Sélectionner une page

Est-ce que RunCollect est efficace ? Qui joue le jeu ? Et pourquoi ils le font ?

Par la rédaction. Photos © RunCollect

Ce reportage, deuxième partie, concerne toujours cette fabuleuse opération dont on est tous très fiers et qui ne peut que vous intéresser tant elle donne un sens à nos actes de consommateurs geek fana de matos en tout genre : vous déposez vos vieilles paires de running dans un Endurance Shop, les gars de RunCollect interviennent fissa, font le tri fissa et donnent celles qui tiennent encore le choc à des associations caritatives. Génial. #onadoreencoreetencore. Deuxième partie.

Runcollect
Runcollect

On poursuit donc notre discussion démarrée hier avec Antoine Jeantot, l’un des deux fondateurs de RunCollect. « Vas-y Ricky, fais-nous rêver !! » comme disait notre copain Franck Dubosc.

Le Blog Endurance Shop : Antoine, on reprend la discussion interrompue hier si vous voulez bien. Où en êtes-vous aujourd’hui de cette belle opération : combien de paires de chaussures avez vous recueillies ?
Antoine Jeantot : D’abord je veux dire que le système de magasins labellisés existe depuis juin 2018 et va devenir en 2019 notre principal outil de travail chez RunCollect. RunCollect a été lancé en février 2017. En 2017, nous avons collecté 1200 paires sur 10 mois, via un système expérimental de retour gratuit par internet. Nous nous sommes ensuite occupés de plus de 3100 paires en 2018, avec une hausse du nombre de paires à traiter en fin d’année justement suite au lancement du réseau de magasins partenaires. Nous avions fin 2018, plus de 60 magasins référencés en France.

Le Blog Endurance Shop : Quel sont vos objectifs à court, moyen et long terme ?
Antoine Jeantot : Côté opérationnel, nous sommes convaincus que les magasins sont les meilleurs ambassadeurs de notre démarche et notre objectif à court terme est d’avoir le plus possible de magasins labellisés en France, dans l’optique de proposer une couverture optimale sur le territoire pour tous les coureurs à pied. Une fois ce stade atteint, nous serons en mesure de pouvoir communiquer plus fortement sur ce territoire. Sur le plan humain, notre souhait est de pouvoir créer un emploi social afin de gérer notamment le flux de chaussures, les donations, etc. A moyen terme, nous réfléchissons actuellement à la mise en place des circuits de revalorisation pour d’autres articles de sport, toujours sur le même principe, où les magasins pourront non seulement collecter des chaussures, mais aussi peut être des vêtements et autres articles de sport plus spécifiques,  toujours avec l’idée de ce schéma gagnant-gagnant pour tous. Mais nous avons besoin pour cela d’industriels intéressés par le recyclage des produits ciblés. A long terme, notre souhait est de trouver le meilleur système possible pour que la revalorisation devienne un réflexe et que le recyclage ne s’arrête également pas qu’à une seule boucle de valorisation tout en étant le moins onéreux possible !

Runcollect
Runcollect

Le Blog Endurance Shop : Avant que l’on passe la parole à certains des magasins qui justement jouent le jeu, as-tu quelque chose à ajouter ?
Antoine Jeantot : Oui, pour terminer, j’aimerais simplement ajouter que si tout le monde accueille de manière bienveillante la démarche, qui est clairement dans l’ère du temps et parle au plus grand nombre, le système n’a jamais aussi bien fonctionné que lorsque les acteurs s’accaparent du concept et, avec un peu d’huile de coude, l’adapte au mieux à leur public. C’est un investissement peut-être, minime c’est certain, mais qui rapporte aussi bien sur le plan économique, humain qu’en termes de communication.

Le Blog Endurance Shop : Nous, franchement, on trouve cette opération géniale et on s’étonne même que personne n’y ai jamais pensé avant.
Antoine Jeantot : Nous sommes très heureux de pouvoir débuter cette collaboration avec Endurance Shop. Comme je vous l’ai dit hier, dans toutes nos recherches, nous n’avons rien trouvé d’équivalent en projets et/ou d’offres aussi complètes. Il y a tout de même un élément à prendre en considération qui peut peut être expliquer le fait que nous soyons seuls : jusqu’à présent ce ne sont que des associations qui s’occupent de donner une seconde vie à ces produits, avec des contraintes qui leur sont propres : manque de temps, d’argent, repose sur la disponibilité ponctuelle des adhérents, leur rayonnement local mais rarement national, etc…

Runcollect
Runcollect

Passons maintenant la parole aux magasins qui sont, vous l’avez bien compris, absolument indispensables dans cet éco-système RunCollect. Nous en avons sélectionné deux. Il y a d’abord Kevin et Gilles, d’Endurance Shop Colmar, et puis Guilhem, de l’Endurance Shop Millau, un habitué du Festival des Templiers dont on reparlera d’ailleurs très vite.

