Sélectionner une page

Venez avec nous courir à Flagstaff, chez Jim Walmsley !

21 avril 2022 | Évènements

Par la rédaction. Photos : Unsplash

La Cocodona 250, inventée par le génial Jamil Coury et sa dream team d’événementiels basée à Phoenix, Arizona, aura encore lieu cette année. La course va de Black Canyon City à Flagstaff, le fief de Mr Walmsley. Et cette année encore nous vous proposons d’y participer en mode virtuel, en même temps que notre rédacteur en chef @gaelcouturier basé, lui, en Californie. Le principe est simple : faire 250 miles où vous voulez (400 km), sur cinq semaines en démarrant en mai. Facile ? En tout cas, c’est jouable. Le coût ? $55, autrement dit 51 euros. Sans compter les excellentes casquettes « trucker » que proposent les organisateurs ! Allez-y de notre part, ils sont au courant.

Cocodona 250
Cocodona 250
Cocodona 250

« Cette course, c’est un peu l’expérience d’une vie » expliquent Jamil Coury et ses copains. Ils ajoutent : « C’est l’occasion de courir 250 miles à travers les paysages les plus époustouflant de l’Arizona, des petites villes, des coins paumés mais aussi des endroits plus populaires où vous croiserez du monde : Black Canyon City, Crown King, Prescott, Jerome, Clarkdale, Sedona et bien sûr Flagstaff ! ». Cocodona 250 ce n’est donc pas seulement une course à pied nature sur les plus beaux sentiers de trail de cet état de l’Ouest Américain que vous connaissez certainement mal. C’est aussi une étape culturelle, une virée dans l’histoire de la conquête de l’Ouest avec ses paysages de cow-boy qu’on ne voyait qu’au cinéma. Belle occasion donc, même en virtuel.

Cocodona 250
Cocodona 250

Cette épreuve virtuelle qui présente plusieurs intérêts

The Cocodona 250 a été créé l’an passé, à la même époque. Mais 250 miles ce n’est bien sûr pas à la portée de tout le monde. C’est pourquoi cette team d’organisateurs tout bonnement extraordinaire – sans conteste la meilleure team de l’Amérique du Nord – a tout de suite imaginé une épreuve virtuelle. Et oui, certains de nos organisateurs hexagonaux pourraient en prendre de la graine. On ne le répètera jamais assez : le virtuel c’est maintenant et c’est l’avenir aussi ! Pour participer à cette épreuve, en virtuel donc, rien de plus simple : courrez où vous voulez, et même sur un tapis pourquoi pas. Le deal : faire 250 miles en 5 semaines, c’est-à-dire 400 km. À la louche. Impossible ? Hum…pas sûr. En courant un peu chaque jour, moins de 12 km par jour vous bouclez l’épreuve. C’est un très bon moyen de rester en forme et de vous entraîner pour une épreuve en réel cet été (UTMB UTMB…).

Cocodona 250
Cocodona 250
Cocodona 250
Cocodona 250

Le calcul est simple :

– 5 semaines pour faire la course c’est 35 jours
– 250 miles (253,4 en vérité) c’est 407,8 km
– Et 407,8 km / 35 c’est 11,65 km par jour tous les jours pendant 5 semaines (81,56 km par semaine).
– Ce qui veut dire que vous pouvez par exemple courir 12 km 5 jours par semaine et faire belle grosse sortie longue de 21,56 km le dimanche, à peine un semi-marathon. Vous comprenez le principe.
– Ceux qui s’entraînent pour des marathons régulièrement ou des ultras n’y trouveront pas à redire.
– Pour les autres : un petit effort, « une gélule de moralex, un suppo de motivax » comme disent certains esprits coquins et ça passe.

Cocodona 250
Cocodona 250

« Tous les participants seront guidés virtuellement à travers leur aventure sur le Cocodona 250 » ajoutent encore Jamil et ses copains, au cas où vous hésiteriez encore. « Vous recevrez régulièrement des emails qui donnent des infos visuelles sur les sections du jour pour les participants en réel, sur environs 50 miles, c’est-à-dire 80 km. Cela vous permettra de vous immerger complètement dans la course ! ». Et peut-être vous donner envie de vous y atteler l’an prochain pour de vrai qui sait ? En réel, et non pas en virtuel donc, il faut être capable de faire 253,4 miles en 125h max, c’est-à-dire près de 5 jours et demi. En 50 miles par jours, 80 km donc, ça passe. Rien d’impossible donc ; à moins d’être bien préparé tout de fois (non non on ne vise personne…). Bon, pour être honnête, il y a quand même du dénivelé mais rien du tout comparé à un gros ultra de montagne « par chez nous ». En Arizona, le cumul du positif s’élève à 41 546 feet, c’est-à-dire 12 663 mètres, avec un sommet le plus haut à 9135 feet, et donc 2784 mètres. Le vrai plus c’est le 92% de sentier et seulement 8% de route.

Cocodona 250
Cocodona 250
Cocodona 250
Cocodona 250

La course en réel aura lieu du 2 au 7 mai prochain.

Le décor ? Désert de Sonoran, canyons et forêt de pins, Bradshaw Mountains et ses anciennes mines d’or sans oublier la ville oh combien pittoresque de Sedona, et puis bien sûr Flagstaff, avec un finish en plein centre-ville, à quelques encablures de la fameuse Route 66. Bon, cette année Jim Walmsley est à Chamonix mais l’an prochain c’est sûr il sera dans la rue pour vous donner l’accolade.

Cocodona 250
Cocodona 250
Cocodona 250
Cocodona 250

Le parcours dans le détail : https://caltopo.com/m/U0V1G

Infos et voyage pour les yeux sur la page Instagram de nos Américains : @Cocodona250

Cocodona 250

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This