Sélectionner une page

La nouvelle Hoka One One Torrent est un bijou, une tuerie, un must-have, une œuvre d’art.

Par la rédaction. Test coordonné par Gaël Couturier. Avec l’aimable autorisation et participation du shaper californien Shawn Brown, propriétaire de Unidentified surfboards, à San Clemente, avec qui nous avons réalisé ces clichés. Photos © Hoka One One, Lacerations.
245g (H), 211g (F)
Hauteur talon de 23 mm (H) et 21 mm (F)
Hauteur avant-pied / métatarses de 18 mm (H) et 16 (F)
Drop de 5 mm (H & F)
120€
Hoka One One Torrent
Hoka One One Torrent
Hoka One One Torrent

Il n’y a malheureusement pas de jolie histoire à raconter. Et non. Car cette chaussure est toute nouvelle et nous n’avons donc aucun point de comparaison dans la gamme de la marque franco-californienne dont on vous a déjà souvent parlé. La dernière fois c’était ici d’ailleurs, pour un modèle route, rapide et performant : http://leblog.enduranceshop.com/hoka-one-one-tracer-2/

Et puis la fois d’avant c’était ici aussi, pour un autre modèle route toujours, un modèle phare, plus amortissant, plus orienté confort, plus « longues distances » comme on dit : http://leblog.enduranceshop.com/hoka-one-one-clifton-4/

Autant dire, donc, qu’un test chaussure 100% trail running pour un modèle de chez Hoka One One s’imposait durement, gravement même, surtout en ce moment n’est-ce pas, où beaucoup d’entre nous avaient ces jours derniers, les yeux rivés sur Chamonix – Courmayeur – Champex – Chamonix, pour voir si, enfin, un américain du team Hoka One One (ou autre), allait réussir à s’abroger le titre de champion de l’UTMB®. Devant la belle raclé que bon nombre de ces foutus mangeurs de corn-flakes ont encore pris (c’est à se demander comment ils font pour ne pas s’en lasser), et pour ne pas remuer le couteau dans la plaie trop longtemps (les écrits restent n’est-ce pas…) nous allons nous faire doux comme le plus doux des agneaux de nos alpages. OK, on plaisante. À vrai dire, vous allez le voir, nous n’avons pas du tout eu à nous forcer pour parler élogieusement de cette chaussure. Oubliés nos préjugés sur les modèles Hoka One One ces derniers temps (chausson trop serré ?), cette toute nouvelle Torrent est une arme de précision atomique. Carrément géniale. Une œuvre d’art. Explications.

Hoka One One Torrent
Hoka One One Torrent
Hoka One One Torrent

Laissons d’abord parler la marque : « La Torrent, tout nouveau modèle de Hoka One One, a été conçue avec les athlètes du Team trail et s’adresse aux coureurs en quête de performance. Elle doit ses qualités de légèreté à une semelle intermédiaire Profly™, pour une réception en douceur et une impulsion dynamique. Le caoutchouc à haut niveau d’accroche et les crampons dynamiques permettent d’avoir le pied sûr. Complétée par une tige respirante, la Torrent est donc une chaussure technique, agile et ultralégère, pour affronter une multitude de terrains à la vitesse de son choix ». Généralement, on sait être critique de ce genre de discours marketing, mais là, on avoue, c’est quand même au plus juste.

Nous avons en effet commencé par chausser ce modèle avec crainte, crainte que le chaussant soit trop petit, trop serré en bout de pied comme nous l’avions ressenti avec douleur sur la dernière Speedgoat, le pro model d’une de nos idoles, Karl Meltzer. Cette Speedgoat est un modèle essentiel de la catégorie compétition trail running de la marque pourtant, mais il convient à celles et ceux qui ont le pied fin. Pour les autres, c’était un big « no no », « passez votre chemin ! ». Mais cette Torrent là vient de nous réconcilier illico avec la marque et sa gamme trail running. Pourquoi ? D’abord bien sûr parce que son chaussant n’est pas aussi diablement serré qu’il peut y paraître et, ensuite, parce que cette chaussure est une enfant gâtée, ou une première de la classe si vous préférez. Un artiste. Bref : elle a tout. Et elle a tout compris et elle a tout pour plaire.