Le Blog Endurance Shop : En tant que magasin, cette opération a un petit coût financier, mais aussi en termes d’espace dans la surface de vente occupée. Quel est votre intérêt à organiser ce genre d’opération ?
Endurance Shop Colmar : Non, en fait, pour notre enseigne, cette opération n’a pas de coût particulier, si ce n’est les frais d’expédition des paires de chaussures. Contrairement à ce que l’on peut imaginer, cela ne demande pas non plus d’espace dédié à cette action. En prenant le fait que ça ne coûte rien et que ça ne prend pas de place dans le shop, il n’y a aucun risque à faire cette opération ! Notre intérêt, dans cette période de sortie de soldes et d’entre-saison, c’est de créer du flux en magasin.
Endurance Shop Millau : Oui cette action représente un petit coût pour le magasin mais c’est avant tout un engagement éco-responsable. Mon objectif à long terme est d’arriver à recycler autant de paires de chaussures que de ventes réalisées. Afin d’obtenir un ratio de 1 pour 1. Le rêve.

Le Blog Endurance Shop : Avez-vous été difficiles à convaincre et pourquoi / Pourquoi pas ?
Endurance Shop Colmar : Non, nous n’avons pas été particulièrement difficiles à convaincre car la cause est excellente et cela demande en fait très peu d’efforts de mise en place en magasin. 
Endurance Shop Millau : Non, pas du tout, moi j’étais déjà très attentif au fait de minimiser l’impact de ma boutique sur l’environnement de toute façon. Vous savez, chaque paire qui entre dans le circuit RunCollect est une paire de moins qui finit dans les ordures ménagères, c’est à dire brulée ou enfouie. 

Le Blog Endurance Shop : Que pensez-vous de la démarche, de la philosophie et des motivations des gens de RunCollect ?
Endurance Shop Colmar : Nous avons eu des contacts directs avec Antoine de RunCollect car je souhaitais faire cette opération dès le début du mois de février. C’est à ce moment là que j’ai appris qu’il y avait aussi eu des échanges avec la franchise Endurance Shop et qu’un partenariat national allait se mettre en place. Leur démarche est simple, claire : nous récupérons, nous redistribuons et nous recyclons à moindre coût. Et puis c’est complètement dans l’air du temps. Nous n’avons jamais autant parlé d’écologie et de respect de la planète que ces cinq dernières années. On essaie d’apporter notre pierre à l’édifice, à notre façon. Leurs motivations sont simples et sincères. On apprécie.
Endurance Shop Millau : J’ai toujours été membre du réseau RunCollect. Il y a quelques années en temps que Premium Partner chez Salomon, nous avions déjà de très bonnes relations avec RunCollect. Je suis donc très heureux d’apporter ma petite contribution à la mise en place d’une action entre RunCollect et le réseau Endurance Shop. 

Runcollect

Le Blog Endurance Shop : Où en êtes-vous de cette opération : combien de paires de chaussures avez vous recueillies ? Et quel est le ressenti client à votre avis ?
Endurance Shop Colmar : Après 10 jours d’opération, nous sommes à une trentaine de paires de récoltées. Le retour des clients est excellent car ils approuvent vraiment la démarche.
Endurance Shop Millau : Pour l’instant, j’ai renvoyé 88 paires jusqu’à décembre 2018. J’espère augmenter sensiblement ce chiffre pour 2019 ! 

Le Blog Endurance Shop : Êtes-vous pour ou contre le fait de faire une offre commerciale à ceux qui rapportent des chaussures et achètent une nouvelle paire chez vous ?
Endurance Shop Colmar : Nous avons fait le choix, afin de marquer le coup pour le début de notre collaboration avec RunCollect, de proposer en effet une remise commercial de 20% sur l’achat d’une nouvelle paire de running, après dépôt d’une ancienne paire. Comme expliqué précédemment, outre le coté bonne image que ça nous donne, il nous faut du flux en magasin et stimuler l’acte d’achat. La remise des 20% reste clairement un stimulant très efficace. Mais, en même temps, le client sait qu’il fait une bonne action.
Endurance Shop Millau : Pourquoi ne pas faire une offre commerciale en effet, mais je pense qu’à terme le recyclage et la démarche doivent devenir automatiques pour le consommateur, sans pour autant devoir lui proposer une remise potentielle. Mais oui, bien sûr, ça peut-être une bonne idée pour promouvoir l’opération.

Le Blog Endurance Shop : Une conclusion, un mot de la fin ?
Endurance Shop Colmar : Je recommande à mes collègues des différents Endurance shop de tenter l’expérience. Cela ne demande pas d’investissement et permet vraiment de créer du flux en magasin avec des nouveaux clients tous les jours qui se déplacent après avoir pris connaissance de l’opération. 

Le Blog Endurance Shop : OK, super, merci les gars !

Où les trouver :

– Kevin et Gilles, Endurance Shop Colmar, 40 ave Jean De Lattre de Tassigny, 68000 Colmar, tel : 03.89.24.50.15

– Guilhem Prax, Manager Endurance Shop Millau, Vice-président École de Trail (ecoledetrail.com), administrateur du club des Entrepreneurs Millavois, 8 Avenue de la République, 12100 Millau, 05 65 62 71 96

www.runcollect.fr, www.runcollect-blog.fr

Runcollect
Runcollect
Runcollect
Runcollect

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This