet énorme événement, voici ce qu’il va encore se passer cette semaine.

Lundi, avait donc lieu les départs de la PTL® et de la MCC, une première pour cette course de 40 km et 2 300 m de dénivelé avec notamment la montée du col de la Forclaz et le col de Balme. Dédiée prioritairement aux bénévoles, aux coureurs locaux et aux partenaires de l’UTMB®, la MCC est une course festive, où les coureurs peuvent se déguiser – c’est même encouragé ! « Ils sont bénévoles des trois pays, ils sont locaux, ils sont en famille et ils seront aidés, le temps de leur course, par une cinquantaine de bénévoles employés chez Columbia (le sponsor équipementier de la course, ndlr) qui, à cette occasion, partage l’esprit d’entraide » explique les responsables de la course. Notons que le doyen de l’événement est l’un des initiateurs de l’UTMB® : René Bachelard. René a tenté, à 86 ans, de rallier l’arrivée en moins de 10h00, ce qui correspond à la limite des barrières horaires. Malheureusement, d’après nos informations, il a été contraint à l’abandon à environs 8 km du départ, en haut du col de la Forclaz, à 1019 m+.  Dommage ! Une pensée pour lui car c’est un personnage historique important de cet événement. Notons, pour finir sur une note plus gaie, que les déguisements les plus originaux de cette MCC et les 3 meilleures performances des coureurs bénévoles et locaux ont été récompensés !

UTMB 2018

A cause du mauvais temps, le départ de la TDS sera retardé de deux heures. Pour les connaisseurs, voici ce qu’expliquaient les organisateurs : « Afin d’éviter à un grand nombre de coureurs de se trouver confrontés à des intempéries orageuses dans la région du Passeur de Pralognan, la direction de la course et des secours, en concertation avec l’ensemble des communes concernées, a pris la décision de mettre en place des variantes et de retarder le départ de la course de 2h00. Départ à 8h00 de Courmayeur au lieu de 6h00. Modifications : le parcours entre Bourg Saint-Maurice et le Cormet de Roselend évitera le Passeur de Pralognan en suivant la vallée des Chapieux. La course descendra directement de Bellevue aux Houches sans passer par la cabane des Arandelys ».

UTMB 2018
UTMB 2018
UTMB 2018
UTMB 2018

À suivre désormais

Mercredi 29 août – Courmayeur et Chamonix
08h00 : Départ de la TDS®, Courmayeur (Italie)
10h00 : Départ YCC
10h00-20h00 : Salon Ultra-Trail® et remise des dossards OCC
16h00-20h00 : Remise de dossards OCC à Orsières
20h20 : Premières arrivées TDS®

Jeudi 30 août – Chamonix
08h15 : Départ de l’OCC, Orsières (Suisse)
Toute la journée, arrivées de la TDS®
10h00-19h00 : Salon Ultra-Trail® et remise des dossards CCC® et UTMB®
16h00-20h00 : Remise de dossards CCC® et UTMB® à Courmayeur pour les coureurs qui l’ont signalé
16h00-17h30 : Conférence de presse officielle au Majestic
13h30 : Premières arrivées OCC
17h30 : Soirée de la solidarité

Vendredi 31 août – Courmayeur et Chamonix
09h00 : Départ de la CCC®, Courmayeur (Italie)
10h00-14h00 : Salon Ultra-Trail®
15h30-16h00 : Arrivée Tour du Mont-Blanc des malades de la SLA
18h00 : Départ de l’UTMB®
20h00 : Premières arrivées CCC®

Samedi 1er septembre – Chamonix
Toute la matinée, arrivées de la CCC®
15h00 : Premières arrivées UTMB®

Dimanche 2 septembre – Chamonix
Toute la journée, arrivées de l’UTMB®
10h00-11h00 : Conférence de presse finale
16h00 : Cérémonie officielle de clôture de l’UTMB®
16h30 : Dernières arrivées UTMB® & PTL®

UTMB 2018

Petit rappel sur cette course hallucinante (et controversée), la PTL®

PTL® ? C’est quoi ? C’est d’abord la Petite Trotte à Léon. La petite histoire : Léon Lovey, l’ami Suisse de toujours et co-Président de l’association les Trailers du Mont-Blanc cherchait un nom à cette nouvelle course. La Petite Trotte (à Léon) est née : environ 300 km et 25 000 m de dénivelé, à réaliser en équipe, en 151h30 maximum et en autonomie complète. Ils sont 113 équipes de 2 ou 3 coureurs (soit 285 coureurs dont 31 femmes) représentant 29 nations partis ce lundi à 08h00 de la place du Triangle de l’Amitié, à Chamonix. Notons que la France figure parmi les nationalités les mieux représentées avec 123 de nos compatriotes, devant les italiens (33 participants) et les Chinois  (23 engagés). Comme chaque année, le parcours et le thème de cette édition sont différents. Après la Suisse, l’Italie, les Aiguilles Rouges, la Savoie, le parcours part à la découverte du Beaufortain. « Il propose un tracé inédit avec un tour du Mont-Blanc très élargi, via des sentiers méconnus, techniques et très sauvages, souvent difficilement accessibles et réservant des points de vue époustouflants » précisent les organisateurs, qui ajoutent : « Cette aventure n’est pas une compétition (pas de classement), elle explore les frontières du trail ». Sa spécificité est de plusieurs ordres : des inscriptions sur dossier, un règlement et un encadrement spécifiques, la nécessité d’être en équipe, un matériel obligatoire adapté ou encore la présence de guides sur certaines portions du parcours.

UTMB 2018
UTMB 2018

Avec la part belle au massif du Beaufortain, les coureurs passeront cette année au pied de la Pierra Menta, puis au fameux Grand-Mont (2 686m), mais aussi d’autres lieux magiques comme la pointe de la Grande Journée ou le Mont Mirantin. Avant le Beaufortain, un magnifique passage en Italie au refuge Monzino (2 590m), avec une partie très technique, découvre un panorama unique. Enfin les Fiz et le désert de Platé et le col de Tré l’Épaule annoncent l’arrivée à Chamonix. Une épreuve qui a su au fil des ans garder son esprit d’équipe et dont les noms des teams en disent long : « Ah léon y croit », « L’onnion fait la force », « La horde des dahuts », « Les gratins des dauphinois »….Notons pour finir que si les amateurs restent la majorité des inscrits, pour la première fois, on note la présence de deux équipes de très haut niveau qui pourraient bien passer la ligne d’arrivée plus tôt que prévu. L’équipe « Ibai Eki Taldea », est ainsi notamment composée de Iker Karrera, deux fois deuxième de l’UTMB® en 2011-2014. Mais même si les meilleurs sont présents, le challenge se fait contre soi-même et en équipe !

Plus d’infos pour tout ça sur www.utmbmontblanc.com

De notre coté, et même si on est assez fan de cet UTMB®, on va essayer de ne pas trop vous saouler avec ça au fil de la semaine. Promis, même si le duel de vendredi/samedi qui s’annonce entre Jim Walmsley et Kilian Jornet nous fait frissonner d’avance. Petit rappel : notre interview exclusive de l’Américain est là :

Le diable a encore faim, 1ère partie.

Le diable a encore faim, 2ème partie

UTMB 2018
UTMB 2018
UTMB 2018
UTMB 2018

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This