Sélectionner une page

Réel + COVID + virtuel = ?

15 octobre 2020 | Évènements

Par la rédaction. Photos © Peignée Verticale, Unsplash.

Voilà, c’est fait, le Saintélyon est annulée. Qui s’en étonne encore ? Après des monuments comme l’UTMB, le Marathon Des Sables, le Grand Raid de la Réunion, ou encore le Festival des Templier, sans parler des marathons ici et là, fameux ou de village, il est plus que temps d’essayer de faire un point un minimum intelligent. Cela devrait intéresser tout le monde, du coureur à l’organisateur. Nous le faisons avec le professeur Michel Desbordes de l’université Paris Saclay, co-directeur du master Sport Leisure and Event Management*

SaintéLyon annulée
SaintéLyon annulée
SaintéLyon annulée

Une annulation prévisible ou pas ?

Suite au passage des villes de Lyon et de Saint-Etienne en zone rouge écarlate « alerte maximale » depuis le 11 octobre, toutes les épreuves de la SaintéLyon 2020 et le salon du Trail running prévu à la Halle Tony Garnier sont donc finalement annulés. Les organisateurs expliquent : « Même si les organisateurs ont bien tenté depuis des semaines de s’adapter à ce contexte sanitaire exceptionnel, en adaptant les jauges coureurs pour chaque épreuve et en mettant au point un protocole sanitaire draconien, cette dernière mesure gouvernementale ne leur laissait que peu de choix. À un peu plus de 50 jours de l’événement, la situation sanitaire locale ne cessant d’empirer et les restrictions de se durcir, il était devenu improbable d’espérer un  »mieux » à court terme et impossible dans ces conditions de maintenir l’événement ».

SaintéLyon annulée
SaintéLyon annulée
SaintéLyon annulée

Coup dur pour tous.

La Saintélyon est l’une des plus ancienne et certainement l’une des plus importantes courses nature de notre hexagone. Elle rassemble en effet chaque année début décembre plus de 17000 coureurs et n’avait encore jamais connu d’annulation complète, malgré les conditions météo très difficiles de certaines éditions. Ah bon ? Et oui. Même en 1990 quand la neige était tombé en abondance, le départ avait été donné mais la course avait été stoppée à mi-parcours. On imagine très bien l’immense déception pour les 8000+ coureurs déjà inscrits, tous les organisateurs, les partenaires qui s’étaient engagés sur l’événement, les communes traversées  bien sûr les bénévoles tous mobilisés depuis des mois dans la préparation de cet événement. Notons que la prochaine édition de la SaintéLyon devrait avoir lieu le 28 novembre 2021 pour cette 67ème édition tant attendue.

SaintéLyon annulée
SaintéLyon annulée

Mais cette nouvelle annonce n’est pas non plus tant une surprise. En effet, comment s’étonner réellement d’une énième annulation de course en France quand on comprends l’ampleur du phénomène Coronavirus, quand on intègre dans sa tête les risques, quand on mesure toutes les connaissances médicales et scientifique sur le sujet mais aussi, et surtout, quand on est capable de reconnaître qu’il y a sans doute encore des méconnaissances chez les uns et chez les autres ? Et puis, que dire sur la sécurité de la santé des concurrents, sur les actions menées dans d’autres sports, sur d’autres territoires ? Enfin, quid du plaisir de courir tout simplement ? Que de questions intéressantes que nous avons abordés à cette occasion dans l’interview suivante avec un des meilleurs spécialistes mondial du marketing et de l’événementiel sportif,  le professeur Michel Desbordes. Vous allez le voir et l’écouter, dans son intervention, l’universitaire lui-même pratiquant de trail running prend de la hauteur, remet en question les éventuelles critiques sur les bonnes volonté des uns et des autres, parle de la responsabilité de nos gouvernants, de leurs errements aussi, et fait des comparaisons sportives pour le moins éclairées. On y parle de Rolland-Garros, du Tour de France, de l’UTMB et la brillance des Poletti ou encore de Gilles Bertrand et Odile Baudrier du Festival des Templiers, des fantasmes de certains critiques, mais aussi de la réalité économique de cette industrie qui nous fait vivre et pour laquelle nous nous passionnons : le running. Vive le débat ! Vive le sport !

Propos recueillis par Gaël Couturier, © Lacerations

SaintéLyon annulée
SaintéLyon annulée

Et le virtuel alors ? Justement on en re-parle….et c’est le vélo qui a montré l’exemple apparemment. Sans oublier la NBA. La NBA ? Oui oui, la NBA. Ah, et puis le Vendée Globe aussi, et puis le Pro-Am Tour de golf aussi. Pour résoudre les problèmes de dossards à l’UTMB ? Peut-être. Explications. 

Oui mais alors pourquoi n’a-t-on pas pensé au virtuel avant cette crise sanitaire mondiale ? Les spécialistes du e-sport y avaient pensé eux. Et toc.

SaintéLyon annulée

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This