Sélectionner une page

Retour sur le LUT by night

4 novembre 2019 | News

Par la rédaction. Photos © AgenceKros / Rémi Fabregue

Les images de la féerie urbaine lyonnaise qui s’est déroulée ce week-end nous arrivent à l’instant. C’était le LUT by night, autrement dit la version de nuit du Lyon Urban Trail.

LUT by night
LUT by night

Lancée en 2014, la version nocturne et automnale du célèbre Lyon Urban Trail est une institution dans la ville des lumières. Cette 6ème édition du LUT by night de samedi dernier (le 2 novembre), a de nouveau séduit samedi soir quelques 6000 coureurs hommes et femmes. Malgré des prévisions météorologiques plus que pessimistes les jours précédant la course, les coureurs ont visiblement eu la chance de bénéficier de conditions météorologiques sèches et assez douces. De quoi grandement optimiser le plaisir de courir dans Lyon intra-muros, de nuit. De quoi aussi profiter pleinement de cette ville des lumières, de ses reliefs et de son patrimoine historique et culturel.

LUT by night

Des parcours ludiques et aériens

À 18h30, dans une ambiance survoltée, plus de 1800 coureurs (dont 51 % de femmes), se sont élancés sur le petit parcours, celui de 8 km. Il était concentré sur la colline de Fourvière et la rive droite de la Saône. Parcours très rapide où Louis Pujo s’impose en 30’19 ». Chez les filles, c’est  Chloé Bonjean qui signe le meilleur temps en 36’57 », devant l’américaine Freya Damrell. À 19h00, le gros des troupes, plus de 2500 coureurs, se sont donc élancés sur la distance intermédiaire de 15 km. C’est le coureur et triathlète lyonnais Hugo Altmeyer qui s’impose en 01h03’38 ». Vainqueur de la première édition du LUT by night 26 km à deux reprises (2014 et 2018) et deux autres fois sur le podium (2016 et 2017), Hugo Altmeyer est donc un enfant du pays, un coureur local. Avec cette nouvelle victoire, il devient une vraie figure du LUT by night. Chez les femmes, c’est Victoire Joncheray qui remporte la mise en 01h22’55 ».

LUT by night
LUT by night

Enfin, à 19h45, plus de 1500 coureurs ont pris le départ de la plus longue distance : un 26 Km proposant 800 m de dénivelé et une boucle sur la commune voisine de Sainte Foy les Lyon et ses passages surprenants en sentiers. Sur ce grand parcours, c’est Sylvain Court, champion du monde de Trail 2015 – il découvrait pourtant l’épreuve lyonnaise – qui l’emporte en 01h47’43 ». Sylvain Court amorce de belle manière sa série lyonnaise puisqu’il sera au départ de la SaintéLyon, le 76km, à la fin du mois, le 30 novembre donc. Chez les femmes, c’est la jeune et talentueuse lyonnaise Mathilde Guillaumot qui fait son retour sur une épreuve qu’elle avait déjà remportée en 2017. Ce samedi, elle s’est imposée en 02h09’18 », avec plus de 4 mn d’avance sur sa première poursuivante. Mathilde Guillaumot sera elle aussi au départ de la SaintéLyon. Notons que l’arrivée de ce LUT by night reste un moment magique : elle est placée au pied des théâtres romains de Fourvière.

LUT by night

Au-delà des performances sportives, c’est l’ambiance et le spectacle du LUT by night que nous retenons une fois de plus. Malgré des conditions d’organisation complexes car en milieu urbain –  une cohabitation parfois difficile avec les automobilistes ? – le spectacle pour les coureurs, et les spectateurs est non-stop. C’est un balai de lampes frontales comme personne n’en a jamais l’habitude. Une vraie bonne idée que d’organiser ce trail de nuit dans la ville ! Après cette édition nocturne du LUT, le rendez-vous est pris pour la 13eme édition de la version diurne cette fois : le Lyon Urban Trail du 29 mars prochain. Il s’agira d’une nouvelle édition qui proposera, comme en 2018, le site de départ et d’arrivée exceptionnel de la place Saint Jean, au coeur du vieux Lyon pour ceux qui connaissent.

Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes : lyonurbantrail.com

Les autres résultats du LUT by night 2019 sont là : lutbynight.com

LUT by night

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This