Hoka One One Torrent
Hoka One One Torrent
Hoka One One Torrent

La tige

La Torrent a beau afficher une certaine complexité de fabrication (il y a des renforts, des coutures, de fines bandes de plastique pour conserver la forme et doucement guider le pied) sa souplesse et sa légèreté sont rares. C’est même du jamais vu chez Hoka One One. Une telle finesse mérite qu’on s’y arrête deux secondes. Ce mesh est VRAIMENT incroyable ! Fou. Il fondrait presque sous vos doigts au toucher. Il est d’ailleurs si high-tech et si léger que les designers ont rajouté un contour en plastique fin tout autour de la chaussure afin de vous protéger bien sûr mais aussi, on en est persuadé, de conserver sa forme initiale plus longtemps et maintenir le pied calé dans la chaussure, mais sans forcer. Non, vraiment, ce mesh qui passera inaperçu pour la plupart des critiques est tout à fait exceptionnel. On dirait de la soie.

Hoka One One Torrent
Hoka One One Torrent
Hoka One One Torrent

En dehors de ce mesh et de ces fines bandes de plastique collées dessus, le reste de cette tige est somme toute assez classique.

  • Les lacets sont plats et relativement stretch.
  • Chaque chaussure offre 7 oeillets de chaque côté du pied pour les lacets ce qui permet un réglage plus précis (14 oeillets par pied donc).
  • Le collier de cheville est suffisamment rembourré et son tissu internet ne blesse pas la peau.
  • La coque au talon est bien dure mais, vu le rembourrage interne du chausson, il n’y a aucun soucis à se faire pour le confort et l’absence de douleur. Beau travail.
Hoka One One Torrent
Hoka One One Torrent

La tige, et surtout son mesh, représente donc une partie très intéressante de ce nouveau modèle. Si la construction du mesh est désormais utilisé sur d’autres modèles de la gamme Hoka One One alors ses concurrents ont du soucis à se faire. C’est beau, c’est léger, c’est unique. Et c’est vraiment très doux. Déjà dit ? Ah, pardon, c’est juste que vraiment ce mesh nous a impressionnés. Lors de la foulée, bien entendu, nous n’avons ressenti aucune gêne et, une fois de plus, on peut confirmer ce qu’on pouvait éventuellement craindre de tant de douceur : le pied est très correctement maintenu dans la chaussure. C’est grâce à ces fines bandes de renfort en plastique qui, en plus, protègent, oui, mais c’est aussi dû à la construction des modèles Hoka One One qui, contrairement aux idées reçues, ne plante pas bêtement le pied sur une énorme semelle intermédiaire over-sized (sans quoi nous passerions notre temps à se tordre les chevilles et Hoka One One aurait déposé son bilan). Le pied est au contraire bien calé dans cette semelle, à la manière d’un siège baquet de voiture de course si vous voyez ce qu’on veut dire (concept que nous avions déjà détaillé). Il est calé mais confort, autrement dit : la conduite, le confort et la sécurité sont tous ensemble optimisés.

Hoka One One Torrent
Hoka One One Torrent
Hoka One One Torrent
Hoka One One Torrent

La semelle intermédiaire

Hormis sa construction en partie en EVA somme toute assez classique, arrêtons-nous un instant sur le Profly™, le nouveau matériau d’Hoka One One qui, comme c’est le cas pour d’autres matériaux de semelle intermédiaire chez d’autres marques, apporte dynamisme et amorti, autrement dit « propulsion et protection » comme nous précise encore les communicants de la marque. Les deux qualités vont désormais de pair. C’est indispensable en 2018. Dernièrement, pour ceux qui suivent, et pour vous donner des exemples de comparaison, nous avons rencontré deux modèles d’autres marques qui, dans le genre de cette indispensable équation, n’étaient pas mal non plus. Il s’agissait du Fresh Foam de New Balance et du DNA de chez Brooks. Voici les deux articles en question :
http://leblog.enduranceshop.com/pour-badwater-135/
http://leblog.enduranceshop.com/admirable/

Hoka One One Torrent
Hoka One One Torrent

Le plus surprenant avec cette semelle Hoka One One, c’est donc ce double effet « kiss cool ».

Revenons pour cela un tout petit peu en arrière. 245g (H), 211g (F). Hein ? Quoi ? Comment ? 245g ??? 211g ??? Vous l’aviez noté ? Et vous trouvez ça normal vous ? Nous non. C’est e-x-t-r-ê-m-e-m-e-n-t léger ! C’est extrêmement léger, surtout pour une chaussure de trail running sensée vous apporter plus de protection qu’une chaussure de route !!! Non mais Allo quoi !!! Et pourtant cette nouvelle chaussure ne pèse pas plus lourd que beaucoup des chaussures de route que vous voyez passer régulièrement dans ces colonnes ! On sait : ceci est totalement ahurissant. Mais est-ce que vous vous en rendez compte !? C’est fou ! Ce test nous a rendu dingues. Car cette Torrent c’est quand même quelque chose. Un phénomène. On est #inlove et #foreverinlove.

