Sélectionner une page

Voilà ce qui s’est passé sur la planète Hoka One One.

12 décembre 2019 | News

Par la rédaction. Photos © Hoka One One.

Après avoir été nommé partenaire officiel de la course des Templiers en novembre dernier, accord qui court sur les trois prochaines années (2020, 2021, 2022), après avoir lancé une Challenger ATR 5 en Gore-Tex®, et une Speedgoat 4 repensée et avec une option Gore-Tex® également, on n’arrête plus la marque franco-californienne qui nous présente aujourd’hui sa toute nouvelle Arahi 4. Il était important pour nous de revenir rapidement sur ce qui s’est passé ces dernières semaines sur la planète Hoka One One, la marque franco-californienne qui fait tant parler d’elle.

D’abord, on vous donne une info vérifiée sur le terrain : l’un de nous était sur l’Ironman 70.3 d’Indian Wells La Quinta ce weekend, dans le sud de la Californie, où Lionel Sanders s’est encore imposé pour la 4ème fois consécutive et en 3h43’37 ». Et comme à chaque fois sur les Ironmans américains, les bannières Hoka One One étaient dressées de partout sur les 21 km du parcours course à pied. Quand on écrit dressées, on veut dire qu’elles étaient fièrement érigées sur l’ensemble du parcours. Elles étaient donc immanquables : une vraie claque visuelle à quasiment chaque foulée. On en pense ce qu’on veut mais nous ça nous fait bien plaisir qu’une marque née à Annecy, rachetée depuis par des Californiens, soit un tel succès mondial et marque de son empreinte un sport aussi formidable que le triathlon. Voilà, c’est dit, on s’en réjouit.

Hoka One One

Concernant notre course de trail favorite, le  Festival des Templiers

« Nous sommes ravis de nous associer à un événement aussi prestigieux, étroitement lié à la communauté du trail et qui ne cesse de prendre de l’ampleur », nous a ainsi confié Elizabeth Brown, la Sports Marketing Manager de la région Europe Middle-East Africa pour Hoka One One. « Hoka One One est née dans les montagnes, a-t-elle ajouté, et nous sommes particulièrement fiers du pédigrée qui est le nôtre au sein de l’univers du trail. Notre partenariat avec Les Templiers, événement majeur de la discipline, apparaît donc comme une évolution naturelle pour nous et nous avons hâte de travailler ensemble pour faire grandir l’événement dans les années à venir ». Dans le même temps, Odile Baudrier, créatrice et co-organisatrice des Templiers avec son mari Gilles Bertrand, nous a déclaré : « Notre équipe est vraiment ravie et fière de créer un partenariat avec Hoka One One, un des équipementiers leaders du trail running. Nous apprécions particulièrement l’esprit novateur de la marque. Comme nous, elle essaie sans cesse d’améliorer et d’apporter des réponses au monde du trail running. Nous sommes également fiers d’avoir pour partenaire le même fabricant de chaussures que la Western States® 100-Mile Endurance Run (https://www.wser.org/, ndlr), qui a été une source d’inspiration pour Gilles Bertrand et moi-même quand nous avons créé les Templiers en 1995 ».

Les Templiers, on ne va pas vous la refaire mais on en a déjà beaucoup parlé. Où ? Allez dans le menu de ce blog et tapez « Templiers », il devrait se passer quelque chose… (Pour les fainéants, tout est là :

https://leblog.enduranceshop.com/festival-des-templiers-les-sacs-a-dos-quand-comment-pourquoi/
https://leblog.enduranceshop.com/festival-des-templiers-les-conseils-des-pros-pour-reussir-votre-course-part-1/
https://leblog.enduranceshop.com/festival-des-templiers-lampes-frontales-montres-gps-que-choisir/
https://leblog.enduranceshop.com/festival-des-templiers-sacs-a-dos-compression-short-que-choisir/
https://leblog.enduranceshop.com/festival-des-templiers-la-bonne-chaussure-en-fonction-de-votre-niveau/
https://leblog.enduranceshop.com/festival-des-templiers-la-bonne-veste-en-fonction-de-votre-niveau/
http://leblog.enduranceshop.com/festival-des-templiers-25-ans-que-ca-dure/
http://leblog.enduranceshop.com/gilles-bertrand-le-roi-des-templiers/ 

