Sélectionner une page

On vous emmène à Seattle et à Venise.

Par la rédaction, avec Gaël Couturier & Andréa Scaramuzza. Photos © Brooks Running, Lacerations.

263g (H) et 218g (F). Hauteur talon de 32,3 mm, hauteur métatarses de 21,9 mm et drop de 10,4 mm pour les hommes. Hauteur talon de 30,8 mm, hauteur métatarses de 21,5 mm et drop de 9,3 mm pour les femmes. De 120 à 84€.

Week-end Brooks, part I
Week-end Brooks, part I
Week-end Brooks, part I

Parce qu’il faut parfois bien rendre à César ce qui appartient à César, et à Brooks ce qui appartient à Brooks, nous avons décidé de vous faire passer une fin de week-end 100% Brooks. La marque de Seattle a longtemps été mise en lumière par les performances ahurissantes de son principal ambassadeur, Mr Scott Jurek : 7 fois vainqueur de la Western States 100 Mile Endurance Run, 2 fois vainqueur de la 135 mile Badwater Ultramarathon, et 3 fois vainqueur du Spartathlon, une course entre Athènes et Sparte longue de  244 km. Mais aujourd’hui, ces chaussures n’ont plus autant besoin de cette notoriété VIP car nous avons tous appris, compris, à quel point elles étaient de qualité. Autrement dit: nous sommes des fans. Clairement. Alors, cette Broooks Launch 5, nous en avions fait la présentation à la fin de l’été dernier, il y a trois mois donc.

C’était ici : http://leblog.enduranceshop.com/lancement-de-fusee/. Mais nous n’étions pas revenus dessus ; à tort. À tort, parce que c’est une chaussure qui n’a depuis pas quitté notre testeur Andréa Scaramuzza, le spécialiste maison de Brooks qui vit et s’entraîne à Venise. Voici donc enfin son retour de test. Vous allez voir, c’est – encore – un modèle d’exception.

Souvenons-nous aussi que la première Launch, chaussure typée compétition, est sortie en 2009. Elle était à l’époque assez exceptionnelle : un équilibre parfait entre poids et amorti sérieux, maintien solide sans toutefois impacter négativement la vitesse de l’utilisateur. Ce n’est pourtant qu’en 2012 que la deuxième génération de Launch a vu le jour. C’est un modèle dont le prix est accessible, qui résiste au temps et offre encore et toujours cet équilibre si agréable entre amorti et légèreté.

Week-end Brooks, part I
Week-end Brooks, part I
Week-end Brooks, part I
Week-end Brooks, part I

La tige

Se poser la question de savoir si ce modèle est confortable serait comme une gageure. Et pourtant, parce que sa construction est subtile, complexe, mais douce, nous l’avons fait. La tige est composée d’une couche « chausson » interne qui enveloppe le pied sans le contraintre, et d’une couche externe très light, en maille filet qui rajoute du maintien mais, là encore, tout en douceur. Au final, cette tige est vraiment très confortable. Regardez la vidéo, vous verrez ce que nous en avons pensé. Juste une chose : essayez-là en magasin car il se peut que le modèle chausse un peu petit. C’est parfois le cas avec Brooks.

La semelle intermédiaire

 

Comme ses sœurettes Levitate ou Ricochet que nous avons aussi testées (ici pour la Levitate http://leblog.enduranceshop.com/brooks-levitate-produit-miracle/ et là pour la Ricochet http://leblog.enduranceshop.com/pour-grimper-au-rideau/), Brooks a fabriqué la Launch dans le but  de nous offrir un énorme taux de retour d’énergie. Comment ? Quand ces autres modèles de la nouvelle gamme « Energize » de Brooks carburent à la nouvelle mousse DNA Amp dans leur semelle intermédiaire, notre petite Launch 5 persiste et signe avec sa mousse en DNA BioMoGo. Le résultat est une chaussure plus souple au talon mais plus rigide sous les métatarses que les modèles de Launch précédents. Est-ce bien ? Est-ce mal ? Non, ce n’est pas la question.

 

Week-end Brooks, part I
Week-end Brooks, part I
Week-end Brooks, part I

La question c’est de savoir ce qui vous plaît, et vous convient le mieux. Disons que cette semelle est faite pour ceux qui recherchent une chaussure rapide pour toutes les distances, des plus courtes à l’entraînement, aux semi-marathon en compétition…et même sur marathon. L’amorti de cette Launch 5 est tellement bon, tellement épais, qu’il est donc tout à fait possible – et même recommandé – de la porter sur de plus longues distances, comme celle du marathon donc, afin de protéger votre intégrité physique et conserver une belle foulée jusqu’au bout.

Week-end Brooks, part I
Week-end Brooks, part I

Voilà, alors, oui, bien sûr, les coureurs les plus rapides d’entre-vous, et les moins lourds aussi, lui trouveront à redire et auraient préféré moins d’épaisseur sous le pied. D’accord. Mais pour les autres, c’est à dire l’immense majorité d’entre-nous, cette nouvelle Launch n°5 est idéale pour presque tout faire, à condition de ne pas en abuser. La chaussure reste en effet légère et doit être utilisée avec parcimonie, les jours de course ou d’entraînement court et en vitesse par exemple.

Revenons pour finir sur cette mousse en DNA BioMogo. C’est grâce à elle que se fait le retour d’énergie et là où d’autres modèles parmi ceux que nous avons cités plus haut pouvaient souffrir de poids plus lourds, la Launch reste fidèle à elle-même : elle est incroyablement légère, et même 54,5g plus léger que la toute nouvelle Levitate aux couleurs du pull de Noël dont on vous a parlé récemment et qui pèse 317,5g et qui ravira sans doute les poids plus lourds et ceux qui cherchent à coordonner leur pull de Noël avec leur chaussures de running (si si il y en a).

Week-end Brooks, part I
Week-end Brooks, part I

La semelle externe

Rien à redire : c’est une excellente accroche. Nous l’avons testée à Venise, terre de sols aussi vieux que glissants. Faites-nous confiance : elle ne vous trahira pas sur le bitume et autres surfaces dures. Question résistance ? On s’est en effet posé la question.

Week-end Brooks, part I
Week-end Brooks, part I

La réponse est dans la vidéo. Bien sûr, comme dit plus haut, ce n’est pas un modèle à porter tous les jours, mais sa semelle externe est suffisamment résistante pour ne pas vous décevoir. Parole d’experts.

Conclusion

De deux choses l’une : soit vous êtes un coureur qui se rapproche des 3h sur marathon et vous utiliserez cette chaussure à l’entraînement, et peut-être sur marathon pour vous protéger (son amorti est vraiment excellent !), soit vous êtes un poil plus lent mais toujours intéressé par un modèle dynamique et extrêmement confortable pour vos entraînements rapides, courts, ou vos courses, là encore sur toutes distances. Est-ce que c’est clair ? Non ? Bah regardez la vidéo alors.

Week-end Brooks, part I
Week-end Brooks, part I
Week-end Brooks, part I

Dans la même rubrique

Pin It on Pinterest

Share This