Hoka One One Torrent

Et c’est aussi ça toute la beauté de cette sacrée semelle intermédiaire : votre pied peut prendre son envol. Vous courez presque en chaussettes ! Non, d’accord, on exagère mais vous voyez l’idée. C’est comme si vous n’aviez rien aux pieds, ou pas grand chose. Il faut dire que ce modèle se destine à la compétition. Mais, rassurez-vous, il ira aussi très bien à l’entraînement, sur courtes et longues distance. Car la semelle, a, disons-le tout de go, zéro défaut. Le modèle dans son ensemble est léger donc, mais également bondissant, capable d’absorber de gros chocs et, n’oublions surtout pas cela : la conception de cette semelle intermédiaire vous garde le pied bien calé à l’intérieur (oui oui on se répète mais c’est exprès : ça rentre mieux).

Ce qui veut clairement dire que même sur les terrains les plus cassants, même parmi les pierriers les plus vicieux, vous resterez stable et ne regretterez pas d’avoir autant de semelle amortissante sous le pied. Il faut d’ailleurs noter que par rapport à une Speedgoat, jusqu’ici l’autre modèle compétition de trail running de la marque, le pied est un peu plus près du sol, dans un environnement moins gros, moins lourd, moins protecteur aussi. Mais peu importe ce dernier point ! Car le but de la Torrent est d’aller vite. Un point excessivement important à relever – on sait très bien que c’est quelque chose qui angoisse pas mal de coureurs qui n’ont pas l’habitude d’Hoka One One et qui reculent – à tort – devant ses spécificités – est de bien intégrer le fait que l’importante semelle intermédiaire n’est absolument pas synonyme de manque de stabilité. Pas du tout ! C’est en effet là tout le génie des designers d’Hoka One One. À vous la stabilité lors de vos exercices les plus périlleux, en montagne, sur les sentiers bien dégradés par exemple, comme ce fameux UTMB ou la diabolique Diagonale des fous qui s’annonce comme le prochain gros gros (gros) événement trail de cette foutue rentrée.

Amorti, dynamisme, sécurité. Voilà ce qui caractérise cette merveilleuse semelle intermédiaire. Mais ce n’est pas tout !

Hoka One One Torrent
Hoka One One Torrent
Hoka One One Torrent

Semelle externe

Là aussi, on est face à du lourd. C’est une image. Vous connaissez sans doute la fameuse Salomon Speecross, LA chaussure qui pendant des années permettait de tenir la corde dans les virages sous des torrents de boue, sous la pluie, dans la neige, mais qui n’a en revanche, jamais été très décorée ni reconnue pour ses qualités d’amorti. Normal, à part sous le talon, il n’y en avait pas. L’analogie s’arrête là. La bien nommée Torrent d’Hoka One One reprend ce principe de gros crampons multidirectionnels indestructibles.

Hoka One One Torrent

La semelle externe est en revanche ici 100% made in Hoka One One et n’a rien à envier à personne. Elle est solide, elle reste souple, elle résiste à tout, ou presque. Bon, cette semelle intermédiaire est sans doute un tout petit peu moins solide que celle de la Speedgoat mais c’est exprès : Karl Meltzer fait des FKT, des Fastest Known Time, ces « off » qui s’éternisent sur plusieurs jours, voir plusieurs semaines. La Torrent est davantage tournée vers les entraînements rapides et les courses sur lesquelles vous allez pouvoir courir vite. À la question de savoir si nous porterions la Torrent sur un UTMB ou un Grand Raid de la Réunion, ou même un Marathon Des Sables ? La réponse de notre rédacteur en chef qui a fini chacune de ces courses, souvent plusieurs fois même, est sans appel. C’est « Oui », avec un O majuscule.

Hoka One One Torrent

Conclusion

Ce n’est pas tous les jours que vous tombez amoureux fou, pris d’une passion démesurée. Et ce n’est pas tous les jours qu’on rencontre une chaussure comme cette merveilleuse Torrent. C’est simple : elle garde les qualités d’amorti des semelles oversize qui ont fait la réputation d’Hoka One One mais apporte pour la première fois sur le segment du trail running une souplesse et une douceur révolutionnaire. Pourquoi révolutionnaire ? Tout simplement parce que jusqu’à présent, Hoka One One n’avait jamais atteint ce niveau de maîtrise dans ce mix diabolique de la légèreté et de la protection. Une œuvre d’art on vous dit.

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This