On peut aussi déjà noter pour l’an prochain la participation de Thibaut Garrivier, qui s’est imposé cette année sur la Transvulcania. Quand on l’a interrogé, voici ce qu’il avait à dire : « En tant qu’athlète français, j’ai toujours rêvé participer aux Templiers, nous a-t-il encore confié. C’est une course de rang international où il faut se battre dans chacune des sections et jusqu’au finish, notamment au cours des derniers kilomètres, qui sont monstrueux. J’ai vraiment hâte de prendre le départ l’année prochaine »

Hoka One One
Hoka One One
Hoka One One

Ce partenariat entre Hoka One One et Les Templiers n’est pas la seule bonne nouvelle concernant l’équipementier franco-Américain : la marque a en effet également lancé quelques nouvelles versions de trois de ses fameux modèles : Une Speedgoat 4 pour commencer, une ATR5 en version imperméable Gore-Tex® ensuite, ce qui n’était encore jamais arrivé, ainsi qu’une toute nouvelle Arahi 4. Voyons-ça !

Hoka One One
Hoka One One

D’abord, commençons par un mythe absolu : la toute nouvelle Speedgoat

Les prix : 140€ et 160€ pour la version avec doublure en Gore-Tex®. Elle qui tient son nom de l’athlète culte Karl « Speedgoat » Meltzer ((karlmeltzer.com/speedgoat-50k) et est construite pour aller vite sur les terrains les plus techniques. On le sait. On les a toutes testées. Notre retour de Speedgoat 3 était ici : https://leblog.enduranceshop.com/hoka-one-one-speedgoat-3-karl-meltzer-toujours-aux-manettes/)

Disponible depuis fin octobre, la version 4 de ce mythe est sensée apporter plus de respirabilité en tige, plus de maintien et encore plus de protection. Généralement quand on dit ça, ça peut faire peur car ça voudrait aussi dire que la chaussure est plus lourde. Cela sera d’autant plus vrai sur le modèle Gore-Tex®. Une des bonnes nouvelles de ce modèle c’est le nouveau design de son avant-pied : il serait plus large. La marque dit : « Cette 4ème édition est équipée d’une nouvelle tige respirante et robuste, de revêtements imprimés 3D pour un soutien supplémentaire du milieu du pied et une sensation de sécurité optimisée, ainsi qu’une boite à orteils plus accommodante pour des sorties pleines de confort. Et disponible, pour la première fois, en plusieurs largeurs ». C’est pour le moins prometteur car, comme nous l’avons souvent répété, et particulièrement souligné lors d’un papier spécial Karl Meltzer  et Speedgoat 2 (https://leblog.enduranceshop.com/hoka-one-one-speedgoat-2/), la chaussure a toujours été peu accueillante pour les pieds larges. C’est donc une excellente nouvelle que nous ne manquerons pas de confirmer par un test.

Hoka One One
Hoka One One
Hoka One One

Speedgoat toujours, voici, techniquement, les changements annoncés par la marque :

– Tige remaniée (c’est pour le plus de respirabilité dont on parlait plus haut)

– Revêtements imprimés 3D offrent un soutien supplémentaire du milieu du pied ainsi qu’un meilleur maintien pour une sensation de sécurité optimisée

– Languette à soufflet dotée de découpes placées de façon stratégique pour une respirabilité améliorée

Hoka One One

– Oeillets de laçage disposant d’un petit élément en forme d’aile qui assure une excellente tenue

– Semelle intermédiaire dotée d’une nouvelle mousse légère

– Plateforme des métatarses (enfin !) élargie et offrant plus de stabilité ( et donc plus de confort !).

