Sélectionner une page

Présentation Kinvara 12. « Plus rapide que la lumière ». Selon Saucony®.

16 mars 2021 | News

Par la rédaction. Photos © Saucony, Unsplash

L’histoire de la Kinvara est exceptionnelle car elle est un prélude à ce que nous constatons aujourd’hui et ce qu’a relancé Hoka One One avec ses semelles oversize : le besoin d’un amorti important pour être capable d’alonger les distances avec le moins de traumatisme possible. La chaussure a 13 ans. Nous en parlions ici lors d’un test : https://leblog.enduranceshop.com/saucony-kinvara-10eme/. Voici une rapide prez du tout dernier modèle, la Kinvara 12, une chaussure à la base destinée aux triathlètes longues distances dont la foulée est neutre, avec une tige et une semelle intermédiaire qui ont été modifiées. La question que nous posons est la suivante : vu l’énorme succès de la gamme Endorphin, ce modèle n°12 est-il fidèle à la Kinvara d’origine…ou pas ? Test à venir, espérons-le, et élements de réponse ici.

Saucony Kinvara 12
Saucony Kinvara 12
Saucony Kinvara 12

Depuis la sortie de la Kinvara 1, le look, le design de la chaussure a certainement bien évolué. Une chose est sûre pourtant : l’idée derrière ce modèle pourrait avoir changé. Elle était jusqu’à présent construite chaque année avec trois idées bien précises en tête : (1) aller vite, (2) rester léger, (3) offrir de l’amorti. Point important : non, la Kinvara n’a pas de plaque de carbone dans la semelle. Pour cela, c’est vers le modèle suivant qu’il faut se tourner : Endorphin Pro. Nous, nous avions testé l’Endorphin Shift (ici : https://leblog.enduranceshop.com/endorphin-shift-mon-amour-by-saucony/).

Saucony Kinvara 12
Saucony Kinvara 12

Voici les infos techniques de la chaussure dont nous disposons

Poids : 213 g (H), 184 g (F)
Hauteur talon : 28,8 mm
Hauteur métatarses : 24,4 mm
Drop : 4 mm
Prix : 135€ et donc une augmentation de 5€ par rapport au précédent modèle (ici : https://enduranceshop.com/chaussures-route-compet-f3?motcle=kinvara)

La tige est la plus légère jamais réalisée sur une Kinvara

C’est un point important de ce nouveau modèle car s’il est le plus léger et le plus aéré de tous les modèles de Kinvara c’est en partie grâce à sa tige non seulement dénuée de tout artifices superflu mais surtout réalisée dans un mesh ultra-light (aucune coutures interne si ce n’est au talon). En ce sens, la chaussure se rapprocherait des pointes d’athlétisme. Le système de laçage ne change pas et il y a bien quelques épaisseurs au niveau de la languette pour éviter les frottements mais ça s’arrête en gros là. Notons que la languette semble quand même avoir été mûrement réfléchi et propose un design très intéressant : léger mais protecteur. Cette languette semble rare.

Saucony Kinvara 12
Saucony Kinvara 12
Saucony Kinvara 12

La semelle intermédiaire

Pas de changement dans la mousse puisque nous avions définitivement quitté l’Everun sur la Kinvara 11 de l’an passé pour adopter le PWRRUN (nous l’aimions pourtant beaucoup nous cet Everun). Attention, ce nouveau PWRRUN (mélange EVA et TPU : Ethylene Vinyl Acetate et Thermoplastic Polyurethane) nous l’avions également beaucoup apprécié sur l’Endorphin Shift (voir lien de l’article plus haut). Quelle est la différence alors entre ces deux mousses made in Saucony ? 25% de poids en moins pour le PWRRUN et plus de dynamisme, selon la marque. C’est donc tout bénéfice pour les coureurs qui vont utiliser cette chaussure en compétition ou en entraînements rapides, type fractionné par exemple.

Saucony Kinvara 12
Saucony Kinvara 12
Saucony Kinvara 12

La vraie question c’est encore et toujours de savoir si vous allez pouvoir emmener ce modèle sur des distances plus longues. Certains critiques nord-américains qui ont eu la chaussure avant nous n’en sont pas convaincus : la semelle de la nouvelle Kinvara serait plus ferme et la chaussure plus autant protectrice qu’auparavant. Ce n’est ni bien ni mal. Cela veut juste dire que la chaussure se destinerait désormais à un autre emploi. À vérifier en test ou dans un magasin si vous avez l’occasion de l’essayer sur un tapis ou dans la rue sur quelques accélérations. Cela dit, nous n’avons pas dit notre dernier mot sur cette question.

Saucony Kinvara 12
Saucony Kinvara 12
Saucony Kinvara 12

La semelle externe

D’après nos renseignement, et contrairement à beaucoup de modèles de ce type (compétition, légers), l’accroche n’est pas ici un vain mot. Un de nos copains journaliste canadien l’a testé cet hiver dans son pays et nous a fait part de sa très bonne tenue de route lors d’une sortie où il a connu le déluge : neige, vent, pluie et même grêle. Le pauvre. On note aussi une évolution très tendance cette année : le talon de la semelle intermédiaire avec une encoche. Cela sert, il paraît, à mieux répartir et ainsi réduire l’onde de choc. Cela n’est bien entendu pas sans rappeler les Hoka One One Rocket X et Mach 4.

La vidéo suivante est à propos de la Kinvara 11 – à ce jour et à notre connaissance Saucony n’a pas produit de vidéo pour sa Kinvara 12.

Notre conclusion à priori (car nous n’avons pas encore testé ce modèle)

La chaussure se veut légère, réactive et elle y parvient bien. Elle resterait toutefois destinée au profils neutre cherchant un modèle pour la compétition et pour aller vite mais nous n’avons pas encore la réponse face à cette question essentielle : qu’en est-il de l’amorti ? Est-il suffisant pour courir des marathons ou bien devons nous considérer que la chaussure se destine désormais plus à des sorties courtes types 10 km ? Étant donné le succès mérité de la série Endorphin, il serait tout à fait compréhensible que Saucony ait ici choisi de repositionner ce modèle et d’en faire une chaussure plus rapide qu’elle ne l’a jamais été. Cela reste à vérifier.

Les plus : la tige est si légère et fine qu’on oublierait presque que sa réalisation est très élaborée. Vraiment du bel ouvrage. Une accroche qui aurait fait ses preuves chez nos collègues nord-américains cet hiver. Les coloris proposés sont également assez exceptionnel. C’est carnaval ou quoi chez Saucony ? C’est top. On adore.

Les moins : pour le moment rien car nous ne l’avons pas testée.

Allez, une petite vidéo pour rigoler…

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This