Sélectionner une page

Soutenir les courses virtuelles, de Hong Kong à Flagstaff.

15 juin 2022 | News

Par la rédaction, avec Sarah Ostaszewski. Photos : Aravaipa Running, Unsplash

Entre la Vibram Hong Kong 100, en Chine, et le Cocodona 250, en Arizona, USA, notre début d’année des courses virtuelles n’a pas manqué de piquant. Pourquoi on les aime tant. C’est quoi. Et puis pourquoi c’est important. C’est là.

Soutenir les courses virtuelles, de Hong Kong à Flagstaff.
Soutenir les courses virtuelles, de Hong Kong à Flagstaff.

Démarrons avec Flagstaff, la ville emblématique de Jim Walmsley, de ses Coconino Cowboys* et du Cocodona 250.

Ce n’est un secret pour personne : Flagstaff est l’un des nouveaux hauts lieux de la course à pied aux États-Unis. La ville se trouve à 2000 mètres d’altitude. Au cours des dernières années, Flagstaff est passée d’une ville de montagne endormie avec terrains d’entraînement saisonniers pour quelques coureurs professionnels et olympiens privilégiés à une destination trail running à part entière qui fonctionne toute l’année et avec une communauté outdoor florissante. Le triathlon Américain a depuis plusieurs année mis Boulder, Colorado, sur le piédestal des villes où il fait bon pratiquer le triple effort. Les trail runners ont fait pareil : avec Flagstaff, Arizona. Voici donc une petite prez de la course en réel et des particularités du parcours à ne pas manquer, que vous la fassiez l’an prochain en réel (402 km quand même) ou comme nous, en virtuel.

*Qui sont les Coconino Cowboys ? Réponse : un groupe de copain coureurs à pied de haut vol et composé de Jim Walmsley, Tim Freriks, Cody Reed, Eric Senseman et Jared Hazen. 

Soutenir les courses virtuelles, de Hong Kong à Flagstaff.
Soutenir les courses virtuelles, de Hong Kong à Flagstaff.
Soutenir les courses virtuelles, de Hong Kong à Flagstaff.

Quand on est passionné, Flagstaff c’est avant tout un accès immédiat à une variété de sentiers qui permet une pratique du running exceptionnelle toute l’année. Il y a des kilomètres et des kilomètres de single tracks tous plus fluides les uns que les autres et de nombreux itinéraires plus accidentés capable de mettre en difficulté n’importe quel coureur de trail. En hiver, s’il fait trop froid ou même s’il neige, on peut descendre jusqu’à la ville de Sedona, le pays des roches rouges. On peut même pousser le vice jusqu’à faire un tour dans le Grand Canyon, à peine à 130 km de là. À la sortie de la ville de Flagstaff, il y a des forêts de pins, des canyons, des pentes abruptes et rocheuses, et des pics durs à grimper. L’Arizona Trail passe également par-là, reliant quelques réseaux de sentiers intéressants en pleine nature. Pour couronner le tout, Flagstaff est aussi le point d’arrivée de l’un des ultramarathons les plus longs et les plus fous des USA : c’est ce fameux Cocodona 250.

Soutenir les courses virtuelles, de Hong Kong à Flagstaff.
Soutenir les courses virtuelles, de Hong Kong à Flagstaff.

Le Cocodona 250 a été conçu par Jamil Coury, lui-même ultra marathonien de talent et fondateur d’Aravaipa Running.

La course permet de faire un vrai beau tour en Arizona. Pourquoi ce nom ? C’est un combiné entre le nom du comté de Coconino, où se trouve la ville de Flagstaff, avec celle de Sedona dont nous parlions plus haut et qui est un autre point fort du parcours. La course finit donc en plein cœur de Flagstaff, à Heritage Square. L’itinéraire de 250 miles – 402 km donc – célèbre non seulement certains des meilleurs sentiers de l’Arizona avec ses paysages pour le moins impressionnants, déroutants, mais également ses communautés locales, son histoire. L’épreuve s’étale sur plusieurs jours et commence à Black Canyon City. Elle passe ensuite à travers quelques-uns des sentiers les plus pittoresques, les plus accidentés mais aussi les plus reculés de l’État d’Arizona. De Prescott, à Jerome et puis à Sedona, le parcours monte jusqu’au plateau de Coconino. De là, les coureurs traversent quelques-uns des meilleurs réseaux de sentiers de Flagstaff. Il ne leur alors reste qu’un tout petit marathon.