– Semelle externe en Vibram®

– Mega-Grip en semelle externe offrant une excellente adhérence, aussi bien sur terrain sec que sur terrain humide

– Crampons surélevés de 5 mm pour plus de stabilité sur terrain gras

Hoka One One

Quant à la Speedgoat Gore-Tex® c’est celle-là dans les 4 photos. 

Hoka One One
Hoka One One
Hoka One One
Hoka One One

Autre modèle, autres inventions et améliorations : Challenger ATR 5 en Gore-Tex®

Son prix ? 140€. Son public : les coureurs de trail et d’ultra trail à la recherche d’un modèle passe-partout pour courir longtemps, et pas forcément très vite. C’est la première fois que le modèle est présenté avec une doublure en Gore-Tex®. C’est donc parfait pour l’hiver dans lequel nous sommes entrés. Que dit la marque ? Parce-que là encore sauvages, nous n’avons pas testé la chaussure – mais ça ne saurait tarder : « Fidèle alliée quelles que soient les conditions, cette Challenger ATR 5 Gore-Tex® intègre une semelle cramponnée spécifique pour les transitions routes-sentiers et une bonne accroche en toutes circonstances ». La marque ajoute encore que la semelle intermédiaire en EVA, oversize et légère, offre l’amorti caractéristique de la marque. On n’en attendait pas moins. À noter que la chaussure est disponible depuis le 15 novembre.

Hoka One One
Hoka One One

Voici ces nouvelles caractéristiques techniques que nous a communiquées la marque :

– Doublure Gore-Tex® haut de gamme, imperméable, légère et respirante, qui garde vos pieds bien au sec par tous les temps

– Protège-orteils en TPU

– Crampons de 4 mm pour une meilleure accroche

– Profil de semelle incurvé (c’est le Meta-Rocker, le design en forme de banane, comme les planches de surf, ndlr) sous les métatarses commençant plus près du cou-de-pied pour une foulée fluide

– Semelle intermédiaire en mousse CMEVA procurant plus de stabilité et absorbant mieux les points d’impact

Hoka One One
Hoka One One

Enfin, on finit par un modèle route haut de gamme, l’Arahi 4ème du nom dont on avait déjà parlé.

L’Arahi, qui incarne la version stable de la chaussure de course sur route du fabricant, ne sera par contre disponible qu’à partir du 15 décembre. Son prix : 140€. Décidément, c’est une manie ! On plaisante, on plaisante. L’une des caractéristiques principales de ce modèle, c’est son J-Frame, sa forme si particulière de semelle intermédiaire dont on vous a déjà parlé ici : https://leblog.enduranceshop.com/hoka-one-one-arahi-3-jolie-diablesse/

Hoka One One
Hoka One One
Hoka One One
Hoka One One

La marque explique que le rôle de l’Arahi est de « garantir la stabilité », que c’est un modèle « protecteur » mais qui reste « agile ». Ça veut dire quoi ? Ça veut dire que la chaussure n’est pas pataude, lourde, que ce n’est pas un char d’assaut. Bien qu’elle ne se compare pas à une Speedgoat, elle reste un concurrent des plus sérieux quand on parle de trail running engagé et de longues distances. La chaussure est donc faite dans le but de vous faire « avaler les km ». C’est encore la marque qui le dit. Très bien ! Voici ces caractéristiques techniques selon la marque (test à venir sauvages !) :

– Tige simplifiée au profil épuré qui se caractérise par sa légèreté, une respirabilité améliorée et son aspect raffiné

– Profil de semelle incurvé sous les métatarses (c’est encore le Meta-Rocker, ce design en forme de banane, comme les planches de surf, ndlr) commençant plus près du cou-de-pied permet une foulée fluide.

– Construction EVA J-Frame plus ferme offrant plus de maintien (contre l’hyper-pronation donc, ndlr)

Hey, ça en fait des bonnes nouvelles de chez Hoka One One non ? On se lance sur les tests. Stay tuned sauvages !

Hoka One One
Hoka One One
Hoka One One
Hoka One One

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This