Sélectionner une page

Pourquoi on court ? Tout est là.

20 février 2020 | News

Par la rédaction. Photos © Strava

Strava, la plateforme californienne où 20 activités sont chargées toutes les secondes dans le monde, et 19 millions chaque semaine, et où plus de 1100 athlètes professionnels sont inscrits (ces chiffres sont dingues et ça nous plaît de vous les rappeler), vient de nous dévoiler une étude sans précédent sur le pourquoi du comment.

Pourquoi on court ?
Comment ça se passe ?
Oui mais pourquoi pourquoi pourquoi ???

Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?

Why We Run, c’est le nom de cette étude tout ce qu’il y a de plus sérieux sur la course à pied. 25 000 coureurs ont ainsi été sollicités pour « en apprendre davantage sur leurs motivations à débuter, et poursuivre le running » nous ont raconté les communicants de Strava ces jours-ci rappelant au passage que, visiblement, « « rester motivé est le principal challenge auquel il faut faire face dans le domaine de la santé et du sport ». Ah ouais ?

Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?

Des athlètes issus de 9 pays différents en Amérique du Nord, Amérique du Sud, Asie et bien sûr en Europe ont donc été soumis à divers tests dans le but de prouver que même si les objectifs et les sources de motivations diffèrent, certaines caractéristiques traverseraient les frontières.Rappelons que Strava, dans la série chiffres de dingue c’est aussi 50 millions d’athlètes issus de 195 pays différents. Ça vous pose une appli’ ça hein. Passons. Strava aurait identifié les résultats de Why We Run en cinq catégories de coureurs différentes, ainsi que les motivations profondes liées à chacun de ces profils. Au fil de cette étude, les caractéristiques des différents profils se révèlent, et nous apprennent au passage que la catégorie la plus répandue parmi nous #sauvages est celle du coureur « Réticent ». Hein ? Quoi ? On se rassure. Rien n’est gravé dans le marbre : la plupart des coureurs qui parviennent à faire durer la pratique au-delà d’une année passent généralement à une autre catégorie. Ouf !

Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?

Les infos et les chiffres les plus intéressants

– La culpabilité ne serait pas la plus grande source de motivation (22%), en France on courrait plutôt pour atteindre ses objectifs (55%).
– Dans l’Hexagone, la sortie du week-end serait matinale (67%), alors que les sorties en semaine se feraient plutôt l’après-midi (35%). Donc les mecs (et les filles) ne bossent pas l’après midi…Vraiment ? Heu…ça serait pas un peu n’importe quoi ça quand même ?
– Tout âge confondu, en France on courrait majoritairement avec des amis, souvent avec des collègues. Mais les femmes auraient tendance à courir davantage avec leur club qu’avec leurs collègues. Pourquoi pas… ?
– 30% des personnes interrogées auraient déclaré avoir débuté la course à pied pour surmonter une épreuve personnelle. Un classique. #onvalide.
– 63% des coureurs qui pratiquent en groupe auraient répondu « oui, absolument » à la question « aimez-vous courir ». Bah, oui. Ça vaut mieux non ?

Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?

La santé serait au centre des préoccupations et des motivations des coureurs aux quatre coins du monde. 

La santé aurait également été le facteur le plus important pour débuter la course à pied. Good good. #onvalide bis. À ce titre 22% des brésiliens auraient cité la santé comme étant la raison pour laquelle ils ont débuté la course à pied (contre 2% aux Etats-Unis), 30% des personnes interrogées auraient, quant à eux,  cité l’amélioration de l’image qu’ils ont de leur corps (les Allemands sont les plus concernés avec 47%), près de la moitié des Américains interrogés (48%) auraient répondu que gagner en puissance était la motivation qui les poussait à courir (une propension est encore plus importante chez les Américaines : 54%). Quelle idée….Enfin, 15% des coureurs japonais auraient avouer courir parce que cela les aide à se sentir moins anxieux et dépressifs (En Allemagne c’est 3% et au Brésil seulement 5%). Et vous, vous aimeriez mieux vivre en Allemagne ou au Japon alors ?

Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?

Autre question/réponse intéressante, les hommes aimeraient bien courir en côte (19% aimeraient, 2% détesteraient). Chez les femmes c’est moins sûr (10% aimeraient, 8% détesteraient). Ah bon ?

Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?

L’étude complète a été reproduite ci-après mais pour ceux qui le souhaitent, voici un lien interactif : https://whywerun.strava.com/?lang=fr-FR

Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?
Pourquoi on court ?

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This