Soutenir les courses virtuelles, de Hong Kong à Flagstaff.
Soutenir les courses virtuelles, de Hong Kong à Flagstaff.

Cinq sites du Cocodona 250 pour aller s’y entraîner avant

1) Fort Tuthill County Park

Ces nombreux chemins de terre avec graviers sont ombragés par les grands pins. Le terrain est généralement assez lisse, fluide, mais on peut facilement trouver des sentiers plus rocheux, comme les sections du Soldier Loop par exemple.

2) Walnut Canyon et Campbell Mesa

Calme et paisible, la région du Walnut Canyon National Monument à l’est de la ville est idéale pour une course longue et décontractée. Dirigez-vous vers Fisher Point pour une vue panoramique au coucher du soleil. Poussez le vice aussi sur le sentier de l’Arizona Trail jusqu’à ce que vous arriviez à Old Walnut Canyon Road. Continuez et vous arriverez à Campbell Mesa, un lieu de prédilection en semaine pour les locaux qui veulent une sortie de course détendue et pas trop technique. Vous pouvez y apercevoir les montagnes à travers les arbres.

3) Picture Canyon

Picture Canyon est un intermède agréable et apaisant avant que les Cocodonans atteignent lors de la dernière ascension de leur course. L’Arizona Trail coupe en deux la boucle Tom Moody, qui est un tronçon roulant de sentier lisse et relativement plat, facile. Faites une boucle, ça ne coûte rien, ou presque. À quelques endroits de Picture Canyon, regardez vers l’Ouest et vous verrez le mont Elden.

4) Sentier Elden Lookout

Sans aucun doute l’un des sentiers de randonnée les plus populaires de la région, Elden Lookout grimpe justement sévère pour atteindre le sommet du mont Elden situé à plus de 2800 mètres d’altitude.

5) Parc aux buffles

Un classique de Flagstaff et un favori des locaux. Les Cocodonans feront leur apparition dans Buffalo Park après avoir descendu les cinq miles d’Elden Lookout Road. Le parc possède l’une des boucles de fins graviers les plus belles et les plus accessibles de la ville. Depuis ce chemin, vous aurez une autre vue sur Elden et les collines de Dry Lake.

Soutenir les courses virtuelles, de Hong Kong à Flagstaff.

Spots de local

Que vous veniez de terminer votre voyage inoubliable de 250 miles non-stop à travers l’Arizona ou que vous reveniez tout juste de votre course d’entraînement quotidienne, Flagstaff propose de nombreuses options pour la nourriture et les boissons. Voici quelques bons spots à découvrir : Arrêtez-vous à Tourist Home pour un petit-déjeuner burrito et beignet churro d’inspiration espagnole/mexicaine. En bas de la rue se trouve le charmant Macy’s European Coffee House, qui propose un grand menu végétarien et végétalien et sert le meilleur café de la ville. Ils facilitent également le réapprovisionnement en sucres grâce à une large sélection de pâtisseries et de produits de boulangerie assez déments. Pizzicletta est la pizzeria préférée des coureurs et offre une excellente sélection de bières de Dark Sky Brewing.

Soutenir les courses virtuelles, de Hong Kong à Flagstaff.
Soutenir les courses virtuelles, de Hong Kong à Flagstaff.

Notre premier papier sur la Cocodona 250 virtuelle était là :

https://leblog.enduranceshop.com/venez-avec-nous-courir-a-flagstaff-chez-jim-walmsley/

Quant à la Hong Kong 100, voici pourquoi on l’aime :

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This